Presse ★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

« Si nous estimons qu’il est si important de vivre avec dignité, comment ne pas accorder la même valeur à la mort ? Aucune mort n’est jamais futile. » Yukio Mishima
Le 25 novembre 1970, un homme s’est donné la mort dans le quartier général du commandement de l’armée japonaise à Tokyo. Il laissait derrière lui une longue liste de chef-d’œuvres littéraires et une controverse qui ne s’est jamais éteinte. Cet homme s’appelait Yukio Mishima, un des romanciers les plus célèbres et les plus respectés du Japon. Avec quatre membres de son armée personnelle, la Tatenokai, Mishima avait pris en otage le commandant du quartier général. S’adressant aux soldats rassemblés dans la cour, il leur demanda de l’aider pour renverser le régime et restaurer le pouvoir de l’Empereur. Lorsque les soldats commencèrent à se moquer de lui, il interrompit son discours et se retira dans le bureau du commandant pour commettre le seppuku, le suicide rituel du samouraï, en s’ouvrant le ventre avant d’être décapité par un de ses hommes.
Que voulait exprimer Mishima à travers ses derniers actes ? Qu’a-t-il vu avant de mourir ?

Présenté en Un Certain Regard du 65ème Festival International Du Film De Cannes 2012
Nationalité : Japon
Duree : 2H0 mn
Sortie en salles le 27 Novembre 2013
Année de production : 2012
Présenté en Sélection Officielle, Un Certain Regard au Festival de Cannes le 25 Mai 2012

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★

En savoir plus sur 25 novembre 1970, le jour où Mishima a choisi son destin

Notes de Production

Le Traité de sécurité américano-japonais signé en 1951 (AMPO) a fait l’objet d’une contestation grandissante au cours des années 1960. Au Japon, les mouvements étudiants appelaient à changer profondément l’ordre social, avec le soutien grandissant du monde paysan et des ouvriers. De l’autre côté du spectre politique, les étudiants conservateurs se mobilisaient pour s’opposer aux forces de gauche. C’est parmi eux que Mishima recruta les memb > Plus

Avis sur 25 novembre 1970, le jour où Mishima a choisi son destin

    Remonter