Invention au Louvre
Genre : Documentaire - Durée : 0H0 mn

Résumé du film

Depuis ses débuts dans les années 1990, l’oeuvre de semble traverser à rebours l’histoire des images. Peinture, photographie et cinéma entretiennent dans ses films une conversation silencieuse.

Se référant aux frères Lumière, l’artiste canadien place l’exploration optique au centre de l’expérience artistique. Un nouvel espace temporel s’invente, où se croisent les chemins du regard et ceux de la mémoire, les temps mêlés de l’image en mouvement et les durées internes de la perception.

Sous le titre d’Invention au Louvre, a conçu trois nouveaux films à partir des collections du musée. En observant Le Bienheureux Ranieri délivre les pauvres d’une prison de Florence, de Giovanni Sassetta, L’Enfant au toton, de Chardin, ou encore la galerie de la Vénus de Milo, l’artiste réactive une tradition ancienne de la littérature artistique : celle du mouvement imaginé. Diderot, dans sa critique du Salon de 1763, invitait le spectateur à évoluer de plain-pied dans la peinture par le truchement d’une lunette ; Goethe, face au groupe sculpté du Laocoon au Vatican, préconisait de cligner des yeux pour en « animer » optiquement les  figures ; dans son poème Le Peintre, Girodet s’identifiait au mythe de Pygmalion, aspirant à insuffler la vie aux images. Le film, suggère , s’est inventé avant la technique du cinéma, dans l’oeil du spectateur.
Nationalité : Canada
Duree : 0H0 mn
Année de production : 2014
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
Remonter