CommeAuCinema

Dernier étage, gauche, gauche

    en DVD le 02 Janvier 2013
Un film de , avec , , (France)
Genre : Comedie Dramatique, Drame - Duree : 1H33 mn
Distributeur : Memento Films - Editeur DVD : Epicentre Films Editions
Sortie à la Vente en DVD le 02 Janvier 2013
Sortie en salles le 17 Novembre 2010
Année de production : 2010
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.5/5 (56 notes)

Résumé du film Dernier étage, gauche, gauche

C’est pas comme ça que ça aurait dû se passer...
Comme tous les matins, François Echeveria - huissier de son état - aurait dû pouvoir opérer sa saisie du jour, cité Villon à Montigny, puis retourner à sa cataclysmique vie sentimentale.
Mais ce jour d’anniversaire du 11 septembre, le destin en a décidé autrement, mettant sur sa route Mohand, un père démuni, et Salem, son agité de fils, qui par malentendu le prennent en otage.
François, Mohand et Salem : trois hommes bloqués pendant 24 heures au septième étage d’une tour HLM bientôt cernée par les agents du GIGN qui les prennent pour des terroristes.
Trois hommes qui se combattent mais seront amenés à s’apprivoiser, se comprendre et faire éclater ensemble un douloureux secret de famille.
Trois hommes, condamnés à s’entendre à l’intérieur d’un appartement, tandis que, derrière la porte à l’extérieur, le chaos se propage doucement.

Acteurs et Actrices : Dernier étage, gauche, gauche

Bande annonce

Galerie Photos ( 9 photos )

  • Dernier étage, gauche, gaucheDernier étage, gauche, gaucheDernier étage, gauche, gauche
  • Dernier étage, gauche, gaucheDernier étage, gauche, gauche
  • Dernier étage, gauche, gaucheDernier étage, gauche, gauche
  • Dernier étage, gauche, gaucheDernier étage, gauche, gauche

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Faire un film : tragi-comédie en 5 actes
- Court-métrage exclusif "Le Coeur Net"
- Scènes de casting avec et
- Scènes additionnelles
- Affiches alternatives
- Filmographies
- Galerie Photos
- Bande-annonce

Notes de Prod.

Entretien avec le réalisateur Angelo Cianci

L’intrusion de l’huissier dans l’appartement où vit Salem met en lumière l’un des thèmes centraux du film : les rapports père-fils, épidermiques et conflictuels.

J’ai passé une bonne partie de mon adolescence à m’engueuler avec mon père. Notre réconciliation s’est amorcée le jour où, pour une stupide histoire de clés, nous sommes restés coincés deux jours dans un appartement. Au début de cette cohabitation forcée, le volume sonore de nos échanges était fracassant et leur contenu stérile. Au fil des heures, on a baissé la voix et les armes... puis crevé un abcès. Le film combine cette part de vécu intime et l’envie de dire deux-trois choses sur l’endroit d’où je viens.

Les avis sur le film Dernier étage, gauche, gauche