Genres : Comedie, Jeunesse - Durée : 1H22 mn
Sortie en salles le 27 Février 2013 - en VOD/DVD le 26 Juin 2013
Presse ★★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

Tout commence à la SPA. Un jeune cocker se morfond dans sa cage. Il ne trouve pas les maîtres de ses rêves. Soudain, apparaît un petit garçon, aussi roux que lui. Qui se ressemble s'assemble : c'est le coup de foudre. Pour Boule et Bill, c'est le début d'une grande amitié. Pour les parents, c'est le début des ennuis... Et c'est parti pour une grande aventure en famille !

D'après les personnages de la bande-dessinée de
Nationalité : France
Duree : 1H22 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 26 Juin 2013
Sortie en salles le 27 Février 2013
Année de production : 2012

Casting

Franck Dubosc
Papa Boule
Marina Foïs
Maman Boule
Lionel Abelanski
Directeur De L?e?cole
Nicolas Vaude
Voisin Du Dessous

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Boule et Bill

Le Petit Spirou arrive à grands pas au cinéma

Le Petit Spirou arrive à grands pas au cinéma

Après les aventures de Le Petit Nicolas et de Boule et Bill, c'est au tour du Petit Spirou d'être adapté et d'apparaître en chair et en os au cinéma. (03.06.2014) > Suite
Box office France : Tous au Pays d'Oz !

Box office France : Tous au Pays d'Oz !

Boule et Bill, en tête pendant quinze jours, n'a pas résisté à le Monde fantastique d'Oz réalisé par Sam Raimi, qui s'est installé dès sa première semaine d'exploitation en tête du box office français hebdomadaire avec 788 437 spectateurs, selon les chiffres CBO publiés mercredi soir. (20/03/2013) > Suite
Jean Reno et Gérard Jugnot pour l'adaptation ciné de Benoît Brisefer

Jean Reno et Gérard Jugnot pour l'adaptation ciné de Benoît Brisefer

Après Le petit Nicolas et Boule et Bill, voici Benoît Brisefer ! (19/03/2013) > Suite

En savoir plus sur Boule et Bill

Entretien avec Alexandre Charlot et Franck Magnier

Un projet au poil

Alexandre : Depuis déjà deux ans, nous avions envie de faire un film avec un chien. Grpace à nos enfants, nous avons eu l’occasion d’en découvrir beaucoup, et aux États-Unis, c’est quasiment un genre à part entière. Comme nous aimons les films de genre, nous trouvions intéressant de se frotter à celui-là.
Franck : Nous sentions que nous pouvions apporter des choses, parce qu’en plus d’avoir des enfants, nous avons aussi des chiens ! Alexandre et moi écrivons ensemble depuis des années, on partage les mêmes bureaux, et il nous arrive souvent d’observer nos chiens... le mien reste parfois à regarder un feu de bois d’un air pénétré. On en rigolait et on s’amusait à imaginer ce qu’il pouvait penser. On avait envie que le film commence à la SPA, puisque c’est là que nous sommes allés chercher les nôtres – comme beaucoup de gens d’ailleurs – et l’idée d’entendre les pensées du chien nous tentait vraiment.

Entretien avec Franck Dubosc

Dès que l’on m’a parlé de Boule Et Bill, j’ai eu envie de dire oui, sans même avoir jamais vraiment lu la B.D. Le fait qu’il y ait un chien et un enfant me parlait déjà. Je savais à quoi ressemblait le petit Boule – même si je pensais que Boule était Bill et vice-versa ! Je ne connaissais pas tous les personnages mais je les ai découverts en lisant le scénario. J’y ai vu une couleur, une ambiance. Je sortais de films plus adultes et, en tant que père, je me suis dit que c’était un bon projet familial comme je les aime.

Entretien avec Marina Foïs

Chez mes parents, il n’y avait que des B.D. pour adultes, Gottlieb, Reiser ou Bretécher, mais comme tout les gens de ma génération, je connaissais « Boule & Bill » de vue. Ceci dit, il n’y a absolument pas besoin de connaitre la B.D. pour aimer le film. C’est une adaptation, et comme n’importe quelle adaptation, elle respecte et « trahit » l’original, mais je pense que les spécialistes ès « Boule & Bill » comme les néophites s’y retrouveront. Et les amateurs de brushing seront aux anges. Quarante minutes tous les matins pour ressembler à la maman Boule de Roba.

Entretien avec Manu Payet

Bill n’est pas un chien qui parle, c’est un chien qui pense ! Et lorsque l’on m’a proposé d’être la voix de ses pensées, j’ai aussitôt accepté. Je viens de la radio et faire des voix me plaît vraiment.
Enfant, j’étais fan de B.D. et j’ai évidemment lu « Boule & Bill » – tout comme « Astérix », « les Schtroumpfs » ou « Benoît Brisefer »... des B.D. bien de chez nous ! Lorsque j’avais l’âge de Boule, je rêvais aussi d’avoir un chien. À travers les aventures de « Boule & Bill », j’assouvissais une partie de ce qui ne m’était pas permis. le chien était interdit à la maison, mais la B.D. était beaucoup plus facile à obtenir ! J’en ai eu un plus tard, quand j’ai arrêté de lire la B.D., en fait ! Aujourd’hui, j’ai un beagle de trois mois qui déchiquette les magazines. C’est sa façon de lire à lui ! Je me demande parfois ce qu’il pense...

Notes de Production

13 Février 2012 - Marina Foïs et Franck Dub > Plus

Avis sur Boule et Bill

    Remonter