CommeAuCinema

Indigènes

    en DVD le 05 Avril 2007
Un film sublime que nous n’oublierons pas… Pour un drame que nous n'oublierons plus !
Un film de avec , , , ... (France)
Genre : Drame, Historique - Duree : 2H8 mn
Distributeur : Mars Distribution - Editeur DVD : TF1 Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 05 Avril 2007
Sortie en salles le 27 Septembre 2006
Année de production : 2006
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 25 Mai 2006
Avis spectateurs : 3 étoiles 3.38/5(1104 notes)
Prix d'interprétation collectif pour l'ensemble de la distribution masculine (, , , et ) & Prix François Chalais 2006 - Cannes 2006

César 2007 du meilleur scénario original

Résumé du film Indigènes

1944-1945... La libération de l'Italie, de la Provence, des Alpes, de la vallée du Rhône, des Vosges, de l'Alsace, ont été essentielles à la victoire des alliés... Et à la place que la France a pu prendre en leur sein après l'armistice.
Cette remontée victorieuse et meurtrière vers l'Allemagne a été le fait de la 1ère Armée française, recrutée en Afrique pour mieux tromper la surveillance des commissaires Allemands et des fonctionnaires de Vichy : 200 000 hommes, parmi eux 130 000 "indigènes" dont environ 110 000 Maghrébins et 20 000 Africains... Le reste étant constitué aux deux tiers de pieds-noirs, et, pour un tiers, de jeunes Français qui ont fui l'occupation.
Le film raconte l'histoire oubliée des soldats dits "indigènes" à travers l'épopée de quatre d'entre eux. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassir (le goumier) sont des voltigeurs. Réputés pour leur endurance, leur sens du terrain, leur courage dans le corps à corps, on les envoie en première ligne...
Chacun d'entre eux poursuit un objectif tout au long de cette traversée de la France qu'ils libèrent les armes à la main...
Yassir s'est engagé pour le butin qu'il compte ramasser.
Messaoud, surpris par l'accueil des français, a le désir de se marier en France et d'y vivre pour fuir l'apartheid de l'Algérie.
Saïd, miséreux du Maroc, espère trouver une famille dans l'armée française.
Et Abdelkader se bat pour la liberté et l'égalité, au sein de l'armée, et dans l'espoir que la France reconnaissante sera plus juste avec le peuple algérien colonisé, une fois la guerre terminée.

Bande annonce et vidéos (9 vidéos )

Galerie Photos ( 24 photos )

  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes
  • Indigènes

Les avis sur le film Indigènes

 

    Indigènes mais pas sauvages : les interviews coup de poing

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que le film de avait fait l’unanimité au dernier Festival de Cannes, et que les cinq acteurs principaux n’avaient pas volé leurs jolies palmes. Alors, évidemment à l’époque, en bon reporter sans peurs et prêtes à tout que nous sommes (pourquoi vous souriez, j’ai dit quelque chose de drôle ?), nous avions littéralement harcelé l’attaché de presse pour obtenir ne serait-ce que quelques minutes avec l’équipe, qui, au grand complet, mangeait au resto de la Plage Orange où nous faisions bronzette (…ou plutôt où nous aurions rêvé de faire bronzette mais où nous tournions nos émissions quotidiennes). Nous avions alors dû nous contenter de quelques images de Jamel au téléphone… Le lendemain, un peu plus chanceuses, on obtenait une blague dans les coulisses du plateau du Grand Journal de Canal +

    Critiques : Indigènes 3 étoiles

    • Télé7Jours
      Télé7Jours
      4 étoiles
      " L’implication des comédiens (…) est à ce titre totale. Comme la réussite de ce grand et beau film, indispensable. "
      Julien Barcilon (article entier disponible dans Télé 7 Jours n°2418, page 134)
    • Metro
      Metro
      4 étoiles
      " Le film se veut « un témoignage irréprochable » (…) "
      Claire Cousin (article entier disponible sur le site de Metro)
    • Télérama
      Télérama
      4 étoiles
      " La sagesse de Bouchareb est de vouloir éclairer tout un pan de l’histoire en cherchant moins à accuser qu’à pacifier. "
      Jacques Morice (article entier disponible sur le site de Télérama)
    • L'express
      L'express
      4 étoiles
      " Bouchareb filme Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem et Sami Bouajila à hauteur d’homme. "
      E.L. (article entier disponible dans L'express Mag n°2882, page 88)
    • Studio Magazine
      Studio Magazine
      3 étoiles
      " (…) Les moments de bravoure militaire alternent avec les scènes plus intimes, parfois un peu démonstratives, comme emportées par la flamme du conteur. "
      B.T. (article entier disponible dans Studio n°227, page 30)

    Critique Cannoise : Indigènes 1 étoile

    • Télérama
      Télérama
      4 étoiles
      " Indigènes est un réquisitoire, non dépourvu de défauts (…), mais sa force émotionnelle prend largement le dessus sans que le réalisateur ne cède à une forme de chantage. (…)Rachid Bouchareb témoigne d'un réel talent de mise en scène. Avouons-le, on craignait un peu le film d'indignation facile, on avait tort. Et l'on voit mal comment Indigènes ne pourrait pas être récompensé, d'une manière ou d'une autre. "
      J.M. (article entier disponible sur le site de Télérama)
    • Le Figaro
      Le Figaro
      3 étoiles
      " (…) L’intelligence du film est d’éviter tout manichéisme et tout parti pris facile. (…) Le film se pose en témoignage et en intercesseur."
      Dominique Borde (article entier disponible sur le site du Figaro).
    • Libération
      Libération
      1 étoile
      " A quoi bon une idée aussi révolutionnaire pour pratiquer un cinéma aussi conservateur ?"
      Olivier Séguret (article entier disponible sur le site de Libération)

    Caractéristiques du DVD

    Disponible en éditions simple et collector.

    Bonus - édition collector
    - Making of
    - Documentaire
    - Court métrage
    - Comparatif storyboard / film
    - Bandes annonces
    - Bande originale du film
    - Livret de photos et de récits sur le film

    Notes de Prod.

    Sur le tournage...

    Le 13 décembre 2004 : Jamel Debbouze, Samy Naceri et Roschdy Zem dans un film historique indépendant…

    Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem et Sami Bouajilah tourneront dès le 15 janvier ensemble au Maroc dans Indigènes, le nouveau film de Rachid Bouchareb (Little Senegal). Ce long-métrage indépendant est produit par Jean Bréhat avec un budget de 15 millions d'euros. Jamel Debbouze, qui a mis de côté ses revendications salariales de star et "ne touchera que" 18 000 euros, est lui-même co-producteur à 50% via la société Kiss Films...

    L'Après Film : Des César aux Oscars

    25 janvier 2007 - Indigènes aux Oscars, film algérien

    Non, Indigènes de ne représentera pas la France à la cérémonie des Oscars qui aura lieu le 25 février. En France, la nationalité d’un film ne répond pas à des règles précises (et se choisit en fonction du règlement des différents festivals). Malgré le financement à 90% français, le choix du réalisateur s’est porté sur sa nationalité algérienne (il a la double nationalité). Le drapeau vert et blanc orné d’un croissant de lune et d’une étoile rouge remplacera donc le bleu-blanc-rouge.

    Les anciens combattants indigènes de la 2nde guerre mondiale

    Début des années 60. La décolonisation de l’Afrique s’achève. La France décide alors - conformément à l’article 71 de la Loi de finances du 26 décembre 1959 - de geler à leur niveau de 1959 les retraites et pensions d’invalidité versées aux anciens combattants de son ex-Empire colonial.

    Les personnages vus par leurs interprètes


    Je connaissais mal la réalité de l’engagement des «Indigènes» pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme pour toutes les jeunes générations, c’est un aspect qui a été occulté. C’est Rachid qui m’a montré le certificat du Ministère de la Défense Nationale attestant de l’engagement de mon grand-père, Saïd Debbouze, dans le 7ème , bataillon du deuxième régiment.