Ce soir, je dors chez toi
Genre : Comedie Romantique - Durée : 1H24 mn
Sortie en salles le 21 Novembre 2007 - en VOD/DVD le 21 Mai 2008
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Bienvenue dans le bordel amoureux de la trentaine

Alex aime Lætitia. Lætitia a 30 ans. Elle est belle, drôle, effervescente, solaire. Lætitia aime Alex. Elle adore même Jacques le meilleur ami et l’éditeur d’Alex ; bref c’est la femme de sa vie, la mère de ses futurs enfants, sa lumière, sa raison de vivre mais... Alex préfère quand même qu’elle reste bien chez elle... «La vie à deux : oui ! mais pas dans le même appartement...»
Nationalité : France
Duree : 1H24 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 21 Mai 2008
Sortie en salles le 21 Novembre 2007
Année de production : 2007
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Critiques

  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Ce soir, je dors chez toi

Olivier Barroux (le « O » de Kad et O) Passe Derrière La Caméra

Olivier Barroux (le « O » de Kad et O) Passe Derrière La Caméra

Alors que son fidèle compagnon, Kad Merad, enchaîne les tournages, Olivier Barroux choisit un autre chemin, celui de la réalisation. Le tournage de Ce soir, je dors chez toi commence en janvier. (21/12/2006) > Suite

En savoir plus sur Ce soir, je dors chez toi

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1,85
Son : 5.1 Dolby Digital Français.

Bonus :
- Scènes coupées
- Making-of
- Commentaire audio d’Olivier Baroux et de Mélanie Doutey
- Monsieur Jean : De la BD au film
- Ce soir je présente le film
- Bande-annonce
- Teaser> Plus

Notes de Production

Un petit mot du réalisateur, Olivier Baroux
Le goût du cinéma
« J’ai grandi en regardant la télévision, puis à l’adolescence j’ai découvert le cinéma, qui a pris le relais. C’est un art qui m’a toujours passionné. Tout jeune, j’étais plutôt fan de cinéma américain, mais le goût du cinéma français est venu avec la maturité. La réalisation m’a intéressé très tôt, dès que l’on a commencé à faire des sketches avec Kad. Il fallait alors décider des axes caméra et c’était toujours moi qui mettais en scène et qui montais. Cela s’est fait naturellement, je m’en occupais et je me suis rendu compte que cela ne répondait pas seulement à une nécessité, mais aussi à un goût. J’aime ça ! » > Plus
Remonter