Night Watch
Genres : Fantastique, Science-Fiction - Durée : 1H55 mn
Sortie en salles le 28 Septembre 2005 - en VOD/DVD le 27 Mars 2006
Presse
Spectateurs

DVD

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français
Sous-titres : Anglais, Français, Arabe

Bonus :
- Reportage sur Day Watch (alias NIGHT WATCH 2)
- Bande annonce de Broken Saints
- Commentaire audio

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/55/53/51/52/5

Test DVD

0 étoile

Premier opus d'une trilogie, énorme succès en Russie, Night watch avait quelque peu laissé froid le public français en septembre dernier - d'où sa sortie dans un DVD particulièrement glacé… Les menus sont épurés à l'extrême, image fixe pas forcément très avenante et sans musique qui jette à nouveau un froid dans les salons. Heureusement, le transfert du film en lui-même est plutôt réussi, les couleurs sont saturées à l'extrême, les contrastes parfaitement équilibrés, la définition et le grain de l'image bien net. Rythme effréné et montage nerveux digne d'un vidéo-clip nous frappe donc en pleine figure, d'autant que le film bénéficie également d'une bande sonore sympathique, qui, en VO comme en VF est particulièrement dynamique. A vous les airs de hard rock bourrin et techno à donf dans les oreilles… Rien de tel pour revivre l'expérience Night Watch !

"Night Watch est une sorte de réflexion de la culture américaine par l'intermédiaire de l'art russe"… Les commentaires du réalisateur, en anglais s'il vous plait, restent plutôt intéressant pour comprendre les (nombreux) points obscurs du film. Honnête et sans orgueil mal placé, , même s'il a parfois du mal à trouver ses mots et à combler des silences pesants, nous explique le pourquoi du comment de son film - s'arrêtant parfois sur des détails par forcément très captivants (du genre, pourquoi un camion jaune et pas bleu). Le DVD nous propose également une featurette TV de Day Watch, le deuxième opus de la trilogie qui a également cartonné outre Oural… Un supplément en VO non sous-titré, où l'on voit le réalisateur et les deux producteurs revenir sur le premier épisode et ce que sera ce second. Montage nerveux au rendez-vous, et finalement peu d'images du second volet…

Un rendu technique chaud bouillant mais un DVD en demi-teinte pour un "ovni-blockbuster-video-clip" russe… Avis aux amateurs
Aurélie Maulard
Remonter