CommeAuCinema

Camille redouble

    en DVD le 20 Février 2013
Retour dans les années 80
Un film de et avec ainsi que , , , (France)
Genre : Comedie, Fantastique - Duree : 1H55 mn
Distributeur : Gaumont Distribution - Editeur DVD : Gaumont Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 20 Février 2013
Sortie Blu-Ray le 20 Février 2013
Sortie en salles le 12 Septembre 2012
Année de production : 2012
Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes le 25 Mai 2012
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.5/5 (109 notes)
Prix SACD à la La 44ème Quinzaine Des Réalisateurs Cannes 2012

Prix Variety Piazza Grande Award au 65e Festival De Locarno 2012

Treize Nominations à la 38e Cérémonie des Césars 2013

Meilleure actrice dans un second rôle pour aux 3èmes Magritte Du Cinéma 2013

Résumé du film Camille redouble

Camille a seize ans lorsqu’elle rencontre Eric. Ils s’aiment passionnément et Camille donne naissance à une fille…
25 ans plus tard : Eric quitte Camille pour une femme plus jeune.
Le soir du 31 décembre, Camille se trouve soudain renvoyée dans son passé.
Elle a de nouveau seize ans. Elle retrouve ses parents, ses amies, son adolescence… et Eric.
Va-t-elle fuir et tenter de changer leur vie à tous deux ? Va-t-elle l’aimer à nouveau alors qu’elle connaît la fin de leur histoire ?

Acteurs et Actrices : Camille redouble

Bande annonce

Galerie Photos ( 13 photos )

  • Camille redoubleCamille redoubleCamille redouble
  • Camille redoubleCamille redoubleCamille redouble
  • Camille redoubleCamille redoubleCamille redouble
  • Camille redoubleCamille redoubleCamille redoubleCamille redouble

Notre critique : Camille redouble

    Retour dans les années 80

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    C'était le film de la rentrée du cinéma français, Camille Redouble, cinquième long métrage de l'actrice-réalisatrice Noémie Lvovsky avait enflammé critiques et spectateurs.

    Le pitch ? À quarante ans, la vie de Camille (Noémie Lvovsky) n'est pas ce qu'elle espérait. L'homme qu'elle aime depuis vingt-cinq ans est parti, son rêve de devenir actrice s'éloigne de plus en plus, elle va perdre son logement et force un peu trop sur la bouteille. Mais lors d'une soirée de réveillon bien arrosée, Camille perd connaissance et se réveille dans les années 80, âgée de 16 ans. Elle va alors devoir revivre le lycée, les sorties entre copines, mais surtout la rencontre avec son futur ex-mari et la mort d'un proche.


    On peut dire que c'est le film de la consécration pour Noémie Lvovsky. Souvent remarquée avec des seconds rôles comme dans Les beaux gosses ou L'apollonide, souvenirs de la maison close, Lvovsky trouve ici un rôle à la hauteur de son talent. En interprétant Camille adulte et adolescente avec une aisance et une spontanéité inouïe, l'actrice porte le film sur ses épaules et nous embarque dans un tourbillon d'émotions qui passe de la nostalgie à la joie à la tristesse, etc.
    Mais le film ne serait rien sans ses seconds rôles si brillamment écrits que sont les parents (Yolande Moreau et Michel Vuillermoz, impeccables), les amis de lycée, le professeur de français (Mathieu Amalric méconnaissable) et sans oublier l'apparition de Micha Lescot en metteur en scène historique, assez mémorable.

    Avec cette histoire de retour à l'adolescence l'actrice-réalisatrice nous pose l'éternelle question : Agirions-nous pareil si nous connaissions la fin de l'histoire ? Retomberions-nous amoureuse de l'homme qui plus tard partira ?
    Bien que ces questions ne soit pas nouvelles, Lvovsky arrive à en tirer un joli film qui allie comiques de situation et scènes dramatiques à merveille. Le tout saupoudré d'une bande originale tout droit sortie des eighties.

    Conclusion : Camille Redouble est un film qui fait du bien porté par des acteurs incroyables !

Critiques : Camille redouble 3 étoiles

  • Le Parisien
    Le Parisien
    4 étoiles
    " C’est la petite perle de la semaine. "
    P.V. (article entier disponible dans Le Parisien du 12 septembre 2012)
  • 20 minutes
    20 minutes
    4 étoiles
    " Chouette « Camille redouble » de Noémie Lvovsky fait rien que nous faire rire, sourire et réfléchir "
    Caroline Vié (article entier disponible dans 20 Minutes du 12 septembre 2012)
  • Paris Match
    Paris Match
    4 étoiles
    " Allez prendre votre dose de rire et d'émotion en version originale. Très originale, même... "
    Alain Spira (article entier disponible dans Paris Match n°3304, page 34)
  • Studio ciné live
    Studio ciné live
    4 étoiles
    " Une comédie émouvante et fantastique sur l'idée de la seconde chance. "
    E.C. (article entier disponible dans StudioCinélive n°40, page 36)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " (...) derrière la comédie nostalgique parfois mal ficelée se profile la folie d'une actrice-réalisatrice (...). Cela force un peu l'admiration. "
    Gaël Golhen (article entier disponible dans Première n°427, page 38.)

Critique Cannoise : Camille redouble 3 étoiles

  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    3 étoiles
    " Noémie Lvovsky est irrésistible en lycéenne tourmentée par ses premières amours. "
    J.-P.L. (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 27 mai 2012)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " Célébration de l'amour sous toutes ses formes (filial, maternel, amoureux, amical...), Camille redouble est un très beau film sur la perte. "
    Isabelle Regnier (article entier disponible dans Le Monde du 26 mai 2012)
  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    " Dans le doux et féroce Camille redouble, une femme part à la recherche de celle qu'elle n'est plus. "
    Eric Loret (article entier disponible dans Libération du 25 mai 2012)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " Un des plus beaux films du Festival. "
    J.-B.M. (article entier disponible dans
  • Le Point
    Le Point
    3 étoiles
    " Film drôle, et drôle d'artiste. "
    Florence Colombani (article entier disponible dans Le Point n°2086, page 111)

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Scènes du film et scènes coupées commentées par et (co-scénariste)
- Les essais, répétitions et improvisations des comédiens (, , et )
- Galerie photos

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
2/53/52/52/51/5

Test DVD

DVD0 étoile

Concernant les suppléments, il y a peu de choses à dire. Les éditions DVD et Bluray contiennent les mêmes bonus : Des scènes commentées par et (co-scénariste), un montage des essais, les répétitions et improvisations des comédiens et une galerie photos.
Bien que les scènes commentées par la réalisatrice soient intéressantes, ce sont les répétitions dans la maison de Lvovsky que l'on retient. Ce petit montage ou les comédiens découvrent les scènes et improvisent dessus est un délice, à tel point que l'on regrette qu'elle ne soient pas plus nombreuses.
Mais le plus regrettable dans ce DVD est l'absence de making of. Avec l'énergie de et son casting incroyable, il aurait été intéressant de voir les dessous de ce film, l'ambiance du plateau et le tournage de certaines scènes.
Floriane Coué

Notes de Prod.

Entretien avec Noémie Lvovsky

Comment avez-vous eu l’idée de cette scène d’ouverture piquante, où Camille peine sur le tournage d’un film gore et s’entend dire par le réalisateur : « Ce n’est pas la meilleure actrice du monde mais la pulsation est bonne » ?
J’avais envie que le personnage de Camille soit, ou plutôt essaie, d’être comédienne. Très jeune, elle a eu ce rêve de jouer de grands textes et elle se retrouve à quarante ans passés avec pour seul texte des râles d’agonie. Je voulais qu’on la voie galérer. J’ai eu la chance de ne pas connaître son parcours, je n’ai commencé à jouer que tardivement, à trente ans passés, et sans le chercher. Mais quand j’étais enfant et adolescente, comme elle, je rêvais de devenir actrice. De 11 ans à 15 ans, j’ai suivi les cours de théâtre du mercredi après-midi et des stages d’été ; j’étais passionnée, je lisais avec avidité tous les textes de Musset, Tchekov, Molière, Goldoni… Et puis à 15 ans, j’ai passé une audition et quelqu’un m’a fait une réflexion sur mon physique en me disant que j’avais l’air plus vieille que mon âge, trop vieille, trop grosse pour jouer les jeunes premières, trop jeune pour jouer des confidentes. Ça m’a fait violence et j’ai tout arrêté.

Entretien croisé : 6 bonnes raisons de copiner avec Judith Chemla, Julia Faure et India Hair

, chef De classe

: Noémie ne s’est jamais comportée comme une chef de classe. Au contraire, c’était très plaisant de se sentir à l’aise avec quelqu’un que l’on admire. Je l’ai surtout perçue comme une comédienne et lorsqu’elle nous dirigeait, je ne sentais aucune barrière entre nous.

Entretien Samir Guesmi : Quizz 'Flamme des Années 80'

Nostalgie des années 80 ou sans regret ?
C’est sans nostalgie ni regret. Je suis plutôt content que les années 80 soient derrière moi, parce que l’adolescence n’était pas la période la plus joyeuse de ma vie. C’était très confus quant aux sentiments amoureux, à la découverte de soi. Par contre, j’aimais ce qui se passait à l’époque : la victoire de Yannick Noah à Roland Garros, Bob Marley, la musique funk etc.… Au début des années 80, j’avais 13 ans. Je ne me préoccupais pas du futur. Après l’ennui éprouvé au collège et dans un lycée technique, j’ai atterri dans un cours d’art dramatique dans le quartier de la Butte-aux-Cailles. J’adorais jouer. Ma première fois sur scène, c’était quelques mois après le début des cours dans Le rêve du rat d’Yves Heurté, mis en scène par Giancarlo Ciarapica. Parallèlement, j’ai fait un peu de figuration et puis Jaune Revolver est arrivé en 1987 : Olivier Langlois m’a confié le rôle parce que j’étais un jeune homme « pas fini » mais qui débordait d’envie. Pour moi, le théâtre c’est du marathon et le cinéma, un sprint où il faut tout donner à l’instant voulu.

Actualité...

28 Septembre 2011 - Noémie Lvosky explore l'adolescence

Pour sa cinquième réalisation, l'actrice se penche sur l'adolescence à travers Camille Redouble. Le long métrage place l'espoir face à , , , , , et , comédien fétiche de François Truffaut.

Les avis sur le film Camille redouble