3 Coeurs
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu’il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu’au matin, parlant de tout sauf d’eux- mêmes, dans un accord rare.
Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent donc rien l’un de l’autre, et c’est bien plus qu’un jeu, c’est comme ça. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie. Marc et Sylvie se retrouveront, leur accord sans pareil n’aura pas disparu, c’est trop tard.

Présenté en Compétition officielle au 71ème Festival International Du Cinéma De Venise 2014
Présenté dans la catégorie Special Presentations Films au 39ème Festival International Du Film De Toronto 2014
Nationalité : France
Duree : 1H46 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 28 Janvier 2015
Sortie en salles le 17 Septembre 2014
Année de production : 2014
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de 3 Coeurs

Box-Office 14h : Philip Seymour Hoffman aux trousses de Benoit Poelvoorde

Box-Office 14h : Philip Seymour Hoffman aux trousses de Benoit Poelvoorde

Le film de Benoit Jacquot, 3 coeurs décroche cette semaine la première place des démarrages avec 1324 spectateurs à 14h. (17.09.2014) > Suite

En savoir plus sur 3 Coeurs

Caractéristiques du DVD

Bonus :

- Entretien avec Benoit Jacquot (10')> Plus

Notes de Production

D’où est né le scénario de « 3 Cœurs » ?
Comme toujours, lorsque j’écris un scénario original, d’un assemblage d’envies : après un certain nombre de films en costumes, il était important pour moi de réaliser un film contemporain, un film qui se passe ici et maintenant. Et, après avoir centré copieusement tous mes derniers longs-métrages sur des personnages féminins, j’avais besoin de m’occuper d’un personnage masculin - > Plus
Remonter