Juste la Fin du Monde
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Après 12 ans d'absence, un écrivain retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine.
Ce sont les retrouvailles avec le cercle familial où l'on se dit l'amour que l'on se porte à travers les éternelles querelles, et où l'on dit, malgré nous les rancœurs qui parlent au nom du doute et de la solitude.

Inspiré de la pièce de théâtre éponyme de Jean-Luc Lagarce
Grand Prix du 69ème Festival International Du Film De Cannes 2016
Présenté dans la catégorie « Special Presentations au 41ème Festival International Du Film De Toronto 2016
Nationalité : Canada
Duree : 1H35 mn
Sortie en salles le 21 Septembre 2016
Année de production : 2015
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Séances dans 409 cinémas

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Juste la Fin du Monde

Démarrages 14h : Juste la fin du monde domine les chiffres

Démarrages 14h : Juste la fin du monde domine les chiffres

Le dernier film de Xavier Dolan a largement séduit les parisiens, qui étaient 2841 à découvrir juste la fin du monde aujourd’hui. (21/09/16) > Suite
Une bande-annonce intense pour le nouveau Xavier Dolan

Une bande-annonce intense pour le nouveau Xavier Dolan

Quelques mois après avoir remporté le Grand Prix lors du 69ème Festival International Du Film De Cannes, Juste la Fin du Monde de Xavier Dolan se dévoile un peu plus. (29.06.2016) > Suite
Cannes 2016 : L’équipe glamour de Juste La Fin du Monde prend la pose

Cannes 2016 : L’équipe glamour de Juste La Fin du Monde prend la pose

Marion Cotillard, Léa Seydoux, Nathalie Baye, Vincent Cassel, Gaspard Ulliel et Xavier Dolan ont fait crépiter les flashs hier à l’occasion de la présentation de Juste la fin du monde > Suite

En savoir plus sur Juste la Fin du Monde

Notes de Production

C’était en 2010 ou 2011, je ne me souviens plus. Mais peu de temps après J'Ai Tué Ma Mère, j’étais chez Anne Dorval, assis au comptoir de sa cuisine où nous atterrissons tout le temps pour parler, se retrouver, regarder des photos, ou ne rien dire, souvent. Elle me parlait alors d’une pièce extraordinaire qu’elle avait eu le bonheur d’interpréter aux alentour > Plus
Remonter