Guilty of romance

    en DVD le 19 Mars 2013
Un film de
Titre original : KOI NO TSUMI (Japon)
Genre : Drame - Duree : 1H48 mn
Distributeur : Zootrope Films - Editeur DVD : Zylo
Sortie à la Vente en DVD le 19 Mars 2013
Sortie en salles le 25 Juillet 2012
Année de production : 2011
Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes le 18 Mai 2011
Interdit aux moins de 16 ans
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.34 / 5 (62 notes)

Résumé de Guilty of romance

Izumi est mariée à un célèbre romancier romantique mais leur vie semble n'être qu'une simple répétition sans romance. Un jour, elle décide de suivre ses désirs et accepte de poser nue et de mimer une relation sexuelle devant la caméra. Bientôt, elle rencontre un mentor et commence à vendre son corps à des étrangers, mais chez elle, elle reste la femme qu'elle est censée être. Un jour, le corps d'une personne assassinée est retrouvé dans le quartier des "love hôtels". La police essaie de comprendre ce qui s'est passé.

    Bande annonce de Guilty of romance

    Photos de Guilty of romance (9)

    Critiques

    Moyenne : 2 étoiles (2.29 / 4)
    Première 3 étoiles
    les fiches du cinéma 3 étoiles
    Positif 3 étoiles
    Le Monde 2 étoiles
    Télérama 2 étoiles
    Studio ciné live 2 étoiles
    Paris match 1 étoiles

    Voir en détail

    Avis des Spectateurs

    Moyenne : 2 étoiles (2.34 / 5)
    11 avis 4 étoiles
    15 avis 3 étoiles
    20 avis 2 étoiles
    16 avis 1 étoiles

    Entretien avec Sono Sion

    Guilty Of Romance est censé clore après Love Exposure et Cold Fish votre "trilogie de la haine". Paradoxalement, c’est un film où les personnages principaux sont en quête désespérée d’amour...

    La haine est l’émotion qui englobe le plus l’amour. C’est même sa source, au sens originel. Le sens du paradoxe est somme toute logique : les férus de diabolisme croient plus sérieusement en l’existence de Dieu, que les gens ordinaires. Les satanistes croient donc en Dieu et ceux qui cultivent la haine sont bien plus conscients de ce qu’est l’amour. On peut en déduire que je fais partie de cette dernière catégorie. Il est vrai que la haine que je porte en moi est puissante ; ce film est mon acte de contrition envers l’amour : je suis épuisé à force d’avoir éprouvé cette haine.

    Réagir sur Guilty of romance