CommeAuCinema

Il était temps

    en DVD le 25 Mars 2014
On ne s'en lasse pas une seconde
Un film de avec et
Titre original : ABOUT TIME (Grande-Bretagne)
Sortie à la Vente en DVD le 25 Mars 2014
Sortie Blu-Ray le 25 Mars 2014
Sortie en salles le 06 Novembre 2013
Année de production : 2013
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.43/5 (44 notes)

Résumé du film Il était temps

À 21 ans révolus, Tim Lake () découvre qu'il a le pouvoir de voyager dans le temps...

Au lendemain d'un réveillon de jour de l'an encore décevant, le père de Tim () révèle à son fils que tous les hommes de la famille ont, depuis toujours, la faculté de voyager dans le temps. Tim ne peut pas changer le cours de l'histoire mais il peut changer ce qui se passe et s'est passé dans sa vie. Il décide d'améliorer son existence... en se trouvant une petite amie. Malheureusement les choses ne s'avèrent pas si simples qu'il pensait.

Quittant la côte des Cornouailles pour s'installer à Londres et devenir avocat, Tim rencontre finalement Mary (), une jeune femme charmante mais de nature angoissée. Ils tombent amoureux, mais un couac temporel empêche leur histoire de suivre son cours. Tim fait alors se répéter leur rencontre, encore et encore, jusqu'à ce que finalement, à force de tricher avec le temps, il parvienne à conquérir son cœur.

Tim utilise alors son pouvoir pour réussir la parfaite demande en mariage, pour s'épargner les pires discours de ses témoins potentiels, pour sauver son meilleur ami d'un désastre professionnel et pour que sa femme arrive à temps à l'hôpital pour donner naissance à leur fille, en dépit des terribles embouteillages sur Abbey Road.

Mais, à mesure que sa vie peu ordinaire progresse, Tim se rend compte que son don ne peut pas le préserver des peines ni des hauts et des bas qui affectent toute famille, quelle qu'elle soit. Il y a des limites à ce qu'il est possible d'accomplir en voyageant dans le temps, sans parler des risques.

Bande annonce et vidéos (11 vidéos )

Galerie Photos ( 50 photos )

  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était tempsIl était tempsIl était temps
  • Il était tempsIl était tempsIl était tempsIl était tempsIl était temps

Notre critique : Il était temps

    On ne s'en lasse pas une seconde

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Basé sur les voyages dans le temps plus que sur le romantisme, cette nouvelle escapade so british de Richard Curtis se centre sur la famille et la relation père-fils, tout en légèreté et émotion.

    Ecrit par ses soins, Curtis repasse derrière la caméra après l'inoubliable et cultissime Love Actually, et signe une histoire émouvante, drôle et intemporelle. En jouant la carte du temps, et de ses péripéties, on ne s'attendait pas vraiment à voir le réalisateur dans ce genre de registre, mais c'est avec une grande surprise qu'il allie tous les ingrédients que compte le genre de la comédie et nous surprend une fois de plus. En jouant sur l'effet papillon, il nous embarque dans un étourdissement et nous fait bien comprendre que quelque part, nous sommes les seuls à pouvoir décider de notre vie...

    Niveau casting il sort la carte atypique, avec pour seule "superstar" Rachel McAdams, et garde sa valeur sûre : son acteur fétiche, l'excellent Bill Nighy. Mais la révélation vient du personnage principal interprété par le formidable Domnhall Gleeson (fils de Brendan Gleeson). Par son bagout, sa bonne bouille et son regard évoquant, il mène avec une main de maître la vie d'avocat, d'époux et de fils, avec douceur et finesse.
    Sur tous les fronts, il attire les regards par sa présence tonique et ses yeux pétillants qui donnent un entrain particulier au long-métrage. Mais n'oublions pas pour autant les seconds rôles tout aussi parfaits : Tom Hollander en tête de file qui interprète un auteur soulard, blasé à mourir de rire. Toute la galerie des personnages est d'une exquise composition et vient souligner le scénario travaillé de Richard Curtis. Lindsey Duncan, Margot Robbie, Lydia Wilson, tous apportent leur contribution à la tour de carte temporelle du film.

    Car certes, il y a de la romance, mais toutes les relations se font finalement écho : parent-enfant, frère-soeur, ami-ami... Et toujours le souci de remonter le temps renforce ces liens. A grands coups de flash-back, Richard Curtis utilise l'humour mais aussi les drames de la vie quotidienne pour ne pas faire de son long métrage la peinture d'une vie parfaite. Au contraire on pourrait croire qu'il se sert des ennuis quotidiens pour les vivres comme des instants uniques plutôt que pénibles. Et croquer ainsi la vie à pleines dents.
    Il était temps signe donc un petit tournant pour le réalisateur qui excelle toujours autant dans la mise en scène de l'humour et de l'amour, et nous amène à nous poser des questions sur nos relations et notre vie. Tout en légèreté, fraîcheur et romantisme, il balaye le cliché de la comédie romantique pour l'amener à un niveau supérieur et nous faire voyager dans les affres des sentiments.

Critiques : Il était temps 2 étoiles

  • Télé 7 Jours
    Télé 7 Jours
    3 étoiles
    "Une comédie romantique signée Richard Curtis, champion de l'humour made in England, ça ne se rate pas."
    (Article entier disponible dans Télé 7 Jours n°2788, p 28.)
  • Positif
    Positif
    3 étoiles
    "Depuis qu'il a choisi de réaliser lui-même certains de ses scénarios, il a continué dans cette démarche très consensuelle, où on éprouve toujours un sentiment agréable devant un film bien écrit, bien réalisé et interprété par des comédiens britanniques dont on connaît la dextérité à jouer des sentiments et des émotions de la vie."
    H.N (Article entier disponible dans Positif n°633, p 60.)
  • Le Parisien
    Le Parisien
    2 étoiles
    "Il était temps diffère des autres love storys contrariées signées Richard Curtis. (...) Un subterfuge irrationnel apporte des rebondissements inattendus dans le scénario. (...) S’ensuit une série de quiproquos tragicomiques qui jalonnent le parcours amoureux du couple star."
    H.Lizé (Article entier disponible sur Leparisien.fr.)
  • Première
    Première
    2 étoiles
    "Le scénario épuise un concept qui finit par virer au pur gimmick"
    Stéphanie Lamome (Article entier disponible dans Première n°441 p.31)
  • Les Fiches du Cinéma
    Les Fiches du Cinéma
    2 étoiles
    "L'ensemble paraît déséquilibré, tout en restant sympathique (...), et que se déploie une belle émotion dans les relations père-fils que le film laisse entrevoir. Mais peut-être est-ce là le vrai sujet du film, ce qui en fait bien plus qu'une comédie romantique classique ou qu'un film sur les voyages dans le temps."
    J.P (Article entier disponible dans Les Fiches du CInéma n°2050, p 08.)

Caractéristiques du DVD

Caractéristiques techniques du DVD :
Format : Widescreen – 2.40:1 Audio : 5.1 surround Sous-titres : Anglais*, Français, Italien, Espagnol, Allemand, Portugais, Arabe (*pour sourds et malentendants)

Caractéristiques techniques du Blu-ray :
Format : Widescreen – 2.40:1 Audio : Anglais DTS HD master audio 5.1, Français, italien, allemand et espagnol DTS Digital Surround 5.1 Sous-titres : Anglais*, Français, Italien, Espagnol, Allemand, Portugais, Arabe (*pour sourds et malentendants)

Bonus du Blu-ray :
Scènes coupées avec intro du réalisateur / Bêtisier : faire un film c’est du sérieux / Tim et son voyage dans le temps / Looks, styles et lieux de tournage / Le monde de / Chanson « the Luckiest » / Vidéoclip de la chanson « How long will I love you ? » de Ellie Goulding / Commentaire sur le fil avec le réalisateur et les acteurs , , , et )

Notes de Prod.

Amour, famille et voyage dans le temps : du scénario à l'écran

L’idée d’Il était temps est née lors d’une conversation avec un ami dont le sujet était: Que ferions-nous s’il nous restait 24h à vivre ?
Curtis se souvient qu’ils sont alors tombés d’accord sur le fait qu’ils aimeraient passer une journée normale à la maison, avec la famille, à faire des choses de tous les jours.

L’amour est dans l’air : La distribution d’Il était temps

Même si la productrice Fiona Weir avait depuis le début arrêté son choix sur , le premier contact fut très surprenant. Alors en plein tournage d’Anna Karenine, il s’est présenté aux auditions avec une barbe hirsute et les cheveux longs qui lui donnaient l’air d’un ours orange et le rendaient impossible à caster, se rappelle Curtis en riant. « On aurait dit un dictateur russe avec son énorme barbe rousse et on ne pouvait même pas deviner à quoi il ressemblait vraiment. Mais au final la décision a été évidente, car c’est un comédien à la fois spirituel, emprunt de doutes et très drôle, des qualités qui servaient son personnage à la perfection ».

Créer sa place au soleil - Décors et plateaux

Ce tournage de 9 semaines durant l’été 2012 se déroula trois semaines en Cornouailles, cinq semaines à Londres et une semaine aux studios de Ealing.
À l’origine c’est en Écosse que devaient se dérouler les scènes de vacances familiales au bord de l’eau mais l’équipe n’y trouva pas la maison idéale. C’est finalement en Cornouailles qu’elle trouva son bonheur et put se mettre au travail afin de faire de leur rêve une réalité.

La tenue de rigueur intertemporelle - Come on habille la comédie

Ce tournage de 9 semaines durant l’été 2012 se déroula trois semaines en Cornouailles, cinq semaines à Londres et une semaine aux studios de Ealing.
À l’origine c’est en Écosse que devaient se dérouler les scènes de vacances familiales au bord de l’eau mais l’équipe n’y trouva pas la maison idéale. C’est finalement en Cornouailles qu’elle trouva son bonheur et put se mettre au travail afin de faire de leur rêve une réalité.

Les avis sur le film Il était temps