CommeAuCinema

A coeur ouvert

    en DVD le 09 Janvier 2013
Un film de avec et (France)
Genre : Drame - Duree : 1H27 mn
Distributeur : MK2 - Editeur DVD : TF1 Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 09 Janvier 2013
Sortie Blu-Ray le 09 Janvier 2013
Sortie en salles le 08 Août 2012
Année de production : 2012
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.34/5 (53 notes)
D’après le roman de Mathias Enard, « Remonter l’Orénoque »

Résumé du film A coeur ouvert

Mila et Javier sont tous deux chirurgiens du cœur. Mariés depuis dix ans, ils ont deux passions: leur amour et leur métier. Mais Mila tombe enceinte, contre toute attente, et la perspective d’un enfant remet en cause l’équilibre de leur relation. L’addiction à l’alcool de Javier devient alors une réelle menace…

Bande annonce

Galerie Photos ( 8 photos )

  • A coeur ouvertA coeur ouvertA coeur ouvert
  • A coeur ouvertA coeur ouvertA coeur ouvert
  • A coeur ouvertA coeur ouvert

Entretien avec la réalisatrice

En 2008 sortait Un Coeur Simple, votre premier long métrage. Que s’est-il passé depuis ?
, qui était une amie de Béatrice Kaufman (la productrice d’Un Coeur Simple, a voulu me rencontrer après avoir vu le film et comme je n’avais plus de producteur, elle m’a proposé de travailler avec elle et . Parallèlement à notre projet, j’ai écrit le scénario de Des Vents Contraires (roman d’Olivier Adam) avec Jalil Lespert et celui de Le Fil D'Ariane, que j’ai réalisé pour Arte avec la productrice Florence Dormoy (Scarlett Production) ; une expérience jouissive et très enrichissante. C’était important pour moi de passer par la comédie et la télévision avant de me remettre à mon projet cinéma. C’était une bonne mise en forme : comme on dit, le téléfilm est un sprint, alors que le long métrage est une course de fond.

Caractéristiques du DVD

Bonus du DVD :
- Making-of du film (9 min)
- Scènes coupées (6 min)

Notes de Prod.

Cœur et crâne

"Javier aime Mila, les singes et la chirurgie cardiaque. Mila aime Javier, vivre libre, et elle aussi la chirurgie cardiaque — cette tension, cette concentration, cette adrénaline-là. Ces deux-là font tout ensemble: l’amour, la fête, de la moto, de la barque au clair de lune, des virées dans les zoos, travailler... A l’hôpital, ils opèrent front contre front, yeux dans les yeux, mains sûres et gestes millimétrés, ils ouvrent les cœurs, les réparent, les raniment, les suturent, et dès que la trace fluorescente de l’électrocardiogramme recommence de sinuer sur l’écran, régulière, ils s’arrachent, casques en mains, rieurs, déjà sont en mouvement. Dix ans qu’ils s’aiment de la sorte, tiennent ce rythme, et leur enfant qui s’annonce suivra, où qu’ils aillent. Une seule chose : Javier boit — on ne sait pourquoi —, addiction qui peu à peu le déporte sur le côté, jusqu’à le mettre hors-jeu.

L'auteur Mathias Enard

Né en 1972, Mathias Enard a étudié le persan et l’arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone.
il a publié quatre romans chez Actes Sud : La Perfection du tir (2003, prix des Cinq continents de la francophonie), Remonter l’Orénoque (2005), Zone (2008, prix Décembre 2008 et Livre inter 2009) et Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (2010, Prix Goncourt des Lycéens). À paraitre en août 2012 : Rue des Voleurs (Actes Sud).

Les acteurs


Pour interpréter Mila, j’ai assisté à deux opérations à cœur ouvert et j’ai failli m’évanouir deux fois. Mais jouer donne des ailes, car ce n’est plus soi, c’est à travers soi, pour un but autre que l’on joue. Mila et Javier sont des chirurgiens, ils ouvrent des cœurs, côtoyant ainsi la vie et la mort à longueur de journées. Le symbole est puissant car parallèlement, ils vivent une histoire d’amour folle, extrême, dont ils pourraient mourir l’un et l’autre. C’est, je crois, le parallèle de ces deux mondes qui fait la force du film.

Côté Coeur

"Les comédiens et la réalisatrice sont venus assister à des opérations à cœur ouvert, et j’ai vraiment eu affaire à trois regards différents. Celui de cherchait des points de vue, une ambiance, elle avait le regard de la caméra. était intéressé par la chirurgie en elle-même. il voulait savoir comment ça fonctionne, pourquoi on fait tel geste et quel effet il produit. regardait quant à elle comme une danseuse regarde des danseurs, elle s’imprégnait des gestes pour pouvoir les imiter. il y avait un peu d’émotion au début, mais ils étaient vite très à l’aise : quand on est en salle d’opération, on est comme des mécaniciens, on répare des cœurs. Dans la vie d’un chirurgien, la question de la vie et de la mort est un souci constant, c’est un métier sur la corde raide. On s’habitue à cette responsabilité, mais on ne s’habitue pas aux échecs. Quand quelque chose ne va pas, un chirurgien digne de ce nom pense forcément qu’il est impliqué. Un jour, un chirurgien m’a dit : « Pas de chance, je l’ai opéré le jour de sa mort. » Celui là ne se sentait pas très impliqué… "

Les avis sur le film A coeur ouvert