Donne-moi la main
Genre : Drame - Durée : 1H20 mn
Sortie en salles le 18 Février 2009 - en VOD/DVD le 23 Septembre 2009
Presse
Spectateurs

Résumé du film

La fin des illusions

Antoine et Quentin, frères jumeaux de 18 ans, décident, à l'insu de leur père, de se rendre à pied en Espagne afin d'assister aux funérailles de leur mère qu'ils ont peu connue. Les deux frères ont un rapport fusionnel et cette fugue est, pour eux, un moyen d'être encore ensemble, côte à côte.
La nature est là, faisant de l'expédition un voyage sensuel et intense et les rencontres sont à la croisée des chemins. Mais peu à peu, la route va les mettre à l'épreuve.
D'abord, ce sont les conditions du voyage, rudimentaires, qui vont compliquer leur périple et entacher leur relation. Ensuite, ce sont les rencontres faites en chemin : Clémentine, employée de stationservice, et passagère clandestine de leur périple puis, Hakim, garçon de ferme, vont tour à tour rompre l'harmonie.
Malgré la beauté des paysages traversés, malgré la douceur du vent, le voyage n'est plus si idyllique, et avoir un frère jumeau se révèle bientôt insupportable... surtout quand, comme Antoine, on ne souhaite plus lui ressembler.
Une nuit, les deux frères sont séparés. Antoine doit continuer le voyage seul, sans savoir où se trouve Quentin.
Nationalité : France
Duree : 1H20 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 23 Septembre 2009
Sortie en salles le 18 Février 2009
Année de production : 2006
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Critiques

  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★

En savoir plus sur Donne-moi la main

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 2.35
Son : Version Française Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Anglais

Bonus :
- Making-of (24 mn)
- 5 scènes coupées (8 mn)
- 2 courts-métrages de Pascal-Alex Vincent : Bébé Requin (2005 – Couleurs – 15 mn) et Tchernobyl (2009 – Couleurs – 6 mn)
- Bande-annonce
- Galerie photos> Plus

Notes de Production

Donne-moi la main est né de ma fascination pour les rapports qui régissent une même fratrie - de surcroît, lorsque des frères (ou des soeurs) sont jumeaux - tant ce qui circule entre les membres de cette fratrie est du domaine de l'impalpable. Comment devient-on, comment se réalise-t-on, face à une altérité aussi écrasante d'un frère jumeau ? Comment peut-on se construire face à cet Autre ? Paradoxalement, si la gémellité procure, parait-il, un sent > Plus
Remonter