Elle s'appelait Sarah
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Paris, de nos jours.
Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis 20 ans, enquête sur l¹épisode douloureux du Vél d'Hiv. En remontant les faits, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille une fillette qui avait 10 ans en juillet 1942. Ce qui n'était que le sujet d'un article devient alors, pour Julia, un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial.
Comment deux destins, à 60 ans de distance, vont ils se mêler pour révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de Julia et de ses proches ?
La vérité issue du passé a parfois un prix dans le présent...
Nationalité : France
Duree : 1H51 mn
Sortie en salles le 13 Octobre 2010
Année de production : 2010
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
Je suis allée, moi aussi me recueillir sur son nom au Mémorial, lisez la, LOUISE JACOBSON, un vrai bonheur disparu mais qui nous laisse des traces
0 0 Commenter
le 17 octobre 2010 à 07:11
Un film bouleversant.Durant tout le film, j'ai prononcé le nom de Louise Jacobson, jeune fille déportée, qui est devenue ma fille adoptive par la pensée, depuis la lecture "Les lettres de Louise Jacobson" éditée par Robert Laffont.Lisez la
0 0 Commenter
le 17 octobre 2010 à 07:09

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★

Actu à propos de Elle s'appelait Sarah

Kristin Scott Thomas et Colin Firth dans le film de Neil LaBute

Kristin Scott Thomas et Colin Firth dans le film de Neil LaBute

Kristin Scott Thomas (Elle s'appelait Sarah), Colin Firth (Le Discours d'un roi), Brendan Fraser (Mesures exceptionnelles) ainsi qu' Ed Harris (Les Chemins de la liberté)devraient participer au prochain film de Neil LaBute (Joyeuses funérailles), d'après le site de référence Deadline.com. En tournage en mars prochain, le long métrage aura pour titre Seconds of Pleasure et s'inspirera du recueil de nouvelles du cinéaste anglais paru en 2004. > Suite

En savoir plus sur Elle s'appelait Sarah

Notes de Production

Qu’est-ce qui vous a donné envie de porter à l’écran Elle s’appelait Sarah, le livre de Tatiana de Rosnay ?

L’idée de ce film est née trois mois avant la sortie d’UV. Je sens que celle-ci va mal se passer et j’ai envie de revenir à un cinéma de fond. Je tombe alors sur le livre de Tatiana de Rosnay. J’ai littéralement dévoré son intrigue captivante qui, en plus d’évoquer la Rafle du Vél’d’Hiv et les camps d’inter > Plus
Remonter