CommeAuCinema

38e Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012

Le Festival de Deauville marque chaque année en France LA rentrée du cinéma américain avec une compétition, mais aussi de nombreuses avant-premières.

Festival du 31 Août 2012 au 09 Septembre 2012

Résumé du festival 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012

Le Festival de Deauville marque chaque année en France LA rentrée du cinéma américain avec une compétition, mais aussi de nombreuses avant-premières.

Galerie Photos ( 18 photos )

  • 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012
  • 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012
  • 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012
  • 38e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 201238e Festival du Cinéma Américain de Deauville 2012

Notes de Prod.

Le Jury

Le Jury remet, lors de la cérémonie du Palmarès le samedi 11 septembre 2012, Le Grand Prix et Le Prix du Jury.

Sandrine Bonnaire (Actrice, Réalisatrice) - Présidente du Jury
Sami Bouajila (Acteur)
Clotilde Courau (Actrice)
Philippe Decouflé (Danseur, chorégraphe, metteur en scène, directeur artistique et réalisateur)
Anaïs Demoustier (Actrice)
Christophe Honoré (Réalisateur, scénariste, metteur en scène et écrivain)
Joann Sfar (Réalisateur et dessinateur de bandes dessinées)
Florent Emilio Siri (Réalisateur et scénariste )
Alice Taglioni (Actrice)

Le Palmarès

Le Grand prix de la 38e Festival Du Cinéma Américain De Deauville 2012 a été décerné samedi soir au film de Benh Zeitlin, Les Bêtes Du Sud Sauvage, qui a pour toile de fond une catastrophe en Louisiane.

"Les bêtes du sud sauvage" de Benh Zeitlin couronné à Deauville


Ce film raconte l'histoire d'Hushpuppy, une fillette de six ans vivant dans cet Etat du sud des Etats-Unis, confrontée à une étrange maladie dont est victime son père et à de brutales transformations de la nature. La hausse des températures entraîne en effet une montée des eaux et le retour de surprenantes créatures préhistoriques.

Dans l'univers de l'enfant, magistralement interprété par Quvenzhané Wallis, réalité et imaginaire se mêlent quand il s'agit d'appréhender cette catastrophe qui évoque irrésistiblement les conséquences du cyclone Katrina qui avait ravagé la Louisiane en 2005.

Ce film, en forme de conte philosophique, est le premier long métrage de Benh Zeitlin, jeune réalisateur de trente ans.

Le jury, présidé par la comédienne Sandrine Bonnaire, a choisi ce film parmi quinze longs métrages dont sept premiers films et quatre qui n'ont pas encore trouvé de distributeur. La plupart de ces films, en premier lieu le long métrage couronné, étaient issus du jeune cinéma indépendant américain que ce festival cherche à promouvoir.

Salué par Sandrine Bonnaire comme un film qui "rassemble" et très apprécié du public lors de sa projection, Les Bêtes Du Sud Sauvage a reçu aussi le prix de la révélation Cartier, dont le jury était présidé par l'écrivain, scénariste et réalisateur Frédéric Beigbeder.

Les autres récompensés


Le Prix du Jury a été attribué à Una Noche, film de Lucy Mulloy qui raconte l'histoire de Raul qui veut quitter Cuba et cherche à convaincre son meilleur ami de l'aider.

Le Prix de la Critique Internationale est revenu à The We And The I, film de Michel Gondry se déroulant dans un bus rempli d'élèves d'un lycée du Bronx qui vont passer une partie de l'été ensemble et découvrir leurs facettes cachées.

En 2011, le jury avait couronné Take Shelter de Jeff Nichols, qui racontait l'histoire d'un homme tranquille sujet subitement à des terreurs, et en 2010 Mother And Child, film de Rodrigo Garcia avec Annette Bening, Naomi Watts et Kerry Washington, qui avait pour thème la maternité.

Tous les films en compétition :

Les Bêtes Du Sud Sauvage de Benh Zeitlin
Booster de Matt Ruskin
California Solo de Marshall Lewy
Compliance de Craig Zobel
Electrick Children de Rebecca Thomas
For Ellen de So Yong Kim
Francine de Brian M. Cassidy et Melanie Shatzky
Gimme The Loot d'Adam Leon
God Bless America de Bobcat Goldthwait
Robot And Frank de Jake Schreier
Smashed de James Ponsoldt
Una Noche de Lucy Mulloy
The We And The I de Michel Gondry
Your Sister'S Sister de Lynn Shelton
Wrong de Quentin Dupieux

Le Jury Révélation Cartier

Le Jury Révélation récompense, lors de cette même cérémonie du Palmarès, un film de la Compétition pour ses qualités novatrices, en lui remettant Le Prix de la Révélation Cartier.

Frédéric Beigbeder (Réalisateur, Scénariste, Ecrivain) - Président du Jury
Astrid Berges-frisbey (Actrice)
Mélanie Bernier (Actrice)
Ana Girardot (Actrice)

Le Nouvel Hollywood

Le Nouvel Hollywood est un prix initié l’année dernière par le Festival du Cinéma Américain de Deauville qui salue le talent, la passion et l’engagement de comédiens et comédiennes sur le sentier de la création.
Pour la deuxième année, le Festival confirme son ambition de saluer ces talents émergents, visages du cinéma de demain en élisant le comédien Paul Dano.


Carte Blanche

Depuis l’année dernière, le Festival offre une Carte blanche à une personnalité du monde des arts et des lettres qui fera découvrir et partager, à travers une sélection de films de son choix, sa préférence de cinéma, son Amérique personnelle.
Cette année, le Festival ne pouvait passer à côté de celle qui depuis tant d’années imprime sur ses créations son grand cri d’amour au cinéma et lui apporte chaque jour son soutien, la créatrice : Agnès B.



Dans le cadre de la carte blanche qui lui est proposée, Agnès B. proposera au public de (re)découvrir les films suivants :

Les Fiancées En Folie de Buster Keaton (1925)
Freaks, La Monstrueuse Parade de Tod Browning (1932)
Reflets Dans Un Oeil D'Or de John Huston (1967)
The Big Shave de Martin Scorsese, court-métrage (1968)
Reservoir Dogs de Quentin Tarantino (1992)
Lost Highway de David Lynch (1997)
Trash Humpers d’Harmony Korine (2010)

Deauville Saison 3

Fort du succès de ses deux premières éditions qui ont accueilli quelques-uns des plus grands scénaristes américains et français du petit écran, DEAUVILLE SAISON 3 accueillera une nouvelle fois les séries télévisées et leurs créateurs lors du week-end de clôture. Au programme, de nombreuses AVANT-PREMIÈRES, des SERIES INÉDITES et des RENCONTRES autour de l’écriture. La programmation de Deauville Saison 3 s’attachera à confronter, analyser et rapprocher les différentes passerelles entre l’écriture européenne et la plume made in USA.

Les Masterclasses

Résolument tourné vers l’avenir, le Festival du Cinéma Américain de Deauville parie sur l’avenir en accueillant ceux qui deviendront les professionnels de demain. Déjà visité par un public scolaire nombreux, essentiellement régional, le Festival s’associe cette année à l’ESRA (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) et à la mairie de Deauville pour initier un cycle de conférences offertes au public cinéphile, aux scolaires et plus particulièrement à ceux qui étudient le cinéma.

Leçon de cinéma par William Friedkin

Dimanche 2 septembre : Dans le cadre de l’hommage au réalisateur William Friedkin, le Festival propose à tous ceux qui le souhaitent d’assister à une leçon de cinéma animée par Jean-François Rauger, directeur de la programmation de la Cinémathèque française.


Jeudi 6 septembre : Par ailleurs, forte de son empreinte cinématographique, la ville de Deauville qui s’attache à cultiver sa mémoire en 24 images/seconde par des expositions, des visites et des conférences toute l’année, organisera, dans le cadre du Festival, une conférence également ouverte à tous le jeudi 6 septembre.
Cette conférence sur le thème « De l’influence de Jean-pierre Melville sur le cinéma américain » sera co-animée par François Guérif - éditeur reconnu (Editions Rivages), critique de cinéma et par ailleurs auteur de plusieurs livres sur le 7e art dont Le Film noir américain (Denoël, 1999), Steve Mcqueen (Denoël, 2001), Robert Mitchum (Denoël, 2003) et, avec Claude Chabrol, Comment faire un film (Rivages, 2004) – et par le cinéaste et scénariste Nicolas Saada (ESPIONS, 2009).

Masterclass Take Shelter

Vendredi 7 septembre : 60
Le vendredi 7 septembre, ceux qui le souhaitent pourront assister à une masterclass autour de l’analyse filmique de TAKE SHELTER de Jeff Nichols, Grand Prix du Festival l’année dernière, lors d’une conférence animée par David Mckenna, et initiée en collaboration avec l’ESRA. La masterclass portera sur l’utilisation des fondamentaux de la structure narrative par le réalisateur pour traduire les thématiques et les émotions intimes des personnages en de convaincantes actions dramatiques. David Mckenna est diplômé de l'université du Texas et de l'université de Carnegie Mellon. Depuis 1971, il a mis en scène plus de 100 pièces à Broadway, Off-Broadway et dans des théâtres régionaux et universitaires. En plus d’écriture pour des publications théâtrales, il a co-écrit des projets pour Desperate Comfort Films. C’est un script-doctor de renom ayant déjà collaboré avec Focus Feature, HBO, 20th Century Fox, CBS Fox Video, New Line …. Comme professeur et coach, il a travaillé pour ATAS Actors' Workshop, the American Academy, the Yale Dramat, NYU et l’université de South Dakota. David Mckenna est actuellement professeur de cinéma à l’université de Columbia (NY)

Prix Michel d'Ornano

Le Prix Michel d’Ornano, qui récompense un premier film français est attribué cette année à Rengaine de Rachid Djaïdani.

Le Jury du Prix Michel d’Ornano, composé de journalistes anglo-saxons et présidé par Jean-Guillaume d’Ornano, remettra officiellement le Prix à l’équipe du film lauréat le samedi 8 septembre lors de la cérémonie du Palmarès du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

Créé en 1991 par les compagnies membres de la Motion Picture Association (association regroupant les studios de production et distribution de films américains), le Prix Michel d’Ornano, dédié à la mémoire de Michel d’Ornano (ancien ministre, maire de Deauville et co-fondateur du Festival du Cinéma Américain), récompense un premier film français, dans le but d’aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation.
Le Prix Michel d’Ornano est soutenu par le Fonds Culturel franco-américain. Créé en commun par la SACEM et les deux guildes professionnelles américaines représentant les créateurs de l’audiovisuel - Directors Guild of America (DGA) et Writers Guild of America (WGA) - puis rejoint par la Motion Picture Association, le Fonds Culturel franco-américain a pour mission de promouvoir la création, d’encourager les jeunes talents et de favoriser le dialogue entre les deux pays.

Le réalisateur Rachid Djaïdani recevra 3 000 euros, la production recevra 3 000 euros, et une aide à la promotion du film de 10 000 euros sera également remise au distributeur Haut et Court.

Le film récompensé sera présenté en avant-première le 8 septembre prochain lors du Festival du Cinéma Américain de Deauville.

Hommages

Hommage à William Friedkin

Pour sa 38e édition, le Festival du Cinéma Américain de Deauville rendra hommage, en sa présence, au cinéaste américain William Friedkin. Le Festival du Cinéma Américain de Deauville est heureux de rendre hommage à ce grand maître du film de genre, qui a su bouleverser les codes et investir tant d’univers cinématographiques différents.


Le Festival du Cinéma Américain de Deauville continue son travail de redécouverte du patrimoine du cinéma américain en accueillant ce grand cinéaste. Melvin Van Peebles a pratiquement toujours travaillé en dehors du circuit traditionnel des studios américains. Et malgré cela, il est reconnu aujourd’hui comme l’un des cinéastes les plus importants de l’histoire du cinéma américain, ayant influencé et ouvert la voie pour toute une génération.

Hommage à Liam Neeson

Le Festival est heureux d’honorer ce comédien qui s’est hissé au rang des plus grands acteurs du cinéma international actuel.

Hommage à Harvey Keitel

Le Festival est heureux de recevoir cet immense comédien, venu trop rarement à Deauville : une première fois en 1976 et une seconde, il y a déjà trop longtemps, c’était en 1999 pour l’avant-première le film TROIS SAISONS de Tony Bui, premier film américain réalisé sur le territoire vietnamien depuis la fin de la guerre du Vietnam.

Hommage à Salma Hayek

L'actrice Mexicaine sera également à l'honneur.

Hommage à Paula Wagner

Paula Wagner a travaillé au sommet de l’industrie cinématographique en tant que productrice, agent et « studio executive ». Elle a produit des films dans neuf pays différents et s’est activement impliquée dans des co-productions internationales. Elle est considérée comme une pionnière dans l’organisation de tournages de films américains à l’étranger, de la République Tchèque à la Chine en passant par la Russie.

Hommage à John Williams

Avec une carrière couvrant plus de cinq décennies, John Williams est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands compositeurs de musique originale de film et de musique de concert et, à ce jour, la personnalité américaine du monde musical la plus récompensée.

Séance Culte

Mondwest de Michael Crichton avec Yul Brynner, Richard Benjamin, James Brolin
En l'an 1983, le parc d’attraction Delos permet à de riches visiteurs de vivre une expérience unique, pour assouvir tous leurs fantasmes. Ils peuvent séjourner dans l’époque de leur choix et rentrer dans la peau de personnage mythique (empereur, shérif, princesse…). Une immersion dans des décors soignés aux détails près, habités par des robots plus vrais que nature.
Deux hommes d'affaires ont choisi de passer quelques jours dans le Far-West. Leur séjour ne va pas se dérouler comme prévu... Malgré toutes les précautions et sécurités prises dans ce parc d'attractions hyperréalistes. Le centre technique perd peu à peu, le contrôle sur ses machines. Les robots vont se montrer sans pitié pour toute trace de vie humaine…

Actu...

25 Juillet 2012 - Le programme dévoilé

Mud de Jeff Nichols et Savages d'Oliver Stone assureront respectivement l'ouverture et la clôture de la manifestation ciné la plus américaine de France.

Programme levé pour le 38e Festival du cinéma américain de Deauville' width=80%> Pour sa 38e édition, prévue du 31 août au 9 septembre, le 38e Festival Du Cinéma Américain De Deauville 2012 proposera une compétition constituée de quatorze longs métrages. Un jury présidé par Sandrine Bonnaire sera chargé de déterminer le successeur de Take Shelter en tant que lauréat du très disputé Grand Prix.

Comme de coutume, la compétition fera la part belle aux films issus du circuit indépendant américain. Parmi les pépites attendues figurent God Bless America, Robot And Frank,Your Sister'S Sister ou encore The We And The I de Michel Gondry. Un des favoris de la compétition sera sans nul doute Les Bêtes Du Sud Sauvage, premier film onirique de Benh Zeitlin, reparti avec la Caméra d'or au dernier Festival de Cannes (Alpes-Maritimes).

Des avant-premières de choix

Dans le sillage des années précédentes, l'édition 2012 de l'événement proposera son lot d'avant-premières très attendues. Mud de Jeff Nichols, récompensé l'an dernier à Deauville avec Take Shelter, fera l'ouverture de la manifestation dans ce cadre. Savages, qui marque le grand retour d'Oliver Stone, sera, lui, proposé en clôture du festival.

Entre temps, les festivaliers auront le privilège de découvrir Take This Waltz de Sarah Polley, Ted de Seth Macfarlane,Des Hommes Sans Loi signé John Hillcoat ou encore le film d'animation jeunesse Clochette Et Le Secret Des Fées des studios Disney. Un des temps forts, annoncé précédemment, sera la projection spéciale du film d'espionnage Jason Bourne : L'Héritage avec Jeremy Renner.

Liam Neeson et Salma Hayek célébrés

Liam Neeson sera au coeur d'un hommage en sa présence, concomitant à la projection du film d'actionTaken 2 d'Olivier Megaton. Salma Hayek, John Williams ainsi que Harvey Keitel seront aussi célébrés. Ils rejoignent William Friedkin et Melvin Van Peebles, annoncés mi-juillet.

Les à-côtés qui font le sel du festival demeurent pour la plupart. Lors de la présentation du programme à la presse ce 25 juillet, les organisateurs ont indiqué le retour des projections nocturnes, connues sous le nom de Nuits américaines.

Deauville - Saison 3 sera programmé, comme toujours, avec l'objectif de mettre en avant la création cathodique venue des Etats-Unis. Une séance culte se tiendra consacrée à Mondwest de Michael Crichton, alors que la créatrice et réalisatrice française Agnès B. disposera d'une carte blanche.

11 Juillet 2012 - Sandrine Bonnaire et Frédéric Beigbeder présidents !

Le palmarès du 38e Festival Du Cinéma Américain De Deauville 2012 sera suspendu aux décisions de Sandrine Bonnaire et Frédéric Beigbeder, présidents respectifs du Jury et du Jury Révélation, annoncent les organisateurs de l'événement normand, via sa page Facebook, ce 11 juillet.


Le 7e Art américain investira la ville du Calvados du 31 août au 9 septembre prochains. Le programme complet de la manifestation sera dévoilé le 25 juillet prochain, lors d'une conférence de presse.