CommeAuCinema

Ce dont rêvent les filles

    en DVD le 25 Février 2004
Princesse malgré elle
Un film de , avec , , ...
Titre original : WHAT A GIRL WANTS (Etats-Unis)
Genre : Comedie, Comedie Dramatique - Duree : 104 mn
Distributeur : Warner Bros - Editeur DVD : Warner Home Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 25 Février 2004
Sortie à la Location en DVD le 12 Février 2004
Sortie en salles le 23 Juillet 2003
Année de production : 2003
Film à partir de 12/14 ans
Avis spectateurs : 4 étoiles 3.72/5 (638 notes)

Résumé du film Ce dont rêvent les filles

À dix-sept ans, Daphne Reynolds possède déjà un style bien à elle. Dynamique et pleine de pep, cette jeune Américaine s’entend à merveille avec sa mère Libby, aussi bohème qu’affectueuse. La vie lui sourit, et pourtant quelque chose manque à son bonheur : Daphne rêve de rencontrer son père, qu’elle n’a jamais connu – cet aristocrate anglais que sa famille sépara brutalement de Libby, et qui ignore jusqu’à l’existence de sa fille…
La romanesque Daphne se voit déjà vivre un conte de fées avec son mystérieux géniteur. Elle saute un jour dans le premier avion pour Londres, et découvre que son père n’est autre que Lord Henry Dashwood, politicien éminent auquel on prête un bel avenir.
Henry accueille Daphne dans sa somptueuse résidence, la présente à sa fiancée, l’ambitieuse Glynnis, et l’introduit dans la haute société. Étrangère à l’étiquette locale et habituée à dire tout haut ce qu’elle pense, l’irrépressible adolescente multiplie les gaffes et fait involontairement scandale. L’amour qu’elle voue à Dashwood finit cependant par l’emporter : Daphne réfrène son ardeur naturelle et s’applique, avec l’aide d’une jeune musicien, Ian, à devenir une " débutante " modèle. Mais jusqu’où faut-il aller pour plaire et être accepté ? Et surtout, comme le lui dit Ian, pourquoi tenter de s’intégrer lorsqu’on est fait pour se démarquer ?

Acteurs et Actrices : Ce dont rêvent les filles

Bande annonce

Galerie Photos ( 12 photos )

  • Ce dont rêvent les fillesCe dont rêvent les fillesCe dont rêvent les fillesCe dont rêvent les filles
  • Ce dont rêvent les fillesCe dont rêvent les fillesCe dont rêvent les fillesCe dont rêvent les filles
  • Ce dont rêvent les fillesCe dont rêvent les fillesCe dont rêvent les fillesCe dont rêvent les filles

Notre critique : Ce dont rêvent les filles

    Princesse malgré elle

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Après nous avoir appris ce que voulaient les femmes, compris que toutes les filles étaient folles tout court ou parfois de lui, c’est au tour des rêves des midinettes d’en prendre pour leur matricule. Mais elles rêvent de quoi les filles quand elles ont 17 ans ? Gloire, amour, célébrité, argent ? Et bien non, figurez-vous que cette petite là rêve de retrouver un papa qu’elle n’a jamais vu. Jusqu’au jour où elle prend les choses en main et s’enfuit des bras trop protecteurs de sa chanteuse hyper cool de mère, et s’envole pour l’Angleterre... Et quand l’Amérique vient bousculer le flegme britannique, ça fait des ravages !
    Papa n’est pas seulement Henry mais Lord Henry, son premier contact anglais n’est pas qu’une graine de chanteur mais un boyfriend pas riche mais plutôt pas mal. C’est pas mignon tout plein tout ça ?
    Une belle mère acariâtre, une sœur jalouse et un beau prince charmant les cheveux au vent sur son cheval blanc ou plutôt sa moto noire, ça ne vous rappelle rien ? Et oui, Cendrillon est de retour sur Terre. Les personnages sont stéréotypés à l’extrême, les situations bourrées de clichés, les musiques trop fortes au point qu’on en vire souvent à la comédie musicale, le rose la couleur dominante.
    On a parfois l’impression de nager dans un océan de guimauve ou de traverser le pays de la Poupée Barbie. Mais finalement, c’est ce qui fait le charme du film. Car après avoir soufflé par ennui, rit par nervosité, on se prend au jeu de cette petite frimousse effrontée qui se met tout le pays à ses pieds, on rit en la voyant chuter dans les bras du Prince Charles, on a presque envie de se lever et valser sur l’air improvisé de l’ado délurée.

    Bref on retrouve nos 15 ans tout trempés pendant une petite heure, on se laisse aller à un petit film d’été sans originalité mais plutôt gentillet. Une bonne dose de couleur rose dans un monde trop noir, ça ne fait de mal à personne ! Et puis, comme on dit dans les contes de fée, l’amour triomphe toujours.

Critiques : Ce dont rêvent les filles 1 étoile

  • Le Monde
    Le Monde
    1 étoile
    "C'est l'occasion d'une confrontation navrante entre la fameuse spontanéité américaine et l'ennuyeuse inhibition britannique. Dommage pour le film que xénophobie condescendante et comédie ne fassent pas bon ménage."
    Florence Colombani (article entier disponible sur le site de Le Monde)
  • Première
    Première
    1 étoile
    "Vaguement inspiré d'une pièce déjà adaptée par Vincente Minnelli en 1958, le scénario est d'une indigence navrante, cruellement prévisible et baignant dans un sentimentalisme de pacotille. "
    C.J. (article entier disponible dans Première n°317, page 42.)

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 2.40
Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français, Italien.
Sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Néerlandais, Italien, Espagnol, Arabe - Anglais et Italien pour sourds et malentendants.

Bonus :
- Mode et convenance
- Comment s'habillent les filles ?
- Scènes inédites
- Bande-annonce originale
- Casting & équipe technique
- Commentaires d' (VO)
- Commentaires du réalisateur et des scénaristes Jennie Bicks et (VO)

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/54/53/51/52/5

Notes de Prod.

Notes de l'équipe

Un conte de fées moderne…

Les filles rêvent-elles encore au prince charmant ? La productrice en fut assez convaincue pour développer cette comédie initiatique où une fougueuse Américaine de dix-sept ans se lance à la recherche du père qu’elle n’a jamais connu.

Les avis sur le film Ce dont rêvent les filles