Family Portraits

    en DVD le 24 Octobre 2007
Portraits de famille qui foutent la chair de poule…
Un film de , avec , et .
Titre original : FAMILY PORTRAITS, A TRILOGY OF AMERICA (Etats-Unis)
Genre : Drame - Duree : 1H44 mn
Distributeur : Zootrope Films - Editeur DVD : Wild Side Video
Sortie à la Vente en DVD le 24 Octobre 2007
Sortie en salles le 04 Octobre 2006
Année de production : 2004
Interdit aux moins de 16 ans
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.31 / 5 (77 notes)

Résumé de Family Portraits

Une épouse, délaissée par son mari, se mutile. Un père de famille, aliéné par une existence conformiste, décime sa famille à l’heure du petit-déjeuner. Une adolescente défigurée vient régler ses comptes avec la personne qui est responsable de ses infirmités.
Trois portraits fous, dérangeants et asphyxiants en guise de portrait collectif d’une Amérique qui a basculé dans la violence et le désespoir, et qui recherche, obstinément, un salut...

Bande annonce de Family Portraits

Photos de Family Portraits (6)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (2.2 / 4)
Comme au Cinema 2 étoiles
TéléCinéObs 4 étoiles
Les Cahiers du cinéma 4 étoiles
Mad Movies 3 étoiles
Paris Match 3 étoiles
Score 3 étoiles
Première 3 étoiles
L'express 2 étoiles
20 Minutes 2 étoiles
CinéLive 2 étoiles
Le Journal du Dimanche 2 étoiles
Libération 1 étoiles
télérama 1 étoiles
Les Inrocks 1 étoiles
Studio Magazine 1 étoiles
L'écran fantastique 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 2 étoiles (2.31 / 5)
18 avis 4 étoiles
14 avis 3 étoiles
19 avis 2 étoiles
26 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.77
Son : Stéréo Anglais, Français
Sous-titres : Français

Bonus :
- Commentaire audio du réalisateur
- Making of
- Entretien avec
- Galerie photos
- Bande-annonce
- Partie Rom : script imprimables format pdf

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
3/52/53/53/53/5

Notes de Prod. de Family Portraits

Notes de production

Family Portraits de a, dès le départ, été conçu comme un work in progress qui s’élaborerait dans le temps. Constitué de trois "courts" métrages (Cutting Moments (1997), Home (1998) et Prologue (2003)), dont les deux premiers opus ont fait le tour des festivals internationaux, Family Portraits est devenu le chouchou des festivals indépendants américains et a même connu à l’automne 2005 une exploitation en salles à New York.

Entretien avec le réalisateur Douglas Buck

Avez-vous eu l’idée de réaliser cette trilogie depuis que vous avez mis en scène Cutting Moments, son premier opus ?
J’ai conçu à peu près en même temps Cutting Moments, et Home, les deux premiers segments de Family Portraits, vers le milieu des années 1990. Je voulais explorer les phénomènes sous-jacents de violence mis en œuvre par les contraintes sociales et sexuelles de la vie en banlieue. Je ne crois pas que la société occidentale soit la seule à exiger l'uniformité. Je dirais que la bataille conformité au groupe social " contre " reconnaissance de l'individu " existe dans toutes les sociétés. Il y a un proverbe japonais qui dit en substance que tout doigt qui dépasse doit s'attendre à être blessé. Family Portraits est une tentative allégorique de représenter l'Amérique correspondant à un certain état de l'humanité. J’ai d’abord cru que j’en avais terminé avec ce genre d’histoires. Mais au fur et à mesure que les années passaient, j’ai envisagé ces deux histoires sous un jour nouveau. J’ai commencé à les considérer comme de simples explorations de la violence, Cutting Moments étant un acte de violence par lui-même et Home étant un regard sur tout ce qui tourne autour de cet acte. Si bien que j’ai pensé qu’il serait judicieux de raconter une dernière histoire qui traiterait des suites de cette violence toujours dans le même contexte. Mais ce n’est qu’au début des années 2000 qu’il m’a paru évident qu’il fallait que j’écrive et que je réalise cette troisième histoire que j’ai intitulé Prologue.

Réagir sur Family Portraits