A boire

    en DVD le 25 Août 2005
Un film de , avec , et (France)Genre : Comedie - Duree : 1H30 mn
Distributeur : Rezo Films - Editeur DVD : Aventi
Sortie à la Vente en DVD le 25 Août 2005
Sortie à la Location en DVD le 28 Juillet 2005
Sortie en salles le 29 Décembre 2004
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.55 / 5 (137 notes)

Résumé de A boire

29 décembre, 2800 mètres, -12°c. Inès Larue aurait bien besoin d’un verre : son amoureux vient de la quitter en lui lassant une note d’hôtel de 12 000 euros en guise de cadeau de rupture. Pierre-Marie Archambault aurait bien besoin d’un verre : au terme d’une pénible abstinence imposée par son épouse, ce médecin alcoolique en cure de sevrage, a les nerfs à vif. Seb Ebd Al Abbas aurait bien besoin d’un verre : son premier jour de ski se solde par un bras cassé, ses vacances sont à l’eau et sa religion lui interdit d’y ajouter une goutte d’alcool. Parce que personne ne les attend nulle part, parce qu’ils sont aussi glacés que la neige qui les entoure, ces trois estropiés vont trouver le bon cocktail pour remonter la pente : amour, alcool, entraide…

Bande annonce de A boire

Photos de A boire (2)

Critiques

Moyenne : 1 étoiles (1.33 / 4)
Première 2 étoiles
Le Monde 2 étoiles
Télérama 2 étoiles
CinéLive 1 étoiles
Studio Magazine 1 étoiles
TéléCinéObs 1 étoiles
Le Point 1 étoiles
Zurban 1 étoiles
Les Cahiers du cinéma 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.55 / 5)
44 avis 4 étoiles
31 avis 3 étoiles
18 avis 2 étoiles
44 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Digital 5.1 Français

Bonus :
- Making of : Le dernier Bal
- Film annonce

Notes de Prod. de A boire

Marion Vernoux parle du film…

La montagne

Je trouvais cocasse d’être entourée d’eau pour parler d’alcool. Avant de choisir la neige et la glace, j’avais envisagé une île ou l’étranger. Mais dès les repérages, la montagne s’est imposée : les stations de sport d’hiver sont aussi artificielles que les villes dans les Westerns hollywoodiens. Une allée centrale fantomatique, des fausses maisons, un bistro, une seule boîte, un seul hôtel. Les personnages sont meneottés les uns aux autres, aucun d’eux ne peut dire à un moment « je ne joue plus ». Comme le super marché de Rien A Faire, la station de ski de A Boire fonctionne à la manière de théâtre : c’est un endroit décalé, isolé, bloqué par le froid par la pente. Une impasse, dans laquelle même le plus lâche ne peut pas faire autrement que de se confronter à lui-même.

Les acteurs parlent du film…

Composer le personnage d’Inès

: La composition d’un personnage, je n’y crois plus. Je crois que l’on commence à comprendre les choses le jour où l’on met les chaussures, l’habit, la coiffure, le maquillage. C’est une façon de travailler. On tâtonne, on cherche, instinctivement. Pour jouer Inès, je me suis désarticuler, dans mes gestes, dans ma façon de dire les mots, de rythmer les phrases. Jouer l’urgence au ralenti, comme quand on va mal.

Réagir sur A boire