Chroniques de Tchernobyl

    en DVD le 12 Novembre 2012
Un film de avec
Titre original : CHERNOBYL DIARIES (Etats-Unis)
Genre : Horreur, Thriller - Duree : 1H30 mn
Distributeur : Metropolitan Film - Editeur DVD : Metropolitan FilmExport
Sortie à la Vente en DVD le 12 Novembre 2012
Sortie Blu-Ray le 12 Novembre 2012
Sortie en salles le 11 Juillet 2012
Année de production : 2012
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.48 / 5 (73 notes)

Résumé de Chroniques de Tchernobyl

Six jeunes vacanciers en quête de sensations fortes engagent un guide pour une « expérience extrême ». Ignorant les mises en garde, l’homme les conduit dans la ville de Pripyat, toute proche de Tchernobyl. Vingt-cinq ans plus tôt, lorsque le réacteur a explosé, la ville avait été désertée dans l’urgence.
Après une brève exploration, le petit groupe se retrouve piégé dans la ville fantôme. Et ils ne sont pas seuls…

Photos de Chroniques de Tchernobyl (15)

Critiques

Moyenne : 1 étoiles (1.25 / 4)
Les fiches du cinéma 2 étoiles
VSD 1 étoiles
Première 1 étoiles
Le Nouvel Observateur 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.48 / 5)
12 avis 4 étoiles
25 avis 3 étoiles
22 avis 2 étoiles
14 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Making of
- Bandes-annonce

Notes de Prod. de Chroniques de Tchernobyl

Notes de production

Ukraine, URSS, 26 avril 1986 : le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose, libérant dans l’atmosphère des radiations équivalentes à plus de 400 bombes atomiques. L’ampleur de l’accident est catastrophique, c’est le pire en son genre de l’Histoire, un événement de niveau 7 sur l'échelle internationale des événements nucléaires. La ville voisine de Pripyat, qui abrite les travailleurs de la centrale et leurs familles, est évacuée dans la nuit. La plupart des biens sont abandonnés dans les maisons, les usines, les parcs d’attractions, les écoles et les magasins fréquentés par les près de 50 000 habitants. On pense alors qu’il ne s’agit que d’une situation temporaire. Cela n’a pas été le cas. Pripyat est restée inhabitée jusqu’à ce jour...

Réagir sur Chroniques de Tchernobyl