Hostiles
Genres : Western, Drame - Durée : 2h14 mn
Sortie en salles le 14 Mars 2018
Presse
Spectateurs

Résumé du film

En 1892, le capitaine de cavalerie Joseph Blocker, ancien héros de guerre devenu gardien de prison, est contraint d’escorter Yellow Hawk, chef de guerre Cheyenne mourant, sur ses anciennes terres tribales. Peu après avoir pris la route, ils rencontrent Rosalee Quaid. Seule rescapée du massacre de sa famille par les Comanches, la jeune femme traumatisée se joint à eux dans leur périple.
Façonnés par la souffrance, la violence et la mort, ils ont en eux d’infinies réserves de colère et de méfiance envers autrui. Sur le périlleux chemin qui va les conduire du Nouveau-Mexique jusqu’au Montana, les anciens ennemis vont devoir faire preuve de solidarité pour survivre à l’environnement et aux tribus comanches qu’ils rencontrent.
Nationalité : Etats-Unis
Duree : 2h14 mn
Sortie en salles le 14 Mars 2018
Année de production : 2017
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
J'aurais adoré adorer "Hostiles". Les plans sont superbes, c'est un fait. La violence transpire le réalisme; c'est tout bonnement impitoyable. Dès le début du métrage; çà frappe fort et laisse des traces. Christian Bale et ses soldats sont épatants, sobres, et leur jeu est immersif. Le point faible réside dans la mauvaise écriture des rôles d'indiens. "Yellow Hawk" incarné par le fabuleux Wes Studi, est le cliché même de l'indien au cinéma perçu par l'occident en quête d'exotisme : noble, parfaitement maquillé (si ! si !), stoïque, débitant des répliques du genre : "moi être indien guerrier, vaillant, etc". Les personnages incarnés par Q'Orianka Kilcher et Adam Beach ne sont pas en reste non plus; ils existent à peine à l'écran. Leurs balbutiements avec les rôles occidentaux ne vont pas dans la direction de la crédibilité. Pour avoir fréquenté des amérindiens, et à la lecture de véritables pépites littéraires sur le sujet (à lire " De Mémoire Indienne" et "Le Cercle Sacré"); il manque à ces rôles l'authenticité requise. Il faut savoir par exemple que les indiens ont beaucoup d'humour; je dirais même un humour à froid, non-sensique et tranchant. Il est plus que probable que cet humour existait à l'époque des faits. Il y aussi une lucidité aiguisée chez eux, dans la manière de formuler, de pense, de faire, de vivre. Il n'y a rien de tout cela dans ce film.

Globalement, il manque dans "Hostiles" un recul, une respiration pour tous les personnages. A force d'être dans la flamboyance et dans l'impitoyable à tout prix, le récit et les personnages perdent de l'authenticité.

Revoir par exemple "Little Big Man" pour bien cerner la notion d'authenticité et de recul, même dans les pires moments (Le massacre de Wounded Knee).
0 0 Commenter
le 17 mars 2018 à 12:15

Séances dans 1 cinéma

Acteurs

Christian Bale
Capt. Joseph J. Blocker
Rosamund Pike
Rosalie Quaid
Timothée Chalamet
Philippe Dejardin
Adam Beach
Black Hawk

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Hostiles

Hostiles : le western avec Christian Bale dévoile une sublime bande-annonce

Hostiles : le western avec Christian Bale dévoile une sublime bande-annonce

Attendu dans nos salles le 14 mars prochain, Hostiles se dote d’une bande-annonce des plus enthousiasmantes. (23.01.2018) > Suite
Remonter