CommeAuCinema

De rouille et d'os

    en DVD le 07 Novembre 2012
De battre votre coeur va s'arrêter
Un film de avec et (France)
Genre : Drame - Duree : 2H0 mn
Distributeur : UGC - Editeur DVD : UGC Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 07 Novembre 2012
Sortie Blu-Ray le 07 Novembre 2012
Sortie en salles le 17 Mai 2012
Année de production : 2012
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 17 Mai 2012
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.68/5(147 notes)
Présenté en Compétition du 65ème Festival International Du Film De Cannes 2012

Prix du meilleur film au 56ème Festival De Londres 2012

Lauréat de Quatre César à la 38e Cérémonie Des Césars 2013 : Meilleur Espoir Masculin pour , Meilleur Scénario d'Adaptation, Meilleure Musique Originale et Meilleur Montage

Meilleur acteur dans un second rôle pour aux 3èmes Magritte Du Cinéma 2013
D'après le roman de Craig Davidson

Résumé du film De rouille et d'os

Ça commence dans le Nord.

Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C'est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa soeur à Antibes. Là-bas, c'est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s'occupe du petit et il fait beau.

A la suite d'une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Il est pauvre ; elle est belle et pleine d'assurance. C'est une princesse. Tout les oppose.

Stéphanie est dresseuse d'orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu'un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.

Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d'illusions.

Il va l'aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre.

Bande annonce et vidéos (5 vidéos )

Galerie Photos ( 38 photos )

  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os
  • De rouille et d'os

Les avis sur le film De rouille et d'os

 

    Notre critique : De rouille et d'os

      De battre votre coeur va s'arrêter

    • Comme Au Cinema
      Comme Au Cinema
      0 étoile
      Ali est dans la mouise. Sans argent, ni boulot et flanqué d'un fils qu'il connaît à peine, il quitte le Nord et trouve refuge chez sa soeur à Antibes. Ali est peut-être un peu paumé, mais s'il y a une chose qu'il sait faire - et plutôt bien, même - c'est se battre. Au propre comme au figuré d'ailleurs. Un soir, le jeune homme va rencontrer Stéphanie. Elle est belle, forte. Entre eux, il ne se passera rien. Jusqu'au jour où, suite à un accident, Stéphanie va perdre ses deux jambes, son boulot, ses ambitions. Leurs chemins vont alors se télescoper... pour ne plus se séparer.

      De rouille et d


      De chair et de sang
      Après la fantaisie de Wes Anderson présenté mercredi soir en ouverture du 65ème Festival International Du Film De Cannes 2012, voici donc le premier choc de la Quinzaine. Trois ans après son tableau saisissant de l'univers carcéral dans Un Prophète (Grand Prix du 62ème Festival de Cannes), Jacques Audiard - qui n'a vraiment pas froid aux yeux - s'attaque... à un mélo. Sacrilège ? Bien au contraire !

      Mettant en scène avec sobriété un ballet de gueules froissées et tordues par la vie, le réalisateur de Sur mes lèvres filme cette histoire d'amour bancale, pudique, entre deux poupées cassées qui n'auraient jamais dû se rencontrer, mais qui vont se soutenir et se pousser toujours plus loin, toujours plus haut, à la frontière de la déchirure. Peu de cinéastes francais parviennent à marier avec autant de maîtrise et d'empathie cinéma social et émotions au sens noble du terme. Et Audiard est définitivement de ceux-là. Filmant l'amour comme un polar (à l'instar d'un James Gray), le réalisateur - dont les talents de scénariste et de dialoguiste laissent pantois - s'accroche aux corps comme aux âmes et suit au plus près ces deux bêtes perpétuellement blessées mais n'abandonnant pourtant jamais leur lutte pour trouver leur(s) place(s) dans une vie qui ne leur fait pas de cadeau.

      de rouille et d


      Evidemment, on peut gloser à l'envie sur le potentiel "machine à récompenses" de De rouille et d'os. Du scénario mélo au réalisateur surdoué dont chaque long-métrage rafle sa moisson de prix, notamment pour les acteurs (du Meilleur Espoir Masculin pour Mathieu Kassovitz pour Regarde les hommes tomber en 1995 au doublé de Tahar Rahim avec Un Prophète) en passant par le casting imparable (la wonder woman du cinéma hexagonal - aka Marion 'César/Oscar' Cotillard - pourtant toute en retenue et l'incroyable révélation Matthias Schoenaerts), tous les ingrédients sont insolemment réunis pour faire du film le nouveau "chef-d'oeuvre-tête-à-claques" du Festival.

      Cependant, le constat est là : film après film, Jacques Audiard tutoie de si près la perfection qu'on n'oserait lui contester sa couronne. A dire vrai, on n'en a même pas envie.

    Critiques : De rouille et d'os 3 étoiles

    • Le Journal du Dimanche
      Le Journal du Dimanche
      4 étoiles
      " Un grand film bouleversant sur un formidable retour à la vie. "
      Danielle Attali (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 13/05/2012)
    • Première
      Première
      4 étoiles
      " (...) un nouveau portrait rageur et brutal de la condition humaine, qui laisse le spectateur vidé, sonné exsangue. K.-O. debout. "
      F.F. (article entier disponible dans Première n°423, page 36.)
    • Studio Ciné Live
      Studio Ciné Live
      4 étoiles
      " (...) De Rouille et d'os redonne au mot émotion souvent galvaudé toutes ses lettres de noblesse. "
      T.C. (article entier disponible dans Studio CinéLive n°38, page 31)
    • L'Express
      L'Express
      4 étoiles
      " (…) Marion Cotillard est magnifique, Matthias Schoenaerts intense, (…) la mise en scène élève le débat, éclairant un chemin qui lui est singulier, entre classicisme et fulgurances. "
      Eric Libiot (article entier disponible dans L'Express n°3176, page 110)
    • Les Inrocks
      Les Inrocks
      3 étoiles
      " (…) De Rouille et d'os est un film impressionnant de maîtrise, d’intensité et, finalement, de simplicité. "
      Serge Kaganski (article entier disponible dans

    Notes Techniques

    SonImagePackagingMenuBonus
    5/55/53/53/53/5

    Test DVD

    0 étoile

    Dur dur de surpasser le chef d'œuvre qu'était Un Prophète. Pourtant avec son sixième film, De Rouille Et D'Os, parvient à maintenir son cinéma à un certain niveau d'excellence.


    Pour sa première incursion dans l'univers du mélodrame, Audiard a choisi d'adapter le recueil de nouvelles, Un goût de rouille et d'os, du Canadien Craig Davidson. Mais adapter est un bien grand mot, car là où les nouvelles se déroulaient dans un univers plein de violences et de pornographie, le film se déroule en pleine crise sociale où la douceur et la délicatesse n'ont pas disparu. Il faut dire que le réalisateur n'a retenu que quelques éléments des nouvelles. Il a choisi le parti pris de faire se rencontrer deux personnages du livre, le boxeur clandestin et l'amputé du Marineland (qui devient une femme dans le film). Voici le point de départ du scénario d'Audiard.

    Le film nous montre l'arrivée dans le sud de la France d'Ali et de son fils Sam. Sans emploi et un peu paumé, il se fait héberger par sa sœur, caissière. Parallèlement Stéphanie, dresseuse d'orques au Marineland, mène une vie sans attaches, dénuée de sens. Suite à l'amputation de ses deux jambes due à l'attaque d'une orque, ces deux êtres brisés vont se rapprocher, s'aider l'un l'autre, pour qu'enfin la vie ait un sens.


    Au première abord on se demande pourquoi le réalisateur du magnifique De Battre Mon Cœur S'Est Arrêté s'est embarqué dans le genre guimauve du mélodrame. Mais toutes ces craintes s'envolent dès les premières séquences du film. Comme à son habitude, Audiard transcende l'histoire pour laisser ses personnages évoluer en paix. Il les filme en silence, préférant les gestes à la parole. Comme cette séquence où Stéphanie retourne voir l'orque. La scène est silencieuse, on entend au loin le bruit de l'eau, la masse de l'animal envahit l'écran, elle reproduit devant lui des gestes qu'elle a maintes fois exécutés. On a l'impression d'assister à une scène de retrouvailles. On est comme soulagés pour le personnage qui affronte son passé, mais aussi soulagés de cette parenthèse de douceur, au milieu d'un monde en crise. En voyant cette scène on ne peut s'empêcher de penser aux scènes où Romain Duris dans De Battre Mon Cœur S'Est Arrêté, mime les mouvements d'un pianiste.

    Avec ce film, la magie Audiard a encore une fois frappé, De Rouille Et D'Os est une réussite. Même si quelques défauts sont à noter en particulier sur la fin. Un happy end un peu trop facile, précédé d'un suspens sadique sur le sort du fils d'Ali.


    Audiard a su éviter les pièges du mélodrame, en atténuant le pathos de certaines scènes et en construisant son film comme un hommage à l'expressionnisme, où tout est montré de manière abrupte. L'expressionnisme est d'ailleurs un genre parfait pour illustrer l'œuvre d'Audiard. Une certaine vision réaliste, teintée d'éléments fantastiques ou poétiques.

    Le DVD

    Pour sa sortie DVD, le film s'offre une édition simple, une édition collector 2 DVD et un une édition Blu-Ray.

    Les éditions collector et Blu-Ray contiennent plusieurs bonus. Tout d'abord un montage sur les effets spéciaux du film, suite de plans avant et après la retouche numérique. Simple mais efficace. Viennent s'ajouter plusieurs scènes coupées avec les commentaires audio optionnels de et (scénariste). Certaines scènes sont intéressantes, notamment celles concernant le personnage de Stéphanie, qui (on l'apprend avec les commentaires) avait plus d'importance au début du scénario. Avant qu'ils décident de se concentrer sur sa relation avec Ali, et non sur sa vie personnelle.


    Mais le plus intéressant reste le making of d'environ une heure. Voir Audiard travailler, diriger ses acteurs, choisir ses plans, modifier la forme d'une scène sur le plateau, est tout simplement captivant. L'intérêt est d'autant plus fort que le réalisateur du making of, Antonin Peretjatko, a choisi de s'appuyer sur une journée de tournage contrairement au making of habituel. Avec cette forme originale, le réalisateur prend son temps pour nous montrer l'ambiance du plateau. De 9h00 à 18h00, il s'en passera des choses, un dialogue qui ne marche pas, un changement de décor, un soleil qui se cache au mauvais moment,.. bref tous les aléas d'un tournage. Le plus passionnant dans ce making of est sans aucun doute l'interview de . On boit ses paroles tellement l'entendre parler de cinéma est fascinant.

    Tous les amoureux du cinéaste seront ravis de cette édition DVD, qui nous plonge dans l'envers du film, même si on aurait aimé en avoir un peu plus.
    Floriane Coué

    Notes de Prod.

    Note de réalisation

    Il y a quelque chose de saisissant dans le recueil de nouvelles de Craig Davidson «Un Goût De Rouille Et d’Os»: le tableau d’un monde moderne vacillant, à l’intérieur duquel des trajectoires individuelles, des destins simples, se trouveraient magnifiés par le drame et les accidents. Une vision des Etats-Unis en univers rationnel où les corps devraient lutter pour trouver leur place, pour tenter de bousculer le sort qui leur est réservé.

    Notes de Tournage...

    6 Septembre 2011 - tourne pour

    Après Vincent Cassel, Romain Duris et Tahar Rahim, c'est au tour de et de (Black Book) d'avoir l'honneur de tourner dans le prochain long-métrage de : Un Goût De Rouille Et D'Os.