13ème Festival de films gays & lesbiens de Paris 2007

13ème Festival de films gays & lesbiens de Paris 2007

Festival du 13 Novembre 2007 au 20 Novembre 2007
Cette année retrouvez le Festival de Films Gays & Lesbiens de Paris au Rex du 13 au 20 novembre 2007. Pendant huit jours et sur les Grands Boulevards, un rendez-vous festif et culturel à ne pas manquer !

Résumé du festival

Ouverture

Xxy
Lucía Puenzo, Argentine-Espagne-France, avec Inés Efron -91 mins, 2007
Alex, une adolescente de 15 ans porte un lourd secret. Peu après sa naissance, ses parents ont décidé de quitter Buenos Aires pour aller s’installer sur la côte uruguayenne, dans une maison perdue dans les dunes.
C’est là qu’un couple d’amis venus de Buenos Aires vient les rejoindre accompagné d’ Alvaro leur fils de 16 ans. Le père, un spécialiste en chirurgie esthétique, a accepté l’invitation en raison de l’intérêt médical qu’il porte à Alex. Une attirance inéluctable naît entre les deux ados qui va tous les obliger à affronter leurs peurs…
Des rumeurs se répandent dans la ville. On commence à dévisager Alex comme si c’était un monstre. La fascination qu’elle exerce risque désormais de devenir dangereuse.
Sélection Semaine internationale de la critique Cannes 2007, Grand prix de la semaine internationale de la critique.
Sortie 26 décembre 2007

Clôture

King And The Clown
Lee Jun-Ik, Corée du Sud, 119 mins, 2005
Aux temps de la dynastie Chosun sous le règne du tyrannique et sensible roi Yunsan (vers 1502), une troupe de comédiens, pour s’attirer les faveurs du public et remplir leurs poches, monte des spectacles burlesques ayant pour héros le roi, sa favorite et les ministres de la cour. La troupe est arrêtée et condamnée à mort pour raillerie. Mais son meneur le «cap’taine» en appelle au roi. Une représentation aura lieu devant celui-ci, s’ils arrivent à le faire rire, leurs vies seront sauvées. Le roi en proie à l’ennui se divertira beaucoup et gardera même la troupe à la cour. Mais, au grand déplaisir du «Cap’taine», il tombera sous le charme ambigu de son acteur favori, Gong Gil, celui à qui revient les rôles féminins dans les spectacles.

Le Panorama

Des inédits, des films primés dans des festivals internationaux, des surprises, des avant-premières, dont :

Comme Des Voleurs (à L’est)
Lionel Baier, Suisse, 104 mins, 2006
Deux jeunes gens foncent dans la nuit au volant d’une voiture « empruntée », comme des voleurs. Lucie et son frère Lionel seraient d’origine polonaise. Mais rien n’est moins sûr. Ce qui est sûr, par contre, c’est la course-poursuite en Slovaquie, les usines désaffectées de Silésie, la voiture volée, le mariage blanc, l‘étudiant de Cracovie, les faux passeports, les vrais ennuis, la route pour Varsovie, l’aventure, enfin. Et, quelque part en Pologne, un cheval qui se noie, nuit après nuit. Distribution Epicentre.
Lionel Bauier a présenté La Parade et Garçon Stupide lors de précédentes éditions du Festival de Films Gays &Lesbiens de Paris.

Itty Bitty Titty Committee
Jaimie Babbitt, Etats-Unis, 90 mins, 2007
Itty Bitty Titty Committee est une histoire d’amour rock, happé par le sexe, la liberté, la rébellion. Anna travaille dans une clinique comme standardiste et s’ennuie. Sa vie bascule le soir où elle croise un groupe de jeunes activistes qui revendiquent des espaces pour les femmes et mènent des actions de guerilla-girls ! Anna rejoint alors le rang des C(i)A « Clits in Action » et devient vite « accro » à ce commando sexy !
On retrouve dans cette comédie signée Jamie Babbit (But I’m a Cheerleader) les actrices fétiches de la série
L-Word : Guinevere Turner et Daniela Sea, avec des musiques des groupes Le Tigre et Bikini Kill.

Riparo
Marco Simon Puccioni, France - Italie, 98 mins, 2007
Anna et Mara rentrent de voyage et réalisent qu’Anis, un jeune immigrant marocain, s’est caché dans leur voiture pour passer la frontière italienne. Les jeunes femmes décident de l’emmener avec elles. Peu à peu, Anis s’immisce dans la vie du couple et pendant un temps, le trio entre dans une relation intense et inhabituelle. Mais cet équilibre est précaire… Anis perd son travail et se trouve rejeté par Maria dont il était tombé amoureux. RIPARO est un portrait touchant le de trois personnages atypiques confrontés aux conflits sexuels, à la peur de vieillir et à l’immigration. Avec l’actrice Maria De Medeiros.

Beurs Appart
de l’Iskander, France, 50 mins, 2007
Salman et Jean-Ryad, deux beurs gays, rêvent de quitter leur banlieue pour la capitale. Karim, l’ami d’enfance de Salman, recherche justement des colocataires. Malgré leur amitié, un climat voluptueux va bientôt régner dans l’appartement ! Jusqu’à ce que Jean-Ryad reçoive d’étranges appels d’un certain Seif et la visiste de Jad, le troublant voisin libanais… Cette comédie légère est montée comme un sitcom. Un scénario d’ Hugo di Verdura auteur du roman « Le garçon de Tunis ».

The Houseboy
Spencer Lee Shilly, Etats-Unis, 80 mins, 2007
Première mondiale
Depuis quelques mois, Ricky est devenu un "houseboy" : il partage avec un couple gay leur maison... et leur lit. A l'occasion des fêtes de Noël, le couple part voir la famille, laissant Ricky seul à la maison. Face à ses démons, se sentant abandonné, Ricky essaie de conserver le goût des relations humaines à travers la drague sur le net, le sexe anonyme et les rencontres sans lendemain. Peu à peu il se met à contempler sa vie. Parmi toutes ses dragues d’un soir, entre sexe et romantisme, il finit par trouver un ami qui lui redonne goût à la vie... Mais n'est-il pas déjà trop tard ?

4 Minutes
Chris Kraus, Allemagne, 112 mins, 2006
Depuis soixante ans, Traude Krüger enseigne le piano à des détenues. Quand elle rencontre Jenny, jeune femme incarcérée pour meurtre, elle comprend immédiatement qu'elle a affaire à une musicienne prodige. Passionnée par le talent de la jeune fille, Traube veut la préparer pour le Concours d'entrée du Conservatoire. Mais la jeune femme, violente et suicidaire, est réfractaire à la moindre discipline. Obstinée, Traude Krüger ne désarme pas pour autant.
Sortie le 16 janvier 2008.

Les courts-métrages

Le Festival fait la part belle aux courts-métrages, véritables découvertes qui témoignent du dynamisme de ce format particulier.

Le week-end de Timothy Smith, Revolution de Xavier Diskeuve, Californie de Sebastien M.Barat, Antoine de Jean-Philippe Laraque, Le baiser de Julien Echer, Gero, Gerd und die Grossarte de Lisa Adler, Coif de Melanie McGraw, Odile de Bénédicte Delgéhier, Flowers at the Park de Maria Macia, Tel Père telle fille de Sylvie Ballyot (présenté à La Quinzaine des réalisateurs).

Les meilleurs courts du Festival Mix Brasil de Sao-Paulo : une sélection de courts-métrages érotiques.

Le Prix canal + : Canal+ décerne un prix à un court-métrage et ce pour le première fois dans le cadre du Festival.

Carte Blanche

Carte blanche à Didier Roth-Bettoni autour de son livre « L’homosexualité au cinéma » publié aux éditions La Musardine. Une manière de revisiter l’histoire du cinéma.

Dans ce cadre, le Festival présentera en avant-première pour sa ressortie en salle, le film « A Bigger Splash » (Jack Hazan, Etats-Unis 106’ 1974) un essai cinématographique sur le travail et la vie de David Hockney où l’on retrouve le peintre dans son propre rôle. Un film devenu culte.

Intersexes

Hermaphrodisme, intersexualités, seront abordés à travers les rares films qu’offre le cinéma dont « Le mystère Alexina », de René Féret (France, 1985) : en 1860, une jeune femme âgée de vingt et un ans découvre qu'elle appartient au sexe opposé. Ce film est directement adapté des mémoires d'un hermaphrodite français né au XIXe siècle, Adélaïde-Herculine Bazin, dont les textes ont été retrouvés par le philosophe Michel Foucault.

Ciné-performance

Autour de William Burroughs avec projections de films expérimentaux, et une soirée spéciale lectures et performances sur des textes de William Burroughs proposée par les éditions « Derrière la salle de bain ».

Idoles & Icones

Magnifiées, intouchables, glamours…nous leur vouons un véritable culte. Chanteuses à la voix langoureuse, acteurs et légendes Pop aux mœurs dissolues, porn’star aux mensurations démesurées…Nous sommes fans.
Pour le vingtième anniversaire de la mort tragique de Dalida, icône parmi les icônes, le Festival a invité des réalisateurs et réalisatrices à mettre en scène leur addiction. Les films sélectionnés seront projetés pendant le Festival dans une séance spéciale « Queer insolites ».

Avec : L’autre « je » d’Yves Selier, Manes, Manes, Manes ! de Cat&Bear, Tribu(te) de Nicolas Pleskof, Pétunia et ses big G.I.M, Barabra Cartland de Tom de Pékin, Women in Love de Pascal Lièvre, C’est trop tard ! de Laurence Chanfro, Le condamné à mort de Téhéran d’Hervé-Joseph Lebrun, Tript-y-cones de Samuel Ganes.

Et aussi

La nuit gay Canal+

Porn underground (sous- réserve)
Des films porno de la scène queer et underground. Avec Buck Angel dit « The man with a pussy » premiere porn’star transgenre.

Les fêtes avec Eyes Need Sugar, Barbieturix, Popingays.
Et le Troisième Lieux qui devient pour cette édition le bar du Festival, un lieu où se retrouver avant ou/et après les séances.

Vos avis sur 13ème Festival de films gays & lesbiens de Paris 2007

Exprimez-vous
Remonter