CommeAuCinema

57 000 km entre nous

Un premier film ambitieux mais décousu
Un film de , avec (France)
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 1H22 mn
Sortie en salles le 23 Janvier 2008
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.65/5 (83 notes)

Résumé du film 57 000 km entre nous

Une famille recomposée qui s’expose en permanence sur un site web, les personnages que l’on rencontre à travers eux, des écrans partout pour se voir et se parler...
Nos fantasmes actualisés par les moyens de communication moderne, être là en étant loin, être à 57000 km de toi quand le tour de la terre en fait 40000, et que je suis tout près...
Des distances, générationnelles, culturelles, sexuelles, sociales...
Des idées et des réalités qu’on peut tenter de rapprocher, à travers les images, aujourd’hui, pour révéler nos fractures, nos peurs, de toujours.
57.000KM entre nous, ou de l’influence de l’Internet sur la famille dysfonctionnelle...

Bande annonce

Galerie Photos ( 6 photos )

  • 57 000 km entre nous57 000 km entre nous57 000 km entre nous57 000 km entre nous
  • 57 000 km entre nous57 000 km entre nous

Notre critique : 57 000 km entre nous

    Un premier film ambitieux mais décousu

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Pas évident de juger un premier film.
    D’abord, parce que comme tout premier film, il est ambitieux, dispersé, motivé, engagé ; parce qu’il représente une aventure plus humaine qu’artistique, parce que voici portés sur grand écran « du sang, de la sueur et des larmes », des envies et des espoirs.

    Pas évident non plus de décrier les thématiques entrecroisées dans cette drôle de famille qui publie sa vie en live sur le net : voyeurisme, exhibitionnisme, besoin de reconnaissance, honte, peur de la réalité, mensonge, déviance. Bienvenue dans le tragicomique bouillon de culture de notre société moderne où chacun se rêve en héros d’un jour.

    Oui, difficile de critiquer un travail de mise en scène habité des deux côtés de la caméra (avec une mention spéciale pour le couple d’ados).
    Et pourtant… difficile de tenir en place sur notre siège face à un objectif bien trop énervé pointant le ridicule tristement grotesque de toutes ces marionnettes paumées.
    Ça crie, s’agite, moralise ou détruit ; ça se voudrait vivant… Ca l’est d’ailleurs, mais tout cela finit par nous fatiguer comme le ferait un enfant hyperactif. Dommage.

Critiques : 57 000 km entre nous 1 étoile

  • CinéLive
    CinéLive
    2 étoiles
    " Un postulat intéressant, traité sur le mode doux-amer (…) "
    S.B. (article entier disponible dans Cinélive n°119, page 42)
  • Telerama
    Telerama
    2 étoiles
    " cadrages acrobatiques, décors Flashy, mises en abyme des écrans "
    Mathilde Blottière (article entier disponible dans Télérama n°3028, page 49)
  • Libération
    Libération
    2 étoiles
    " Delphine Kreuter réussit sur le fil (ou le cable Ethernet) le portrait d’une adolescente appelante, désirante, avec cette si poétique façon de se construire que permet le virtuel "
    Éric Loret (article entier disponible dans Libération du 23/01/2008)
  • TéléCinéObs
    TéléCinéObs
    2 étoiles
    " Noble ambition et pertinent point de vue "
    X.L. (article entier disponible dans TéléCinéObs n°2255, page 12)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    1 étoile
    " Un film tellement disgracieux que ses moments de beauté n'en paraissent que plus fort. "
    Jean-Baptiste Morain (article entier disponible dans Les Inrocks n°634, page 49)

Notes de Prod.

Notes de la réalisatrice

Montrer sa vie à qui veut la voir, sur Internet ou à la télévision, à qui clique par ennui ou par hasard. C’est de cette idée qu’est né le film. Du besoin et des moyens de se montrer et de se regarder, au quotidien, dans l’intimité. Il est devenu l’expression du désir de vivre des personnages, de combler leur manque, d’organiser leur solitude et de confirmer leur existence.

Entretien avec Delphine Kreuter, par Emmanuel Finkiel

Peux-tu parler des deux mediums, photo et vidéo, du passage de l'un à l'autre ?

J'ai fait ma première exposition en 97 et ma première vidéo la même année. Ce sont deux écritures différentes. En photo, ce qui compte, c'est l'instant "t", où "ça" se produit. Dans un film, les personnages ont un avenir, même si c'est une illusion parce qu'aucune scène ne change à la dixième projection...

Les avis sur le film 57 000 km entre nous