CommeAuCinema

Just a kiss

    en DVD le 20 Janvier 2005
Un film surprenant, loin des clichés sur le communautarisme et les mariages
Un film de , avec , , ,
Titre original : JUST A KISS (Grande-Bretagne)
Genre : Drame - Duree : 1H40 mn
Distributeur : Diaphana - Editeur DVD : Diaphana Edition Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 20 Janvier 2005
Sortie à la Location en DVD le 20 Janvier 2005
Sortie en salles le 14 Juillet 2004
Année de production : 2004
Film à partir de 14/16 ans
Avis spectateurs : 3 étoiles 3.27/5(236 notes)
Présenté en sélection officielle au Festival de Berlin 2004 - Prix du Jury oecuménique Berlin 2004

Résumé du film Just a kiss

Casim Khan, émigré pakistanais de la deuxième génération, travaille comme DJ dans une discothèque de Glasgow et rêve de monter son propre club. Ses parents, Tariq et Sadia, musulmans pratiquants, ont décidé de le marier à sa cousine, Jamine, dont ils attendent l'arrivée en Ecosse. Leur projet semble bien compromis quand Casim s'éprend de Roisin. Jeune enseignante, Roisin est différente de toutes les filles que Casim a fréquentées jusqu'alors. Elle n'est pas seulement belle et intelligente, mais aussi volontaire, indépendante et catholique.

Bande annonce et vidéos (7 vidéos )

Galerie Photos ( 6 photos )

  • Just a kiss
  • Just a kiss
  • Just a kiss
  • Just a kiss
  • Just a kiss
  • Just a kiss

Les avis sur le film Just a kiss

 

    Notre critique : Just a kiss

      Un film surprenant, loin des clichés sur le communautarisme et les mariages

    • Comme Au Cinema
      Comme Au Cinema
      0 étoile
      Le cinéaste anglais Ken Loach retrouve pour ce nouveau long-métrage son scénariste Paul Laverty (MY NAME IS JOE et SWEET SIXTEEN), sa productrice Rebecca O’Brien (SWEET SIXTEEN), son directeur de la photographie Barry Ackroyd et son chef décorateur attitré Martin Johnson (décédé le 9 octobre 2003)…Si JUST A KISS reste fidèle à la finesse et la retenue que l’on connaît de Loach et de son équipe, ce nouveau long-métrage aborde un univers social nouveau chez le cinéaste, celui de la petite bourgeoisie. Loin des banlieues pauvres de SWEET SIXTEEN, JUST A KISS prend place dans un quartier aisé de Glasgow, où se côtoient plusieurs communautés et religions.

      Deux événements historiques sont à l’origine du scénario : le 15 août 1947 (le Royaume-Uni se retire des Indes) et les attentats du 11 septembre 2001. L’histoire, on ne peut plus classique, est celle d’un jeune homme d’origine pakistanaise, Casim, que ses parents veulent marier à une femme du pays, dans la plus stricte tradition musulmane. Mais celui-ci tombe amoureux d’une belle blonde irlandaise et catholique, Roisin… Si l’histoire semble vue et revue, Ken Loach choisit un angle d’attaque nouveau. Délaissant le ton de la comédie souvent choisi pour ce type de scénario, il axe son film sur la dimension dramatique d’une telle situation, situant les obstacles tant au niveau familial que professionnel ou politique. Autre choix judicieux du cinéaste, celui de ne pas cantonner le problème des mariages mixtes à la famille de Casim, et de l’élargir à toutes les religions – ici aux catholiques avec les soucis rencontrés par le personnage de Roisin.

      Ken Loach a donc cette force de traiter d’un sujet d’actualité, sur une histoire des plus convenues, sans jamais tomber dans le cliché ou le déjà-vu. L’authenticité et la vérité de ses acteurs, débutants pour la plupart, y sont pour beaucoup dans le réalisme et la crédibilité du film.
      Loin, très loin des "MARIAGE A LA GRECQUE" et autres "MARIAGE MIXTE", loin aussi des drames socioprofessionnels que le cinéaste a pu signé auparavant, de LAND AND FREEDOM à THE NAVIGATORS, JUST A KISS est une œuvre singulière, émouvante… et tout simplement réussie.

    Critiques : Just a kiss 3 étoiles

    • L'Hebdo - Le Monde des ados
      L'Hebdo - Le Monde des ados
      4 étoiles
      "Un film formidable, aussi touchant qu'intelligent. A voir absolument."
      Françoise Ricard (article entier disponible dans L'Hebdo - Le Monde des ados n°78, page 31)
    • Télérama
      Télérama
      4 étoiles
      " (…) Sur un fil tenu entre candeur et délicatesse, ces séquences ajoutent quelque chose de vulnérable, de profondément touchant. Une singularité."
      Cécile Mury (article entier disponible sur le site de Télérama)
    • Studio Magazine
      Studio Magazine
      3 étoiles
      " (…) Drôle et émouvant, Just a kiss prouve, une fois de plus, à quel point le cinéaste britannique reste un incontournable."
      Sophie Benamon (article entier disponible dans Studio Magazine n°203, page 31)
    • Première
      Première
      3 étoiles
      " (…) Pour la première fois le cinéaste filme une histoire d’amour et de sensualité au cœur de sa fiction. (…) Les élans irrépressibles de deux protagonistes s’incarnent avec une sincérité émotionnelle qui sonne simplement juste."
      Olivier de Bruyn (article entier disponible dans Première n°329, page 52.)
    • Les Cahiers du cinéma
      Les Cahiers du cinéma
      3 étoiles
      " (…) En dépit de l’humour et du happy-end somme toute non conformiste pour le cinéaste de Family life, le spectateur retrouve ainsi un pessimisme paradoxalement plus radical que celui des Navigators ou de Sweet Sixteen, qui contraste avec la naîveté apparente de la romance sentimentale."
      Thierry Méranger (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°596, page 54).

    Caractéristiques du DVD

    Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
    Son : Dolby Surround Anglais, Français
    Sous-titres : Français

    Bonus :
    - Making of
    - Interview exclusive de

    Notes Techniques

    SonImagePackagingMenuBonus
    4/54/53/54/52/5

    Test DVD

    0 étoile

    Le très beau film de sur les problèmes religieux et communautaires dans l'Angleterre d'aujourd'hui sort dans une édition dvd en demie teinte. En effet, si le film jouie d'un traitement de qualité, les bonus sont décevants.
    JUST A KISS bénéficie d'un traitement visuel et sonore de très bon augure. Les images sont propres, offrant de beaux contrastes selon les lieux, décors et ambiances, comme la scène dans une discothèque aux couleurs bleutées sublimes. La bande-son, bien que simplement disponible en Dolby Surround, met quant à elle justement en valeur la musique, souvent présente et importante dans le film.
    La qualité artistique du long-métrage de fait qu'il se suffit à lui-même. En ce sens, le making-of proposé en bonus n'apporte rien de plus. A noter, également en supplément, une très belle galerie de photo, à découvrir en musique.
    Un dvd à acquérir avant tout pour le film qu'il renferme… Dans la lignée de ceux du Coffret Dvd Ken Loach sorti en novembre dernier.
    Amélie Chauvet

    Notes de Prod.

    Notes de l’équipe

    Personnages et interprètes

    « Nous voulions une famille non seulement pakistanaise mais aussi typique de Glasgow par son langage et ses références. Certains acteurs vous font des imitations passibles, mais seuls les natifs de cette ville sont authentiques », explique .