CommeAuCinema

500 jours ensemble

    en DVD le 17 Mars 2010
Un film de avec et
Titre original : (500) DAYS OF SUMMER (Etats-Unis)
Genre : Comedie Romantique - Duree : 1H36 mn
Distributeur : 20th Century Fox - Editeur DVD : Fox Pathé Europa (FPE)
Sortie à la Vente en DVD le 17 Mars 2010
Sortie Blu-Ray le 17 Mars 2010
Sortie en salles le 30 Septembre 2009
Année de production : 2008
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.94/5(102 notes)

Résumé du film 500 jours ensemble

Tom, croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destine cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n’est pas du tout le cas de Summer. Cela n’empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes…

Bande annonce et vidéos (8 vidéos )

Galerie Photos ( 14 photos )

  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble
  • 500 jours ensemble

Les avis sur le film 500 jours ensemble

 

    Critiques : 500 jours ensemble 3 étoiles

    • VSD
      VSD
      4 étoiles
      "Aidé par des acteurs fondants, ce film est la surprise de la rentrée, voire de l’année. "
      O.B. (article entier disponible dans VSD n°1671, page 60)
    • A Nous Paris
      A Nous Paris
      4 étoiles
      " (…) une réflexion pertinente sur l’amour, ses illusions et ses désillusions. "
      Fabien Menguy (article entier disponible dans A Nous Paris du 28 septembre 2009)
    • TéléCinéObs
      TéléCinéObs
      4 étoiles
      " Dans un style pop, pétillant, fourmillant d’idées, ce premier long-métrage du clippeur Marc Webb parle avec justesse des jeunes couples d’aujourd’hui – il est romantique, elle est prosaïque. "
      Nicolas Schaller (article entier disponible dans TéléCinéObs n°2343)
    • Télérama
      Télérama
      3 étoiles
      " Leur histoire d'amour est astucieusement racontée en saynètes et dans le désordre comme on égrène les pétales d'une marguerite. Et, surtout, en musique."
      Jérémie Couston (article entier disponible dans Télérama n°3116)
    • Le Monde
      Le Monde
      3 étoiles
      " C'est un peu dommage, parce que la frustration que l'on ressent à voir un film presque bien est plus désagréable que la vision d'un pur ratage."
      Thomas Sotinel (article entier disponible dans Monde du 29 septembre 2009)

    Caractéristiques du DVD

    DVD

    Image : 16/9 compatible 4/3 – Format 2.40
    Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français
    Sous-titres : Français, Anglais

    Bonus :
    - 9 scènes coupées
    - Bandes-annonces
    - Digital Copy

    Blu-ray

    Image : 16/9 compatible 4/3 – Format 2.40
    Son : Anglais 5.1 DTS HD, Français 5.1 DTS
    Sous-titres : Français, Anglais

    Bonus :
    - 9 scènes coupées
    - Bandes-annonces
    - Clip "Sweet Disposition" de Temper Trap
    - Discussions avec les acteurs
    - Clip vidéo "Bank Dance" réalisé par
    - Court métrage Sid Et Nancy

    Test DVD

    3 étoiles

    Petit film indépendant pour grande découverte 2009, 500 Jours Ensemble est une petite merveille d’humour, un bijou de réalisation et de mise en scène.
    Le résumé en deux mots : Tom est un romantique. Quand il croise le chemin de Summer, il pense avoir trouvé la femme de sa vie. Mais celle-ci ne croit pas à l'amour et ne veut pas de relation sérieuse... Dès le départ, le ton est donné avec une adresse au spectateur et à la protagoniste en particulier qui a de quoi surprendre ! Ce ne sera pas une énième comédie sentimentale, bien au contraire, joue avec les codes du genre pour mieux les dépasser.

    Avec une histoire simple : une relation amoureuse, on peut toujours avoir des idées et innover dans le traitement scénaristique. L’idée-force du film, c’est de reprendre à rebours une rencontre, ses moments-clés, et de les passer au shaker temporel. Ici, ce que l’on pourrait qualifier de ‘gimmick’ vient du fait que le réalisateur joue des stéréotypes en inversant les rôles. Ainsi, Summer, la jeune femme, s’apparente davantage à un garçon qui ne voudrait pas s’impliquer dans une relation amoureuse, tandis que Tom, lui, a tout d’une ‘fleur bleue’ avec son romantisme exacerbé. Point de clichés ici, mais plutôt une anti-comédie romantique ou mieux encore, une vrai-fausse comédie romantique.
    Dans des espaces familiers (un magasin Ikea, un bar) et des situations communes, le réalisateur a su tirer une grande originalité.

    500 Jours Ensemble aurait aussi bien pu s’appeler ‘500 jours d’été’ comme le connote le titre américain, puisque ‘Summer’ le prénom de la demoiselle signifie ‘été’. Comme neige au soleil, on fond devant le charisme solaire de l’actrice , aussi adorable que cruelle. Sous des aspects romantiques (habillement, goûts, physique) cette jeune fille n’est en réalité pas du tout celle que l’on croît. La véritable révélation de , 500 Jours Ensemble vient donc de , en fille compliquée. Ses yeux bleus irradient l’écran et son caractère duel est parfaitement bien cerné.

    Fourmillant d’idées, les scènes s’enchaînent avec plus ou moins de brio dans ce patchwork soigné. On retiendra en particulier un pastiche des films (très drôle) de la Nouvelle Vague ou encore de Bergman avec Persona lorsque Tom, assis au cinéma, se projette par la pensée dans un film Vintage. Autre référence cinéphile, un extrait du film Le Lauréat de Mike Nichols achève l’accumulation de citations qui foisonnent pendant 1h30.

    Ainsi, on pourrait presque parler d’un film expérimental, tant ce long-métrage adopte des allures arty. Avec délectation, la principale surprise vient des ‘trouvailles’ et autres petites touches du montage comme l’utilisation du split-screen pour dissocier les attentes du personnage de la réalité, toujours plus décevante évidemment… Autre moment marquant, le bref passage à la comédie musicale délibérément outrée est une bouffée d’air frais dans un cinéma indépendant qui ose le kitsch. En revanche, ces effets de styles peuvent aussi agacer par leur côté redondants (voix-off, sauts temporels incohérents). Les atouts de ce film en sont aussi les pires défauts.
    Heureusement, les personnages secondaires ne sont pas en retrait. Travaillant dans une entreprise de cartes de vœux, un jour, Tom se lâche pour exposer ses quatre vérités à ses collègues, scène extrêmement jouissive.

    Gordon Levitt, que l’on pu voir dans Mysterious Skin tire globalement son épingle du jeu.
    Musicalement, 500 Jours Ensemble excelle par ses compositions : Regina Spektor, The Smiths, Feist, Simon And Garfunkel et même Carla Bruni !

    Quant au DVD, la qualité de l’image est plutôt décevante, pas toujours très nette. Le blu-ray fait bien mieux.
    Côté bonus, seul un petit quart d’heures de scènes coupées semble combler le vide, hormis deux ou trois séquences qui auraient pu figurer au montage dont une démultiplication de ‘Summer’ dans tous les coins de rues ou encore la version longue du pastiche des films de la ‘Nouvelle Vague’.
    En définitive, on aurait aimé avoir des commentaires audio et un making-of, étrangement absents.

    Néanmoins, 500 Jours Ensemble reste un film décalé à apprécier principalement pour le ton à la fois drôle et amer et pour ses deux acteurs bien mal assortis.

    500 Jours Ensemble de , DVD et Blu-Ray disponible le 17 mars 2010. Test de l'édition DVD.
    Charles Bouchet

    Notes de Prod.

    Notes de Tournage...

    le 9 mai 2008 - Deschanel et Gordon-Levitt, stars de l'été

    (Le Secret De Térabithia) et (The lookout) formeront le couple-star de la prochaine comédie romantique de , 500 Days Of Summer.

    Notes de production

    Ecrire une histoire d’amour Post-Moderne

    “Toutes choses égales par ailleurs, c’était Summer Finn – une fille comme les autres. Sauf que « pas du tout ».” Le Narrateur

    500 jours ensemble est né dans l’angoisse. Le projet a été lancé par deux jeunes scénaristes – un célibataire, en convalescence de déception amoureuse, et l’autre, engagé dans une relation durable – s’imaginant les histoires d’amour qu’ils auraient pu vivre, qu’ils auraient peut-être dû vivre, mais qu’ils n’ont finalement, jamais vécues.

    Scott Neustadter : « Il y a certains sujets auxquels les comédies romantiques font allusion : Est-ce que la « femme de sa vie », ça existe vraiment ? Et que se passe-t-il le jour où vous la perdez ? Que faire ensuite ? Est-il encore possible de croire en l’amour ? Est-ce que votre opinion au sujet de l’amour change ? » C’est ainsi qu’est né le personnage de Tom Hansen, un garçon qui croit passionnément et d’une façon tout à fait déraisonnable aux mystères et aux pouvoirs de l’amour, et celui de la femme qui n’y croit pas du tout – la muse romantique de Tom, son obsession, incapable de s’engager, le fléau de ses idéaux : Summer. Mais ce n’était pas tant Tom qui intéressait les scénaristes que les mécanismes de sa mémoire, alors qu’il se remémore ce qui s’est vraiment passé entre Summer et lui.

    Scott Neustadter : « Nous voulions suivre un personnage qui se promènerait le long de sa mémoire, le long de sa relation, en faisant des allers-retours dans le temps, et se rendrait peu à peu compte de choses qu’il n’avait pas remarquées alors qu’il était en train de les vivre. »

    Dès le début, Neustadter et Weber étaient irrités par la mièvrerie répétée, le sentimentalisme et les conventions inexpliquées de la comédie romantique – et cherchaient à trouver une manière plus réaliste de raconter la romance qui fait passer le cœur de Tom à la moulinette.