CommeAuCinema

Hanezu

Un film de
Titre original : HANEZU NO TSUKI (Japon)
Genre : Drame - Duree : 1H31 mn
Distributeur : UFO Distribution
Sortie en salles le 01 Février 2012
Année de production : 2011
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 18 Mai 2011
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.58/5 (31 notes)

Résumé du film Hanezu

Région d'Asuka, berceau du Japon. Les habitants y nourrissaient autrefois leur existence du simple passage du temps - aujourd'hui, les gens n'ont plus cette patience.

A l’époque, ils pensaient que les trois montagnes environnantes, Unebi, Miminashi et Kagu, étaient habitées par les dieux. Un poète en avait fait une métaphore des troubles qui l’agitaient.

Aujourd'hui, Takumi et Kayoko mènent leur existence en tentant de prolonger les espoirs et rêves inassouvis de leurs grands-parents. Ils portent en eux les récits et l’esprit des siècles passés.

Bande annonce et vidéos (3 vidéos )

Galerie Photos ( 11 photos )

  • HanezuHanezuHanezuHanezu
  • HanezuHanezuHanezuHanezuHanezu
  • HanezuHanezu

Critiques : Hanezu 1 étoile

  • Libération
    Libération
    2 étoiles
    " (...) Kawase demeure cette cinéaste infiniment précieuse qui filme le mieux l’averse, le vent de la montagne, la nostalgie de ces temps enfuis que l’on n’a pas vécus. "
    Julien Gester (article entier disponible dans Libération du 01/02/2012)
  •  Le Monde
    Le Monde
    2 étoiles
    " (...), mais il y a peut-être un peu trop de retenue et d'ellipses dans la manière de raconter cette histoire pour qu'elle arrive à convaincre que les humains sont aussi admirables et terribles que les éléments. "
    Thomas Sotinel (article entier disponible dans Le Monde du 01/02/2012)
  • Figaroscope
    Figaroscope
    2 étoiles
    " (...) "une histoire éternelle", dit la réalisatrice, (...). Mais on lui doit de plus beaux films; et celui-ci s’étire, trop lisse et sans vibrations profondes. "
    Marie-Noelle Tranchant (article entier disponible dans Figaroscope du 01/02/2012)
  • Première
    Première
    2 étoiles
    " Bienvenue dans un cinéma du silence où les personnages prennent le temps de regarder ce qui se passe autour d’eux, roulent en bicyclette, tartinent de la confiture d'abricot, grillent des cigarettes et se resservent une tasse de thé. "
    Thomas Agnelli (article entier disponible dans Première n°420, page 32)
  • Studio Ciné Live
    Studio Ciné Live
    1 étoile
    " Un hommage naturaliste au Japon des plus nébuleux. "
    C.C. (article entier disponible dans Studio CinéLive n°34, page 39)

Critique Cannoise : Hanezu 2 étoiles

  • Le Monde
    Le Monde
    4 étoiles
    " Un film d'une fragilité bouleversante, une ode à l'harmonie de l'homme avec la nature, à la circulation des signes, des affects, des esprits entre le passé et le présent. "
    Isabelle Regnier (article entier disponible dans Le Monde du 20/05/2011)
  • 20 Minutes
    20 Minutes
    2 étoiles
    " Plus sophistiqué que ses précédents films, Shara ou La Forêt de Mogari, moins spectaculaire aussi, Hanezu est parsemé de références poétiques et d'images que l'on croit prémonitoires d'une catastrophe annoncée."
    Stéphane Leblanc (article entier disponible dans 20 Minutes du 19/05/2011)
  • Brazil
    Brazil
    2 étoiles
    " La qualité de l’image est digne d’une cinquantième génération de VHS. "
    Alex Masson (article entier disponible dans Brazil n°41, page 80)

Notes de Prod.

Entretien avec Naomi Kawase

La nature joue un rôle central dans vos films. Pouvez-vous nous en dire plus sur la relation que vous entretenez avec elle et les éléments naturels ?

Je vis avec l’idée que j’en fais moi-même partie intégrante. Aujourd’hui, bercés par l’illusion qu’ils peuvent tout faire, les hommes ont détruit la nature, ils ont échoué dans le projet de vivre avec elle. Je pense que la souffrance des gens dans les sociétés modernes est liée à notre incapacité à admettre que nous sommes un élément de la nature parmi d’autres. Dans mes films, on peut presque dire que l’homme joue des seconds rôles, je donne à la nature le rôle principal. Je cherche à réveiller chez les personnages ce sentiment de vénération et de crainte de la nature que les gens connaissaient dans le passé et qu’ils coexistent avec elle, dans le sens le plus pur. C’est quelque chose que je veux transmettre à mes enfants et que mes enfants transmettront à leur tour.

Les avis sur le film Hanezu