CommeAuCinema

L'Affaire Chebeya

Un film de (Belgique)
Genre : Documentaire - Duree : 1H34 mn
Distributeur : Les Films du paradoxe
Sortie en salles le 04 Avril 2012
Année de production : 2011
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.59/5(29 notes)

Résumé du film L'Affaire Chebeya

Tragi-comédie politique, "L’affaire Chebeya, un crime d’État ?" est à la fois la chronique d’un procès exceptionnel et un passionnant thriller politique.
Dès la découverte macabre à Kinshasa du cadavre de Floribert Chebeya, prend sa caméra et part sur les traces de cet activiste congolais des droits de l’homme internationalement reconnu.
L’enterrement, bouleversant, est suivi d’impressionnantes manifestations qui réclament la vérité sur ce qui apparaît très vite comme un assassinat politique. C’est sous la forte pression internationale que le procès débute 5 mois plus tard. a filmé ce procès exceptionnel où des officiers militaires jugent des chefs de la police.
Dénégations, mensonges, falsifications, disparitions de preuves, peu à peu le procès met à nu tous les stratagèmes établis par les officiers de police pour empêcher la vérité de surgir, camoufler leurs crimes, protéger les véritables responsables. Au nom de la raison d’État ?
Bien au delà de la RDC et d’un cas particulier, ce film pose des questions universelles sur la défense des droits humains, l’impunité.

Bande annonce et vidéos (7 vidéos )

Galerie Photos ( 29 photos )

  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya
  • L'Affaire Chebeya

Les avis sur le film L'Affaire Chebeya

 

    Notes de Prod.

    Contexte

    Le jeudi 2 juin 2010, un homme est retrouvé mort dans sa voiture sur une route de la banlieue de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Il est a demi dénudé avec des réservatifs et ongles de femme, ce qui accrédite la version officielle d’un crime sexuel. Il s’agit de Floribert Chebeya, activiste des droits de l’homme et directeur exécutif de l’ONG la « Voix des sans voix », une des plus historiques et importantes ONG du pays. Son chauffeur, Fidele Bazana, a disparu. La veille, Floribert Chebeya avait été convoqué par l’inspecteur général de la police, le célèbre Général Numbi, connu pour sa dureté lors de répression des manifestations d’opposition et sur lequel Floribert Chebeya menait enquête.

    Notes du réalisateur

    L'élément déclencheur

    Dès que j’ai entendu parler de l’assassinat de Floribert Chebeya, j’ai pris ma caméra et je suis reparti en RDC Congo. Ce pays que je filme depuis maintenant deux décennies. D’autant que je connaissais Floribert depuis les massacres historiques lors de la marche des chrétiens en 1993. J’avais une grande estime pour son courage, son idéal, son intégrité.

    Un procès à valeur universelle

    Le procès organisé par l’Etat congolais s’est déroulé durant 8 mois, devant la Cour militaire, dans le respect des droits de la partie civile comme de la défense, la parole des uns et des autres étant libre.

    Et, si ce procès se déroule au sein de la prison de Makala , il est clair qu’il y règne un climat de sérénité et de professionnalisme étonnant qui montre que quelque chose a véritablement changé au cœur de cette Afrique que l’on qualifie trop souvent d’Afrique des ténèbres.

    Les Personnages

    Floribert Chebeya

    Floribert Chebeya, activiste des droits de l’homme, était une figure de la société civile congolaise, souvent consulté par les Nations unies pour les questions des droits de l’Homme en Afrique centrale. Il luttait sur les terrains les plus sensibles depuis la fin des années 1980.

    Le verdict

    A l'égard du prévenu Daniel Mukalay, la cour dit établie à sa charge l'infraction d'assassinat de Floribert Chebeya Bahizire, le condamne de ce chef sans admission de circonstance atténuante à la peine de mort. La cour prononce sa destitution.

    A l'égard du prévenu Christian Ngoy, la cour dit établie à sa charge l'infraction d'assassinat de Floribert Chebeya Bahizire, le condamne de ce chef sans admission de circonstance atténuante à la peine de mort.

    Annexes

    Analyse par Jacqueline Aubenas : les deux verdicts

    Une voiture abandonnée dans un quartier. Sur la banquette arrière le cadavre d'un homme apparemment victime d'une agression sexuelle. Dans les rues de Kinshasa, un simple fait divers: Des badauds, la police vient faire son constat. Premier accroc, l'identité de la victime: c'est Floribert Chebeya, directeur "La voix des sans voix" une ONG qui dénonce les maladies de la République, les corruptions, les dénis de droit, les meurtres politiques, les disparitions inexpliquées. Un personnage important et gênant depuis toujours, mais protégé par son aura internationale. Dans le calendrier congolais immédiat où la RDC allait fêter le cinquantième anniversaire de son indépendance en grandes cérémonies devant le monde entier et un parterre de chefs d'Etat,Chebaya et son organisation voulaient se porter partie civile dans un procès dénonçant des massacres commis par trois hauts gradés dont le général Numbi.Impossible , impensable de laisser fracturer cette vitrine de bon fonctionnement démocratique, de troubler les cérémonies, les discours, les défilés par l'exposition d'une réalité contradictoire mettant à jour la brutalité du régime. La tribune d'honorabilité risquait de se transformer en tribunal d'indignité.