Couleur de peau : Miel

    en DVD le 05 Novembre 2012
Un film de et (France)Genre : Documentaire - Duree : 1H15 mn
Distributeur : Gebeka - Editeur DVD : France Télévisions Distribution
Sortie à la Vente en DVD le 05 Novembre 2012
Sortie en salles le 06 Juin 2012
Année de production : 2012
Film à partir de 8/10 ans
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.4 / 5 (82 notes)

Résumé de Couleur de peau : Miel

Ils sont 200 000 enfants coréens disséminés à travers le monde depuis la fin de la guerre de Corée.
Né en 1965 à Séoul et adopté en 1971 par une famille belge, est l’un d’entre eux.
Adapté du roman graphique Couleur de peau : Miel, le film revient sur quelques moments clés de la vie de : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile... Il nous raconte les événements qui l’ont conduit à accepter ses mixités. Le déracinement, l’identité, l’intégration, l’amour maternel, tout comme la famille recomposée et métissée, sont autant de thèmes abordés avec poésie, humour et émotion...
Réalisé dans un étonnant mélange d’images réelles et dessinées, entre présent et souvenirs, utilisant à l’occasion des archives historiques et familiales, Couleur de peau : Miel est un récit autobiographique d’animation qui explore des terres nouvelles.

Trouver une séance de Couleur de peau : Miel

Ce film est projeté dans 1 salle en France

Acteurs et Actrices de Couleur de peau : Miel

Photos de Couleur de peau : Miel (12)

Critiques

Moyenne : 3 étoiles (2.57 / 4)
Première 4 étoiles
Studio Ciné Live 3 étoiles
Les Fiches du Cinéma 3 étoiles
Télérama 3 étoiles
Positif 2 étoiles
Le Figaro 2 étoiles
Le Monde 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.4 / 5)
17 avis 4 étoiles
20 avis 3 étoiles
24 avis 2 étoiles
21 avis 1 étoiles

Entretien avec Jung

La quête de la mère

Adolescent, j'étais attiré par les femmes mûres, par les figures maternelles. Je cherchais l'incarnation de la mère. Ma quête identitaire passait par la quête de la mère biologique.
Ma mère adoptive n'était pas très tendre. Elle-même a eu une éducation très dure, très sévère. Quand j'en parle avec ma sœur Coralie, elle me dit que notre mère a été aussi dure avec elle. Elle était donc sévère de manière égale avec tous ses enfants. Mais moi, en tant qu'enfant adopté, je ressentais les choses différemment, plus intensément. Un enfant adopté arrive dans une famille avec ses problèmes et a, sans doute, un plus grand besoin de preuves d'affection. Le problème des adoptés, c'est qu'ils ont aussi parfois tendance à se victimiser. Quand on est jeune, on n'en est pas conscient.

Entretien avec Laurent Boileau

Dans quelle circonstance avez-vous découvert l'histoire de ?

Chroniqueur pour actuabd.com, j'ai eu aussi l’occasion de réaliser environ 80 interviews d'auteurs de bande dessinée pour le site web de France Télévisions. Je lis environ trois cents bandes dessinées par an. En 2007, parmi celles-ci, j'ai eu un coup de cœur pour Couleur De Peau : Miel. Ce récit autobiographique a retenu mon attention par son contenu et la manière dont racontait son parcours, avec ironie et recul. A la fin de son livre, il précisait qu'il allait retourner pour la première fois en Corée. En faisant quelques recherches sur , j'ai découvert qu'il avait plus de quarante ans. Je me suis dit que ce n'était sans doute pas innocent s'il n'était encore jamais retourné dans son pays natal. Je l'ai contacté via son éditeur Quadrants, afin de lui proposer de réaliser un film autour de son histoire.

Notes de Prod. de Couleur de peau : Miel

De la BD au film (par Laurent Boileau)

Grand lecteur de bandes dessinées et de romans graphiques, je ne connaissais de que ses ouvrages à consonance asiatique. En novembre 2007, je suis tombé sous le charme de Couleur De Peau : Miel. Avec un regard décalé et un ton souvent ironique, y relit sa propre vie et s'interroge sur son passé, ses racines et son statut d'adopté. L’adoption renvoie à de multiples notions complexes : identité, déracinement, famille, absence, abandon, destin, différence. Le fil interrompu de la vie doit se reconstruire, et pour y parvenir, il faut puiser une énergie au plus profond de soi. a mis longtemps avant de se raconter. Il n'est pas facile de prendre de la distance avec une histoire qui marque autant l’esprit, parfois la chair.

Dernières news à propos de Couleur de peau : Miel

Réagir sur Couleur de peau : Miel