Full Frontal

    en DVD le 19 Juin 2003
Un film aux mille surprises, qui aurait cependant mérité un peu plus d'action
Un film de avec , , ,
Titre original : FULL FRONTAL
Genre : Comedie Dramatique - Duree : 112 mn
Distributeur : TF1 Vidéo - Editeur DVD : TF1 Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 19 Juin 2003
Sortie à la Location en DVD le 09 Avril 2003
Sortie en salles le 02 Octobre 2002
Année de production : 2002
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.53 / 5 (147 notes)

Résumé de Full Frontal

Au cœur de Los Angeles, six personnes bien différentes, comprenant une sexy et fidèle starlette et un écrivain mélancolique quinquagénaire, organisent le 40ème anniversaire d’un des producteurs les plus courus de la ville. Mais cette soirée n’est pas la seule surprise parce qu’à Los Angeles, où la vie est déjà comme un film les relations entre individus, ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent être.

Bande annonce de Full Frontal

Photos de Full Frontal (5)

Critiques

Moyenne : 3 étoiles (3 / 4)
Comme au Cinema 3 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.53 / 5)
42 avis 4 étoiles
34 avis 3 étoiles
31 avis 2 étoiles
40 avis 1 étoiles

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français.
Sous-titres : Français

Bonus :
- Commentaire audio du réalisateur et de la scénariste – VOST
- 16 scènes coupées
- Entretien avec
- Les 10 règles de production : A propos des 10 règles (7 minutes)
- Règle 7 : Improvisations des acteurs – VOST (45 minutes)
- Bande-annonce


NOTRE AVIS :


Si le film de FULL FRONTAL a pu décevoir certains fans du réalisateur, il risque d’en être de même pour ce dvd en demi-teinte.

Les qualités techniques sont adaptées au film : l’image "amateur", les éclairages pas toujours très clairs et la bande-son "sur le vif" s’offrent un rendu numérique réaliste, fidèle au rendu en salles et donc aux choix esthétiques du cinéaste.

Côté bonus, on vous invite à pénétrer dans les "Coulisses du film" avec une heure de suppléments malheureusement pas toujours très intéressants.
Les 16 "scènes coupées" présentent pour certaines un intérêt, pour d’autres non. Toutes commentées par la scénariste, elles ne sont pas pour autant replacées dans leur contexte. Celle-ci nous livre en effet plus ses impressions sur ces séquences que les raisons précises de leurs suppressions.
L’"entretien avec " est sans doute le bonus qui ravira le plus les admirateurs du réalisateur, qu’ils aient aimé ou pas le film. Il explique en effet son choix de faire ce long-métrage assez spécial dans sa filmographie, le principe du film, son fonctionnement, ses personnages, le petit budget et, enfin, les 10 règles imposées aux acteurs. Celles-ci sont énumérées dans le bonus du même nom, liste accompagnée des explications et impressions des comédiens sur ce procédé peu banal au cinéma. Ils reviennent notamment sur le côté amateur, artisanal du film. Enfin, des interviews improvisées de Francesca/Catherine (Julia Robert) ; Calvin/Nicholas () ; Lee () et Carl () viennent illustrer la règle 7 (L’improvisation sera la bienvenue). A noter celle de qui mérite réellement le détour, les autres étant plutôt longues et un peu ennuyeuses !

Vous l’aurez compris, ce dvd, tout comme le film qu’il renferme, propose des moments très sympathiques comme l’interview du réalisateur, et d’autres, assez décevants, comme certaines improvisations de la Règle 7.

Amélie Chauvet

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
3/53/52/53/53/5

Notes de Prod. de Full Frontal

Les 10 règles

Une fois le scénario définitivement terminé, a cherché ses acteurs. Ce processus classique s'est assorti d'une démarche un peu particulière : parallèlement au scénario, il y avait une liste de règles à respecter.
1- Tous les décors sont situés dans des lieux naturels et réels.

A propos du film

Pour FULL FRONTAL, le rythme était d'autant plus rapide que l'association de la vidéo numérique et la lumière naturelle nécessite peu de pauses dans la journée. Toute l'équipe s'accorde à dire que l'impression générale était d'être sur scène. Autrefois premier assistant réalisateur de Soderbergh sur sept films, le producteur Grégory Jacobs explique : "Dans ce film bien plus que dans les précédents, il y a peu de pauses. C'est très bien pour l'acteur : il ne perd pas sa concentration. Il n'a pas à retourner dans sa loge pour revenir deux heures et demie plus tard finir le travail en essayant de ressentir les mêmes émotions que dans la scène tournée trois heures plus tôt."

Dernières news à propos de Full Frontal

Réagir sur Full Frontal