Genre : Drame - Durée : 1H30 mn
Sortie en salles le 25 Mai 2005
Presse ★★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

Titoff s'offre un (trop) GRAND ROLE...

Il y a des hommes qui ont tout et d'autres qui ont plus encore. Léo est de ceux-là. Noctambule branché, dragueur impénitent et figure de la jet-set, Léo dévore la vie comme d'autres la rêvent. Jusqu'au jour ou tout bascule brutalement, un matin, au fond d'un ravin.
Pour Léo commence alors une nouvelle vie dans un corps qui ne lui obéit plus. Parce qu'il s'est cru mort, Léo va se découvrir vivant. Parce qu'il n'a pas su toujours aimer, il va apprendre ce qui compte vraiment. Pour lui, bien plus qu'une fin, cet accident marque le parcours d'un homme qui, au milieu des siens, va tenter de reconquérir tout ce qu'il possédait, sans même le savoir.
Nationalité : France
Duree : 1H30 mn
Sortie en salles le 25 Mai 2005
Année de production : 2005

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Cavalcade

Jean-Paul Rouve : du rire au drame

Jean-Paul Rouve : du rire au drame

Vendu à plus de 80 000 exemplaires en France, CAVALCADE, l’ouvrage pour lequel Bruno de Stabenrath s’est très largement inspiré de sa propre vie, va être adapté au cinéma... (15/03/04) > Suite
Titoff et Stomy Bugsy reprennent du service pour la suite de Gomez et Tavares

Titoff et Stomy Bugsy bientôt dans la suite de Gomez et Tavares

Trois ans après Gomez et Tavares, le rappeur Stomy Bugsy (Neg Maron), le comique Titoff (Cavalcade) et le réalisateur Gilles Paquet-Brenner (UV) se retrouvent pour tourner la suite. (26/06/06) > Suite

En savoir plus sur Cavalcade

Notes de Production

Bruno de Stabenrath, l'auteur du roman autobiographique dont est adapté le film, confie : «Dans toutes les vies, on rencontre des ruptures. La mienne a été violente. J'avais trente-cinq ans, les bases de ma vie étaient posées, et tout a basculé pour moi en quelques secondes. Pourtant, l'accident ne m'a pas fondamentalement changé. C'est même peut-être celui que j'étais avant qui m'a sauvé.»

«J'étais plus léger, plus impatien > Plus

Avis sur Cavalcade

    Remonter