Ce que mes yeux ont vu

    en DVD le 04 Septembre 2008
Intrigue policière ou quête initiatique ?
Un film de , avec , et (France)
Genre : Thriller - Duree : 1H28 mn
Distributeur : I.D. Distribution - Editeur DVD : MK2 Editions
Sortie à la Vente en DVD le 04 Septembre 2008
Sortie en salles le 28 Novembre 2007
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.41 / 5 (103 notes)

Résumé de Ce que mes yeux ont vu

Lucie, jeune étudiante en histoire de l’art, cherche à découvrir l’identité d’une femme représentée de dos
dans les peintures de Watteau. Fascinée par le secret qui émane de ces toiles, elle se plonge dans une enquête sur l’identité du peintre. Sa rencontre avec Vincent, muet de naissance, va bouleverser ses recherches, et la plonger au cœur d’une intrigue commencée il y a deux siècles.

Photos de Ce que mes yeux ont vu (25)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (2.33 / 4)
Comme au Cinema 3 étoiles
Positif 3 étoiles
CinéLive 3 étoiles
Le Journal du Dimanche 3 étoiles
VSD 3 étoiles
Le Monde 3 étoiles
TéléCinéObs 2 étoiles
Figaroscope 2 étoiles
Télérama 2 étoiles
Ouest France 2 étoiles
Les Inrocks 2 étoiles
Studio Magazine 2 étoiles
L'express 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.41 / 5)
24 avis 4 étoiles
25 avis 3 étoiles
23 avis 2 étoiles
31 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 – Format 1.85
Son : Stéréo et 5.1

Bonus :
- L'oeil de l'âne : un making of de Margherita Caron (32mn)
- Sang d'encre : un court-métrage de Laurent Bartillat

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/54/54/54/53/5

Notes de Prod. de Ce que mes yeux ont vu

Interview de Laurent de Bartillat

Comment vous est venue l’idée de ce film ?
J’avais eu l’idée du film pendant mes études d’histoire de l’art en étudiant l’iconographie. C’est là que j’ai ressenti le potentiel à la fois graphique et cinématographique de l’enquête sur une peinture... En histoire de l’art, on prend un détail et on essaie de comprendre non seulement pourquoi le peintre a placé un motif dans l’image, mais aussi qu’est-ce que cela raconte sur lui . Et plus on avance dans l’étude, plus on est happé à l’intérieur du tableau. Comme dans une enquête policière, on traite tout sous forme d’indices, de traces, de correspondances, de recoupements. On essaye de faire parler les détails exactement comme un enquêteur qui tente de faire parler les objets dans la chambre d’une victime.

Réagir sur Ce que mes yeux ont vu