CommeAuCinema

Hunger Games

    en DVD le 18 Août 2012
La Mort en direct
Un film de avec , et
Titre original : THE HUNGER GAMES (Etats-Unis)
Genre : Science-Fiction, Aventure - Duree : 2H22 mn
Distributeur : Metropolitan Film - Editeur DVD : Metropolitan FilmExport
Sortie à la Vente en DVD le 18 Août 2012
Sortie Blu-Ray le 18 Août 2012
Sortie en salles le 21 Mars 2012
Année de production : 2012
Film à partir de 14/16 ans
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.75/5 (169 notes)
Adaptation de la trilogie littéraire de The Hunger Games
La guerre. Une guerre effroyable. Des veuves. Des orphelins. Tel fut le résultat de l’insurrection qui bouleversa notre pays.
13 Districts se sont rebellés contre le pays qui les a nourris, aimés et protégés.
Les frères se sont dressés contre les frères, jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus rien.
Puis la paix est venue. Une paix conquise de haute lutte, au prix de pertes cruelles. Un peuple s’est relevé de ses cendres. Une ère nouvelle s’ouvrait.
Mais la liberté a un prix. Lorsque les traîtres furent vaincus, notre nation s’est juré de ne plus jamais connaître une telle trahison.
Il a été décrété que chaque année, les différents districts de Panem offriraient en tribut un jeune homme et une jeune femme, qui combattraient jusqu’à la mort dans une lutte d’honneur, de courage et de sacrifice.
L’unique vainqueur, couvert de richesses, est le symbole de notre générosité et de notre pardon.
C’est ainsi que nous nous souvenons de notre passé.
C’est ainsi que nous préservons notre avenir.

Résumé du film Hunger Games

Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, l’impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille – les « Tributs » – concourir aux Hunger Games. À la fois sanction contre la population pour s’être rebellée et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s’affronter jusqu’à la mort.
L’unique survivant est déclaré vainqueur.
La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n’est plus désormais qu’une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l’arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l’amour…

Acteurs et Actrices : Hunger Games

Galerie Photos ( 85 photos )

  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger GamesHunger Games
  • Hunger GamesHunger GamesHunger Games

Dernières news à propos : Hunger Games

Notre critique : Hunger Games

    La Mort en direct

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Véritable phénomène littéraire - encore bizarrement discret de ce côté de l'Atlantique - la saga de Suzanne Collins a contaminé absolument tous ceux qui ont osé toucher la couverture d'un des volumes de la trilogie Hunger Games. Annoncée comme le successeur de Harry Potter et comparée - à tort ! - à Twilight, cette épopée post-apocalyptique a littéralement bluffé des millions de lecteurs (le premier volet s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde depuis sa parution en 2008 et les ventes de la saga dépassent aujourd'hui celles du sorcier de J.K. Rowling sur Amazon) dont les plus éminents critiques et même des auteurs tels que Stephen King.

    Hunger Games


    Comment diable expliquer un tel succès public et critique ? Tout simplement par la géniale alchimie d'une intrigue béton et d'une empathie imparable pour l'héroïne. Impossible, en effet de passer à côté de la qualité indéniable de narration de l'auteure, capable de dérouler une implacable dystopie à la fois cruelle et profondément humaine, le spectateur ne pouvant que plonger la tête la première dans une trame haletante tout en s'identifiant instantanément aux protagonistes. Croyez-nous, Hunger Games est un piège : une fois l'ouvrage ouvert, impossible d'y résister ou de s'en extraire avant d'avoir dévoré les trois tomes.
    Violente contre-utopie (qui n'est pas sans faire écho à l'univers Orwellien de 1984) nous jetant à la figure tous les travers de notre société cynique et consumériste (au sens sociologique du terme) pour mieux nous dépeindre ensuite les possibilités et les douloureuses implications d'une révolte populaire, Hunger Games sonne comme une étonnante métaphore d'un XXlème au bord de la crise de nerfs. En parcourant les différents volumes et en suivant une héroïne qui cherche sa propre morale individuelle et lutte contre l'immoralité étatique, comment, en effet, ne pas penser à notre entertainement déshumanisé, à notre civilisation du paraître, aux nouvelles formes de dictatures et aux vents de révolte qui ont balayé la planète depuis déjà plusieurs années ?

    Le film
    Avec un tel pedigree, l'adaptation cinématographique de Hunger Games ne pouvait qu'attirer tous les regards... et toutes les convoitises. Et là - surprise ! - c'est le (relativement) petit studio Lionsgate qui décroche la timbale et qui confie le bébé au réalisateur Gary Ross. Remarqué grâce à des films comme Pleasantville ou les scénarii de Big ou la légende de despereaux, le cinéaste prend le projet à bras le corps et se lance dans un minutieux travail d'adaptation, épaulé par Suzanne Collins elle-même. Parallèlement, un casting audacieux se met en place : Jennifer Lawrence, l'incroyable révélation de Winter's Bone, est choisie pour incarner Katniss, Woody Harrelson sera son mentor Haymitch tandis que Donald Sutherland prêtera ses traits au terrible Président Snow. Elizabeth Banks, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Stanley Tucci ou Wes Bentley les rejoindront rapidement, puis le tournage est lancé dans une relative discrétion. La sauce promotionnelle montera ensuite progressivement jusqu'au printemps 2012, date de la sortie en salles du film.

    Hunger Games


    Hunger Games version ciné est-il à la hauteur des attentes ? Assurément oui.
    Si l'on s'attache, d'une part à la "réussite" d'une telle adaptation, force est de constater que Gary Ross a fait du bon boulot. Visiblement imprégné du matériau d'origine, le réalisateur affiche un profond respect au livre (notamment dans l'humanité de Katniss, héroïne imparfaite, méfiante, manipulatrice et protectrice), tout en distillant avec malice et intelligence des "ajustements" plus que salutaires (les coulisses du jeu). S'appuyant sur l'intrigue cyniquement frontale de Hunger Games, Gary Ross s'attache à développer une authenticité brutale dans l'instrumentalisation des enfants afin de provoquer une certaine forme de malaise et d'éviter ainsi un voyeurisme gratuit.

    Si, en revanche, on se détache du phénomène littéraire, on trouve dans le long-métrage un survival nerveux et efficace, dont les quelques moments de bravoure (la glaçante scène de la moisson, les coulisses d'une émission mortelle, les premiers pas dans l'arène, etc.) suffisent à insuffler au film un vent d'aventure franchement excitant. Philip Seymour Hoffman, Sam Claflin ou Amanda Plummer, qui rejoignent le second volet Hunger Games - L'embrasement, ne s'y sont d'ailleurs pas trompé.
    Que demande le peuple ?

Critiques : Hunger Games 3 étoiles

  • Le Parisien
    Le Parisien
    3 étoiles
    " L’intrigue, qui mêle action, violence, amitiés et esquisse d’un triangle amoureux, possède en effet tous les ingrédients d’une recette à succès. "
    Stéphanie Guerrin (article entier disponible dans Le Parisien du 21/03/2012)
  • Le Figaro
    Le Figaro
    3 étoiles
    " Contre-utopie réussie, mêlant la quête initiatique au thème de la rébellion contre une dictature sanglante, Hunger Games franchit un tabou en montrant des enfants qui s'entre-tuent à l'écran.. "
    Olivier Delcroix (article entier disponible dans Le Figaro du 21/03/2012)
  • Le Point
    Le Point
    3 étoiles
    " À l'écran, l'histoire de Katniss, 16 ans, qui risque sa vie lors du jeu télévisé voulu par un Etat dictatorial, est glaçante et spectaculaire. À ne pas manquer, avec ou sans enfants. "
    Florence Colombiani (article entier disponible dans Le Point n°2062, page 107)
  • Télé7Jours
    Télé7Jours
    3 étoiles
    " Mix réussi d'action, de violence et de réflexion, Hunger Games captive, dérange et vous laisse la gorge nouée (...). "
    J.B. (article entier disponible dans Télé7Jours n°2705, page 134)
  • Les Inrocks
    Les Inrocks
    3 étoiles
    " Et c'est ainsi, sans tambour ni trompette, qu'Hunger Games se pose comme l'un des plus beaux films d'aventure vus récemment, une fable qui regarde la mort dans les yeux pour mieux l'esquiver et lui opposer fièrement son vitalisme infaillible. "
    Serge Kaganski (article entier disponible dans

Caractéristiques du DVD

Bonus DVD Collector :
- La making of
- et le phénomène Hunger Games
- et le président Snow
- La salle de contrôle
- Conversation entre Elvis Mitchell, critique de cinéma, et , réalisateur
- Film de propagande
- Le casting des tributs
- Matériel promotionnel : les bandes-annonces
- Galerie d'affiches
- Galerie photos

Bonus Blu-Ray :
- La making of
- et le phénomène Hunger Games
- et le président Snow
- La salle de contrôle
- Conversation entre Elvis Mitchell, critique de cinéma, et , réalisateur
- Film de propagande
- Le casting des tributs
- Matériel promotionnel : les bandes-annonces
- Galerie d'affiches
- Galerie photos
- La préparation du film vue par

Bonus Édition Prestige (3 DVD + 1 Blu-Ray) :
- La making of
- et le phénomène Hunger Games
- et le président Snow
- La salle de contrôle
- Conversation entre Elvis Mitchell, critique de cinéma, et , réalisateur
- Film de propagande
- Le casting des tributs
- Matériel promotionnel : les bandes-annonces
- Galerie d'affiches
- Galerie photos
- L'histoire des tributs
- Le journal vidéo de l'avant-première
- Les biographies des tributs
- Mur d'images
- La stylisme haute couture du film
- Festins et famine
- L'avant-première américaine
- La BO du film
- 8 cartes
- La broche
- Poster inédit du film

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/54/54/53/55/5

Test DVD

Edition Blu-Ray0 étoile

Très belle sortie dans les bacs pour Hunger Games, même si, comme souvent, on vous conseillera chaudement de porter votre choix sur la sortie Blu-Ray du film de . En effet, à côté d'un film impeccablement restitué, on a le loisir de se plonger dans pas moins de trois heures de - vrais - bonus. Excellente mise en bouche avec un making-of en neuf parties de près de deux heures (du travail d'adaptation à l'esthétique du long-métrage en passant par la préparation physique des acteurs et les coulisses de la post-production), suivi de séries d'interviews de fans, d'éditeurs, de critiques littéraires et cinématographiques, du réalisateur ou des techniciens, producteurs et acteurs du film. On y découvre notamment dans Suzanne Collins et le phénomène Hunger Games que l'ouvrage est tellement populaire au pays de l'Oncle Sam qu'il figure au programme des lycées. L'énorme investissement de , de ou de transparaissent également dans les documents Conversation entre Gary Ross et le critique Elvis Mitchell ou Donald Sutherland est le Président Snow.
Entre secrets de tournage et émulation à toute épreuve, difficile de résister.
Eléonore Guerra

Notes de Prod.

Les Jeux

« La seule chose plus puissante que la peur, c’est l’espoir. » - Président Coriolanus Snow

Dans les cendres de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, les Hunger Games annuels sont sur le point de commencer. Katniss Everdeen, 16 ans, n’a qu’une chance infime de déjouer les effroyables pronostics. Comme la majeure partie du peuple de Panem, la jeune fille vit dans l’un des douze districts réduits en esclavage, gouvernés par un Capitole entouré de mystère, qui après des décennies de chaos et de guerre, maintient aujourd’hui le peuple sous la coupe d’une dictature sévère mais décadente. Tous les ans, le jour de la Moisson, chaque district doit choisir, via un tirage au sort ou la désignation de volontaires, un garçon et une fille pour le représenter lors de ce que le Capitole considère, à sa façon tordue, comme un magnifique divertissement démontrant son total contrôle, et offrant également à la population affamée un mince espoir auquel se raccrocher. Ce sont les Hunger Games : une compétition intense et mortelle qui oppose 24 combattants adolescents qu’on appelle les Tributs, diffusée en direct à la télévision jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’un seul survivant… Une fois que l’on a intégré ces jeux, impossible de revenir en arrière.

Le phénomène Hunger Games

Bienvenue dans la réalité impitoyable de Katniss Everdeen, 16 ans, qui doit tenter de survivre, uniquement grâce à son intelligence et sa volonté, dans un monde futuriste, un monde à la fois riche de nouvelles technologies et apocalyptique, flamboyant et primitif, un monde étrangement dangereux qui est aussi un miroir révélateur du nôtre. HUNGER GAMES se déroule entièrement à travers le point de vue intimement personnel de Katniss et révèle comment cette fille de mineur, pion insignifiant dans une compétition télévisée mortelle, se transforme en une héroïne émouvante qui réalise qu’elle ne se bat pas uniquement pour protéger sa famille, mais pour des enjeux qui dépassent sa propre survie.

Panem selon Katniss

a d’abord été témoin de « l’effet Hunger Games » sur ses propres enfants. Il se souvient : « J’avais entendu des gens encenser « Hunger Games » et lorsque j’ai interrogé mes enfants à ce sujet, ils ont… « explosé » en quelque sorte, et ont commencé à m’en parler sans pouvoir s’arrêter. J’ai dû les empêcher de me raconter toute l’histoire. Leur enthousiasme était si contagieux que je suis monté à l’étage et que j’ai commencé à lire le roman. Et à 1 h 30 du matin, je me suis dit : « Il faut que je fasse ce film ». Ça s’est fait aussi spontanément que ça. »

Les personnages

Dans le District 12 :

Katniss : Elle devient une héroïne lorsqu’elle se porte volontaire pour prendre la place de sa sœur comme Tribut aux Hunger Games.
Gale : Compagnon de chasse, rebelle et meilleur ami de Katniss, il a le cœur brisé lorsqu’elle se porte volontaire et part pour les Hunger Games.

A la recherche des participants aux Hunger Games

Dès qu’il a été question d’une version cinématographique de « Hunger Games », les spéculations sur le casting sont allées bon train, jusqu’à devenir un véritable phénomène sur Internet. Au milieu de cette agitation, l’équipe a commencé à réaliser à quel point les fans du livre étaient investis et voulaient voir un film auquel ils pourraient croire sur grand écran. déclare : « Il est devenu évident que chaque lecteur du livre avait sa propre idée de qui devrait incarner Katniss, Gale ou Peeta. Cela prouve l’attachement des gens à cette histoire, et j’ai trouvé cela incroyablement motivant. »

Concevoir les Hunger Games

La Conception visuelle

Tandis que les acteurs commençaient à se préparer pour leur aventure à Panem, et son équipe ont entrepris de créer visuellement le monde futuriste de . Tout a commencé avec le concept photographique du réalisateur : parcourir Panem à travers le point de vue subjectif de Katniss, tout comme l’avait fait dans son livre. Le réalisateur a concrétisé sa vision en collaborant avec le directeur de la photographie nommé aux Oscars Tom Stern, qui a récemment éclairé J. EDGAR de Clint Eastwood.

S'entraîner pour les jeux

À l’image des Tributs qu’ils interprètent, les jeunes acteurs du film ont dû se plonger dans le plus intense entraînement de leur vie pour se préparer à l’action très physique des Hunger Games. Ils ont acquis et renforcé leurs capacités durant un programme d’entraînement complet mais épuisant de 8 semaines juste avant que le tournage ne débute. Par-dessus tout, ils se sont plongés dans les situations psychologiques auxquelles leurs personnages sont confrontés, dans lesquelles chacun doit utiliser tout ce qu’il a – corps et esprit – pour espérer gagner. commente : « Il a fallu transformer nos acteurs, dont la plupart n’avait jamais joué de scènes d’action, en cascadeurs capables de tirer à l’arc, manier la lance et grimper aux arbres. L’entraînement a été un élément majeur pour rendre tout cela réaliste. Au final, nous n’avons que rarement eu recours à des doublures. »

Petit guide de Panem et des 74èmes Hunger Games

Histoire :

La nation de Panem s’est relevée des décombres après que des événements apocalyptiques et une guerre mondiale ont presque détruit la vie telle qu’elle existait en Amérique du Nord. Au fil du temps, 13 Districts ont été soumis à un Capitole tyrannique s’accrochant aux derniers vestiges de la civilisation. Environ 74 ans avant ces Hunger Games, Panem a connu les prétendus « Jours Obscurs », une guerre mortelle déclenchée par les districts contre le Capitole. Ce dernier a repris le contrôle, anéantissant complètement le 13e District, et il a institué les Hunger Games dans le but d’intimider ses citoyens, en les berçant avec une forme de divertissement impitoyable, et en maintenant l’ordre chez les jeunes.

La saga littéraire

La trilogie est parue en France aux éditions Pocket Jeunesse

N°1 liste des best-sellers de USA Today
N°1 liste des best-sellers du New York Times
N°1 liste des best-sellers du Wall Street Journal

La Musique

Bande originale disponible chez Universal Republic Records

"DEEP IN THE MEADOW (LULLABY)"
Paroles de
Musique de T Bone Burnett et Simone Burnett
Interprétée par et

"FAREWELL"
Paroles et musique d’Evgueni Galperine

Notes de Tournage...

26 Décembre 2011 - Taylor Swift & Cie : on en sait plus sur la BO de Hunger Games

Alors que la jeune chanteuse Taylor Swift annonçait sur Twitter la semaine dernière sa participation à la bande son de Hunger Games postant au passage le morceau Safe and Sound qu'elle signe en collaboration avec le duo mélodique The Civil Wars, on en sait aujourd'hui un peu plus sur le score du film.

Les avis sur le film Hunger Games