Des vents contraires
Genre : Drame - Durée : 1H31 mn
Sortie en salles le 14 Décembre 2011 - en VOD/DVD le 17 Avril 2012
Presse
Spectateurs

Résumé du film

La vie de Paul bascule le jour où sa femme Sarah disparait subitement. Après une année de recherches infructueuses, Paul est un homme brisé, rongé par le doute et la culpabilité. Sa dernière chance est peut être de tout reprendre à zéro : déménager avec ses 2 enfants à Saint-Malo, la ville où il a grandit. Mais des rencontres inattendues vont donner à ce nouveau départ une tournure qu’il n’imaginait pas.
Nationalité : France
Duree : 1H31 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 17 Avril 2012
Sortie en salles le 14 Décembre 2011
Année de production : 2010
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Des vents contraires

Derrière l'adaptation Des Vents Contraires (vidéo)

Derrière l'adaptation Des Vents Contraires (vidéo)

Pour sa deuxième réalisation, Jalil Lespert a jeté son dévolu sur le roman Des Vents Contraires d'Olivier Adam. Ce drame qui raconte le désespoir d'un père de famille dont l'épouse a disparue à s'en sortir face à l'adversité, réunit Audrey Tautou, Benoît Magimel, Isabelle Carré et Ramzy Bédia. > Suite
Des Vents contraires, comment vivre l'absence (vidéo)

Des Vents contraires, comment vivre l'absence (vidéo)

Jalil Lespert repasse derrière la caméra (après le remarqué 24 mesures) et adapte le drame Des vents contraires d'Olivier Adam, l'histoire d'un homme, Paul (Benoît Magimel), dont la vie bascule le jour où sa femme (Audrey Tautou) disparaît. (29/09/2011) > Suite

En savoir plus sur Des vents contraires

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- Essais des enfants
- Interview des comédiens
- Galerie d’affiches alternatives
- Commentaires audio du réalisateur et des comédiens> Plus

Notes de Production

L’attrait pour le projet

J’avais éprouvé énormément de plaisir à travailler avec Jalil sur 24 Mesures. On avait vraiment accroché pendant les huit jours de tournage. Je pense qu’on a une sensibilité commune. Il m’avait laissé beaucoup de liberté. C’est plaisant, c’est attirant et ça donnait envie de prolonger l’expérience, d’essayer d’aller encore un > Plus
Remonter