CommeAuCinema

Burn After Reading

    en DVD le 10 Juin 2009
Un film de et avec , et
Titre original : BURN AFTER READING (Etats-Unis)
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 1H35 mn
Distributeur : Studio Canal
Sortie à la Vente en DVD le 10 Juin 2009
Sortie Blu-Ray le 10 Juin 2009
Sortie en salles le 10 Décembre 2008
Année de production : 2008
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.56/5 (146 notes)

Résumé du film Burn After Reading

Osborne Cox, analyste à la CIA, est convoqué à une réunion ultra secrète au quartier général de l’agence à Arlington, en Virginie. Malheureusement pour lui, il découvre rapidement l’objectif de cette réunion : il est renvoyé.
Cox ne prend pas très bien la nouvelle. Il rentre chez lui à Georgetown pour écrire ses mémoires et noyer ses ennuis dans l’alcool - pas nécessairement dans cet ordre. Sa femme, Katie, est consternée, mais pas vraiment surprise. Elle a une liaison avec Harry Pfarrer, un marshal fédéral marié pour qui elle décide alors de quitter Cox.
Quelque part dans une banlieue de Washington, à des années-lumière de là, Linda Litzke, employée au club de remise en forme hardbodies Fitness, a du mal à se concentrer sur son travail. La seule chose qui l’intéresse, c’est l’opération de chirurgie esthétique d’ampleur qu’elle désire subir. Elle compte sur son collègue, Chad Feldheimer, pour faire son boulot à sa place. Linda est à peine consciente que le directeur de la salle de sport, Ted Treffon, est fou d’elle, même si elle rencontre d’autres hommes via Internet.
Lorsqu’un CD contenant des informations destinées au livre de Cox tombe accidentellement entre les mains de Linda et Chad, tous deux décident de tirer parti de cette aubaine. Alors que Ted se fait du souci, persuadé que «rien de bon ne sortira de tout ça», les événements se précipitent et échappent bientôt à tout contrôle, occasionnant une série de rencontres aussi dangereuses qu’hilarantes...

Acteurs et Actrices : Burn After Reading

Bande annonce et vidéos (12 vidéos )

Galerie Photos ( 99 photos )

  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading
  • Burn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After ReadingBurn After Reading

Critiques : Burn After Reading 4 étoiles

  • Le Nouvel Observateur
    Le Nouvel Observateur
    4 étoiles
    "C’est la manière Coen : quand on a le QI d’une méduse, le sang doit couler. Hilarant."
    François Forestier (article entier disponible dans Le Nouvel Observateur n°2300, page 139)
  • A Nous Paris
    A Nous Paris
    4 étoiles
    " (...) un joyeux joyau de la comédie. "
    Menguy Fabien (article entier disponible dans A Nous Paris du 8/12/2008)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    4 étoiles
    "D’un rire grinçant certes, plein d’ironie noire, plus Kafka ou Cioran que Disney, mais formidablement efficace, contagieux et libérateur."
    Serge Kaganski (article entier disponible dans Les Inrocks n°680, page 49)
  • Positif
    Positif
    4 étoiles
    " (...) l'énergie déployée par les deux réalisateurs dans la mise en scène et le rythme des séquences est ébouriffant. (...) A croire que les Coen ne sont jamais aussi politiques que lorsqu'ils signent une farce. "
    Garbarz Franck (article entier disponible dans Positif n°574, page 34-35)
  • Metro
    Metro
    4 étoiles
    " Burn after reading séduit en prenant à contre-emploi les stars et certaines obsessions américaine comme la conspiration, l’aspect physique. "
    Jennifer Lesieur (article entier disponible dans Metro du 10/12/2008)

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1,85
Son : 5.1 Dolby Digital – Anglais, Français.
Sous-titres : Français.
Durée : 1h32

Bonus DVD :
- Making of : Pétage de plombs à Washington DC
- L'idée de départ
- George est de retour
- Bande Annonce

Caractéristiques du Blu-ray
Image : HD 1080p – Format 1,85
Son : 5.1 Dolby Digital – Anglais, Français.
Sous-titres : Français et Néerlandais
Durée : 1h36

- Making of : Pétage de plombs à Washington DC
- L'idée de départ
- George est de retour
- Bande Annonce

Notes de Prod.

Notes de tournage...

Le 20 Avril 2007 - rejoint chez les
Aaaah la grande famille du cinéma ! Hollywood, c’est beau, c’est rigolo et ça a le mérite de nous offrir les bandes de potes les plus glamours : Frank Sinatra et Dean Martin, le gang des barbus (Steven Spielberg, Martin Scorsese, George Lucas et Francis Ford Coppola), Paris Hilton et Nicole Richie, etc. Mais le champion toutes catégories au jeu de « J’ai plein d’amis » est sans conteste . Oubliées les peines de cœur du Dr Ross, Georgie est copain avec Steven Soderbergh, , Julia Roberts (et toute la clique de Ocean'S Eleven) et surtout et .

Fitness et CIA

Pour les , le fait que Burn After Reading fasse suite à No Country For Old Men - Non, Ce Pays N’est Pas Pour Le Vieil Homme relève davantage d’une question de planning que d’une volonté délibérée d’orienter leurs histoires dans une certaine direction.

Les Acteurs

, qui a été l’interprète ou le réalisateur de plusieurs films à thème politique, explique : «Malgré le contexte de Washington, ce film est d’abord l’histoire de gens remarquablement bêtes qui font des choses stupides impliquant, entre autres, le sexe. Mais ce qui rend les choses bien plus intéressantes, c’est qu’il ne s’agit pas de politiciens.»

Travailler avec les Coen

Bien que le casting ait attiré un nombre considérable de paparazzi sur tous les lieux de tournage, tout s’est déroulé sans anicroche, comme c’est toujours le cas sur un tournage des . commente : «Joel et Ethan donnent à leurs acteurs la responsabilité de ce qu’ils font. Ils savent ce qu’ils veulent, mais ils désirent aussi nous voir apporter quelque chose de personnel au rôle.»

Le style visuel

déclare : «Les rôles que j’ai interprétés pour ethan et Joel forment ce que nous appelons «ma trilogie d’idiots». lorsque nous avons fait les essayages costumes pour mon personnage, j’ai demandé à Mary Zophres, la costumière, si je pourrais porter une chaîne en or. À partir de cet accessoire, tout s’est mis en place de façon naturelle. Je savais très exactement à quoi devait ressembler ce type. le pantalon bien haut sur la taille, un peu ringue...

Les avis sur le film Burn After Reading