CommeAuCinema

Gone Baby Gone

    en DVD le 26 Juin 2008
Requiem pour un ballet de gueules cassées
Un film de , avec , , , ...
Titre original : GONE BABY GONE (Etats-Unis)
Genre : Drame - Duree : 1H55 mn
Sortie à la Vente en DVD le 26 Juin 2008
Sortie en salles le 26 Décembre 2007
Année de production : 2007
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.78/5 (181 notes)
D’après le roman de , "Gone baby gone".

Résumé du film Gone Baby Gone

Dans une banlieue ouvrière de Boston, la petite Amanda, 4 ans, a disparu. Après l'échec des recherches menées par la police, l'oncle et la tante de l'enfant décident de faire appel à deux jeunes détéctives privés, Patrick Kenzie et Angie Gennaro.
Patrick et Angie connaissent bien le quartier et apprennent rapidement que la mère d'Amanda, Hélène, est toxicomane.Plus l'enquête avance, plus ils découvrent l'envers de Boston dans ce qu'il y a de plus sombre. Ils persévèrent au-delà des mensonges et s'enfoncent vers les secrets les plus noirs de la villle, là où règnent dealers, criminels, et pédophiles. Pourtant, Amanda reste introuvable.
Face à la pression des médias, Remy Bressant, un enquêteur tenace, et le capitaine de police Jack Doyle vont, eux aussi, s'attaquer à l'enquête. La vérité finira par surgir, mais elle aura un prix. Chaque ville a ses secrets qui placent parfois les hommes face à leur conscience...

Acteurs et Actrices : Gone Baby Gone

Bande annonce et vidéos (5 vidéos )

Galerie Photos ( 67 photos )

  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone
  • Gone Baby GoneGone Baby GoneGone Baby Gone

Ben et Casey Affleck se confient en toute simplicité !

Lors du dernier festival de Deauville, je me préparais à rencontrer les deux frères Affleck pour parler du premier film de Ben Affleck, Gone Baby Gone, dans lequel Casey Affleck a le premier rôle ! Avant de passer ce petit bout de matinée avec chacun d’eux, rien ne pouvait présager que cette rencontre serait aussi jouissive ! Ils se sont présentés devant moi, avec une bonne humeur communicative, et un sourire contagieux. Ils m’ont parlé du film, de leur vie, et ont même laissé échapper quelques mots en français !! Alors lorsqu’ils nous proposent Gone Baby Gone, on a juste envie de leur crier : "Revenez vite" !!


Notre critique : Gone Baby Gone

    Requiem pour un ballet de gueules cassées

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    On a beaucoup parlé des frères Affleck au dernier festival de Deauville : le si décrié Ben braquant sa caméra sur le discret Casey pour une adaptation de Dennis Lehane (auteur déjà adapté par Clint Eastwood et prochainement porté à l’écran par Martin Scorsese). Mouais. Oui, mais ce serait trop vite oublier qu’avant d’être le sex toy des Jennifer, Ben était un scénariste remarqué et un acteur aux (trop rares) éclairs d’audace. Ce serait trop vite ignorer le talent cruellement méconnu de Casey (loin des paillettes de la trilogie Ocean’s). Et ce serait, bien sûr, occulter la richesse du matériau de départ.

    Alors qu’en est-il de Gone Baby Gone ? Bien, une chose semble sûre : cet automne, la mode est aux polars US mordants et à côté de 7h58 Ce Samedi-là et de l’excellent La Nuit nous appartient, le petit dernier est loin d’être ridicule.
    Si l’on vous en dévoilera le moins possible sur l’intrigue, on ne pourrait, en revanche, s’empêcher de vous conseiller de plonger dans cette sombre histoire d’enlèvement d’enfant. D’abord parce que rarement on aura filmé de façon aussi personnelle un personnage principal atypique : les bas quartiers de la ville de Boston. Explorés par des enfants du pays, ils revêtent un visage humain troublant.
    Ensuite, parce que pour une fois face à une intrigue criminelle juridiquement et moralement complexe, on s’éloigne des sentiers manichéens de la Justice telle qu’elle est continuellement montrée dans les séries policières US qui nous bombardent. Et si l’on s’investit un tant soit peu dans cette terrible et insidieuse affaire, on ne sortira certainement pas indemne dans nos convictions. Peut-on (doit-on ?) faire le mal pour engendrer le bien ? Et comment définir cette notion de « Bien » ? Comment trouver l’équilibre entre légalité et morale, Justice et intime conviction ? Et, malheureusement, après réflexion, les réponses demeurent loin d’être évidentes. Ce n’est d’ailleurs pas le réalisateur qui nous les donnera volontiers : entre défaite perpétuelle de la Justice et de la morale et galerie de sinistrés de la société, au final, tous tentent de trouver un coin de dignité… même si peu y parviendront.

    Loin de juger, la caméra d’Affleck, regarde – entre empathie et choc – ce ballet de gueules cassées. Un regard qui, par son malaise, fait étrangement du bien.

Critiques : Gone Baby Gone 3 étoiles

  • L'express
    L'express
    4 étoiles
    " (…) une esthétique personnelle, libérée du classicisme du genre, immédiatement tendue vers le point névralgique de la scène et portée par des comédiens parfaits (…)"
    Eric Libiot (article entier disponible dans L'express n°2945, page 135)
  • Brazil
    Brazil
    3 étoiles
    " Ben Affleck (…) a su trouver un sujet fort pour sa première réalisation réussie. Sa mise en scène est totalement au service de la narration."
    Véronique Kientzy (article entier disponible dans Brazil n°1, page 23)
  • Le Point
    Le Point
    3 étoiles
    " (…) la première partie (…) est très convaincante. (…) Dommage que Michelle Monaghan (…) soit transparente et que la seconde partie se borne à dérouler le fil de l’histoire et à des numéros d’acteurs inégaux. "
    F.-G.L. (article entier disponible dans Le Point n°1840, page 107)
  • Le Monde
    Le Monde
    3 étoiles
    " (…) le cocktail reste équilibré de bout en bout. C'est à cet équilibre que l'on reconnaîtra la réussite de Ben Affleck pour ses débuts derrière la caméra, plutôt qu'à la mise en scène elle-même, efficace (…) "
    Thomas Sotinel (article entier disponible dans Monde du 26/12/07)
  • Libération
    Libération
    3 étoiles
    " Avec un scénario aussi bien huilé, Ben Affleck s’en tire sans encombre, déroulant son affaire jusqu’au coup de théâtre final."
    Bruno Icher (article entier disponible dans Libération du 26/12/07)

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français.
Sous-titres : Français, Anglais

Bonus :
- Commentaires audio du réalisateur/scénariste et du scénariste Aaron Stockard
- 2 documents : « Les coulisses avec « et « Un casting en recherche d’authenticité »
- 6 scènes coupées commentées : « Prologue version longue », « Sous le porche », « Dans le bar, après la bagarre », « Avoir des enfants », « Le saut de la carrière » et « Fin alternative »

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/54/50/54/55/5

Notes de Prod.

Notes de tournage...

Le 9 Juillet 2007 - fait tourner son frère dans Gone Baby Gone

Si on vous dit , cela risque – malheureusement – de ne pas vous dire grand-chose. Si, en revanche, on évoque son roman le plus connu - le très bon (et très dur) Mystic River, adapté en 2001 par Clint Eastwood, avec Sean Penn, Tim Robbins et Kevin Bacon - là tout de suite vous recasez le bonhomme. Et c’est tant mieux car, dans le genre polar dramatique, il est plutôt bon. Très bon même.

Le saviez-vous ?

Septembre 2007 : Sortie anglaise de Gone Baby Gone retardée indéfiniment

Le premier film en tant que réalisateur de l’acteur Ben Affleck privé de sortie au Royaume-Uni.
Les distributeurs du long-métrage, Miramax et Buena Vista International, ont annoncé que Gone Baby Gone ne sortirait pas sur les écrans britanniques le 23 novembre comme cela était prévu. La raison ? La grande ressemblance de l’histoire du film avec l’affaire Madeleine McCann, du nom de cette petite fille britannique disparue le 3 mai dernier de la chambre d’un hôtel de Praia de Luz (sud du Portugal) où sa famille passait des vacances...

Notes de production préliminaires

« Enfant, j’ai demandé à un prêtre comment aller au paradis tout en se protégeant du mal. Il m’a répondu que Dieu avait dit que nous sommes comme des brebis au milieu les loups et qu’il nous faut avoir la prudence du serpent et l’innocence d’une colombe. »

La pureté face au pire

Connu pour ses polars dramatiques se déroulant dans les quartiers pauvres de Boston, ne se contente pas de plonger ses lecteurs dans l’univers du crime et des enquêtes policières. Il s’intéresse également à la complexité des sentiments humains et de la morale. Si Mystic River, adapté au cinéma par Clint Eastwood, l’a rendu célèbre dans le monde entier, avait déjà publié bien avant ce roman une série suivant les aventures d’un couple de détectives privés, Patrick Kenzie et Angie Gennaro. C’est Gone, Baby, Gone, le quatrième livre, qui a fait le succès de la série.

A la poursuite de la vérité

Les cinéastes ont d’abord recherché les deux personnages principaux de Gone Baby Gone : Patrick Kenzie et Angie Gennaro. L’histoire est principalement racontée à travers le regard de Patrick. C’est de son enfance passée dans les rues mal famées de Dorchester qu’il tient sa passion pour les enquêtes sur les crimes des bas quartiers.

Au coeur du désespoir

Lorsqu’ils acceptent d’enquêter sur l’enlèvement d’Amanda McCready, Patrick et Angie sont conscients que la mère de la fillette, Hélène, constituera une difficulté supplémentaire dans la résolution de l’énigme. La jeune femme n’a en effet rien d’une mère parfaite.

Zone d'ombre à Boston

La ville de Boston est un personnage à part entière. Gone Baby Gone a pour cadre principal Dorchester, le plus grand et le plus hétéroclite des quartiers de Boston, réputé pour son ambiance de foire d’empoigne, sa communauté d’ouvriers très unie et son centre grouillant de monde.

Quelques chiffres sur les enfants disparus

• 85 à 90% des cas de personnes disparues portés à la connaissance de la police sont des mineurs.

• Un récent rapport du Département américain de la Justice notait que 797 500 enfants de moins de 18 ans ont été déclarés disparus sur une période d’un an.

Les avis sur le film Gone Baby Gone