Fauteuils d'orchestre

    en DVD le 04 Septembre 2006
Jolie mélodie pour film choral !
Un film de avec , , , , , , ... (France)Genre : Comedie Dramatique - Duree : 1H46 mn
Distributeur : Mars Distribution - Editeur DVD : Studio Canal Video
Sortie à la Vente en DVD le 04 Septembre 2006
Sortie à la Location en DVD le 17 Août 2006
Sortie en salles le 15 Février 2006
Année de production : 2005
Avis spectateurs : 3 étoiles 3.18 / 5 (437 notes)

Résumé de Fauteuils d'orchestre

Elle triomphe à la télé ; elle est célèbre, populaire, adorée !
Pourtant, elle ne rêve que cinéma intimiste et reconnaissance intello : Catherine tourne la nuit son 100ème épisode, répète le jour une pièce à la comédie des Champs-Élysées. Elle est surmenée, mais la première est le 17, il faut être à la hauteur pour jouer
Feydeau même si on préfère Sartre !
Pianiste surdoué, adulé, surbooké ; le 17, Jean-François jouera Beethoven à côté : la plus belle salle du monde, les meilleurs musiciens, le public le plus raffiné...Pourtant il ne rêve que solitude, liberté et d'un public ignorant et naïf. Toute sa vie, il a cherché, découvert des artistes, cassé sa tirelire pour amasser des œuvres rares. Le 17, Jacques vend tout ! En un seul soir, l'œuvre de sa vie sera dispersée aux quatre coins du monde. Sa grand-mère, ancienne dame pipi dans les palaces, lui a dit : «Je n'avais pas les moyens de vivre dans le luxe, alors j'ai décidé d'y travailler».
Un jour Jessica, elle aussi, tente sa chance à Paris. Le 17, il va manquer du personnel : elle est embauchée au café en face des deux théâtres et de la salle des ventes. C'est là que tous, actrice, pianiste, serveur, concierge, collectionneur, fils de l'un, femme de l'autre viennent soigner leur névrose devant un café ou un «tartare frite». Confrontée à cet univers qu'elle croyait paradisiaque, Jessica, positive et lucide, y perd des illusions mais y trouve les clefs d'une nouvelle vie : attention aux «fauteuils d'orchestre» : trop loin, on ne profite pas du spectacle mais trop prêt on n'y voit plus rien.
César 2007 de la meilleure actrice dans un second rôle ()

Acteurs et Actrices de Fauteuils d'orchestre

Photos de Fauteuils d'orchestre (24)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (2.48 / 4)
Comme au Cinema 3 étoiles
Studio Magazine 3 étoiles
Score 3 étoiles
Crossroads 3 étoiles
Libération 3 étoiles
A Nous Paris 3 étoiles
Première 3 étoiles
Figaroscope 3 étoiles
Positif 3 étoiles
Elle 3 étoiles
CinéLive 3 étoiles
Le Point 3 étoiles
TéléCinéObs 2 étoiles
L'express 2 étoiles
Paris Match 2 étoiles
Le Monde 2 étoiles
Zurban 2 étoiles
Ouest France 2 étoiles
Télérama 2 étoiles
20 Minutes 2 étoiles
Les Inrocks 2 étoiles
Les Cahiers du cinéma 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (3.18 / 5)
261 avis 4 étoiles
59 avis 3 étoiles
52 avis 2 étoiles
65 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Image : DVD - 16/9 compatible 4/3
Son : Dolby Digital 5.1 et 2.0 Français
Sous-titres : Anglais

Bonus :
- Making of
- Commentaire audio de et
- Scènes coupées
- Bande-annonce

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/54/54/55/54/5

Test DVD

0 étoile

Prenez place ! vous invite au spectacle et y a mis tout son cœur… Elle offre en effet à son superbe film choral un écrin des plus plaisants ! A commencer par la présentation des menus, belle, entraînante et chaleureuse, qui reprend le principe du puzzle de l'affiche – et du film. Les transitions sont douces et agréables… On entre par la grande porte et l'on meurt d'envie d'en savoir un peu plus.

Côté long-métrage, la définition de l'image est belle et vraiment très nette, procurant aux images une immense profondeur de champ. Et même si les couleurs sont un brin moins chatoyantes qu'en salles, l'ensemble est des plus acceptables !

Avec un tel casting, et une telle scénariste-réalisatrice, on était en droit d'espérer – de rêver des suppléments passionnants qui nous glisseraient, tel des petites souris, dans les coulisses du long-métrage… Et bien, souriez, car c'est le cas ! Le making-of est tout simplement captivant, et ressemble un peu au film : comme une danse avec chaque personnage, chaque acteur, ses spécificités, ses revers… On passe d'un comédien à un autre, guidé par une très directive mais très proche de ces acteurs. A voir également les scènes coupées, toutes très différentes, en longueur comme en intérêt, se résumant parfois à des plans rajoutés… "C'est un film sur la chance et sur l'insatisfaction" dit-elle. En tout cas, avec ce DVD, c'est surtout beaucoup de chance… et pas beaucoup d'insatisfaction !

Bon spectacle !
Aurélie Maulard

Notes de Prod. de Fauteuils d'orchestre

Cécile de France parle de son personnage, Jessica, la serveuse

Jessica est en contact avec presque tous les personnages du film ; elle est le fil rouge de l'histoire et sert de guide dans un monde, celui du luxe et des stars, qu'elle découvre, sans doute en même temps que le spectateur. Et elle s'y lance avec fougue. Elle part à l'assaut des gens de la même façon qu'elle est «montée à Paris» : en exploratrice. Sa force, c'est la fraîcheur et la naïveté de ses vingt ans. Elle n'a pas encore d'a priori et aborde la vie avec une certaine innocence. En lisant le scénario, j'avais tout de suite trouvé que c'était un beau personnage, très sympathique et positif. Je voulais que l'on garde le même sentiment lumineux en regardant le film. Donc, faire attention à ce que sa naïveté ne soit pas vite interprétée comme un côté nunuche, sinon on se détacherait d'elle. Il y avait une justesse à trouver. Le regard de Danièle devient à ce moment-là déterminant. Elle m'a laissé beaucoup de liberté mais sa direction est très précise ; elle va rectifier un détail et le personnage naît de cette collaboration entre nous deux.

Valérie Mercier parle de son personnage, Catherine Versen, l'actrice

C'est une femme prise dans un tourbillon. Toujours en mouvement, dans l'action, pressée par le temps et par son désir d'aller plus loin et de ne pas se satisfaire de ce qu'elle a déjà. Sa vie, c'est son métier d'actrice. En cela, par rapport aux autres personnages du film, qui ont des amours ou des relations familiales, Catherine est un peu à part. Rien d'autre ne semble compter que son travail. C'est une fille qui se débrouille et se bat toute seule. Mais elle arrive à ses fins, et c'est peut-être aussi celle qui, à la fin, est la plus heureuse.

Albert Dupontel parle de son personnage, Jean-François Lefort

J'étais très surpris qu'on me propose de jouer un pianiste et j'ai pris cette offre comme une chance à saisir. Danièle était convaincue que je pouvais être ce pianiste, et je me suis réfugié derrière son désir. Comme plusieurs autres personnages du film, Lefort se trouve à un tournant de sa vie. Sa réussite extérieure ne correspond plus à son état d'esprit. Il est adulé certes mais profondément tourmenté. C'est un virtuose qui n'est pas content de son sort et vue de l'extérieur, on pourrait trouver son attitude capricieuse mais l'intérêt du film est de nous placer à ses côtés, et là, on commence à le comprendre. De mon point de vue, sa révolte est une sorte de sagesse. Il perçoit la vanité de sa condition, ne supporte plus la course au succès programmée par sa femme et il a le sentiment que sa musique n'atteint pas vraiment son but et il a une réaction d'autodéfense en quelque sorte...

Dernières news à propos de Fauteuils d'orchestre

  • Les Oscars 2007 : premiers préparatifs & premier film français en lice…

    Les Oscars 2007 : premiers préparatifs & premier film français en lice…

    Alors que la Cérémonie annuelle que le tout Hollywood attend déjà de pied ferme ne se tiendra que le 25 février 2007, les premiers préparatifs sont déjà d’actualité, et l’on vient d’apprendre que c’est le film de Danièle Thompson Fauteuils d'orchestre qui y représentera la France… (14/09/06) > Suite
  • Le cinéma français aux Golden Globes

    Le cinéma français aux Golden Globes

    La cérémonie des Golden Globes aura lieu le 15 janvier 2007 et les films qui seront alors en lice pour le trophée à la mappemonde sont annoncés au compte-goutte. Dans la présélection pour la catégorie Meilleur film étranger, la France est en course avec Angel-a, La Doublure, Fauteuils d'orchestre et Indigènes. (29/11/2006) > Suite
  • Fauteuils d'orchestre, récompensé du prix Raimu

    Fauteuils d'orchestre, récompensé du prix Raimu

    Alain Delon et Isabelle Raimu, petite-fille de l’acteur Jules Raimu, ont présidé la première cérémonie des prix Raimu de la comédie du théâtre et du cinéma. Le film de Danièle Thompson, Fauteuils d'orchestre a remporté le prix du meilleur film. (19/12/2006) > Suite

Réagir sur Fauteuils d'orchestre