CommeAuCinema

L'Amour dure trois ans

    en DVD le 30 Mai 2012
C'est quoi l'amour ?
Un film de , avec , , , , et (France)
Genre : Comedie Romantique - Duree : 1H30 mn
Distributeur : EuropaCorp Distribution - Editeur DVD : Fox Pathé Europa (FPE)
Sortie à la Vente en DVD le 30 Mai 2012
Sortie Blu-Ray le 30 Mai 2012
Sortie en salles le 18 Janvier 2012
Année de production : 2011
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.65/5 (144 notes)
D'après le roman de

Résumé du film L'Amour dure trois ans

Marc Marronnier, critique littéraire le jour et chroniqueur mondain la nuit, vient de divorcer d’Anne. Il est sûr à présent que l’amour ne dure que 3 ans. Il a même écrit un pamphlet pour le démontrer mais sa rencontre avec Alice va ébranler toutes ses certitudes.

Bande annonce et vidéos (10 vidéos )

Galerie Photos ( 15 photos )

  • L'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ans
  • L'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ans
  • L'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ans
  • L'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ansL'Amour dure trois ans

Notre critique : L'Amour dure trois ans

    C'est quoi l'amour ?

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    C’est le printemps, les oiseaux chantent, le soleil brille… (ou pas) En cette saison des amours, la sortie DVD de la comédie romantique de Frédéric Beigbeder est dans l’air du temps.


    L'Amour dure trois ans, c’est l’histoire de Marc Marronnier – critique et écrivain raté en quête de reconnaissance – qui, complètement désillusionné après un divorce, écrit un roman sur la futilité de l’amour, périssable à partir de trois ans de vie commune selon lui. Mais Marc est rattrapé par Cupidon quand il rencontre la lumineuse Alice, compagne de son cousin. Du coup de foudre naît une relation enivrante… Marc remet en question sa conception de l’amour alors même que son pamphlet est enfin publié…

    En adaptant son propre roman éponyme pour son premier film, le journaliste et écrivain Frédéric Beigbeder s’en sort plutôt bien. L’auteur, à présent réalisateur, parle d’amour – thème récurrent de ses oeuvres – avec son sarcasme habituel.
    Plus optimiste et léger que la précédente adaptation cinématographique très acide d’un autre de ses romans, 99 F, le film ne tombe cependant jamais dans la niaiserie typique des comédies romantiques, toujours grâce à une vision très cynique des relations amoureuses.


    Et même si les dialogues sont à double tranchant, tantôt très «slogans », tantôt véridiques (à propos des textos : « Un jour sans réponse, on croit à une stratégie. Deux jours sans réponse, on se vexe. Trois jours sans réponse, on tombe amoureux. »), et la trame narrative pas vraiment originale, Beigbeder, de sa plume authentique, signe une comédie fraîche et piquante.

    Tout cela est servi par un casting plutôt bien choisi, malgré une réserve sur le rôle principal de Marc, interprété par l’humoriste Gaspard Proust, dont le jeu irrégulier et très scénique devient rapidement agaçant. Dans le rôle d’Alice, la toujours exquise Louise Bourgoin lui vole la vedette.
    Les seconds rôles sont aussi savoureux, du duo original Frédérique Bel/Jonathan Lambert, à la géniale Valérie Lemercier, en passant par un Joey Starr toujours bluffant de naturel.

    Bref, est-ce que l’amour dure trois ans ou pas ? On ne sait pas, mais en attendant, vous pouvez bien en rigoler devant ce petit film sympathique et très Beigbederien (pour les admirateurs du barbu).

Critiques : L'Amour dure trois ans 2 étoiles

  • Le Parisien
    Le Parisien
    4 étoiles
    " Il y a de l’humour, du recul, de l’hypersensualité dans ce premier film de Beigbeder, une comédie dont on se souviendra bien au-delà de trois ans. "
    Pierre Vavasseur (article entier disponible dans Le Parisien du 18/01/2012)
  • Positif
    Positif
    4 étoiles
    " L'originalité de L'amour dure trois ans est que Beigbeder (qui, même si les dialogues sont truffés de bons mots, a réussi à ne pas faire un film d'écrivain) passe ce canevas classique au tamis d'une audace formelle post-Nouvelle vague (…), si agaçante ailleurs quand elle est mal utilisée, et qui ici coule de source. "
    G.V (article entier disponible dans Positif n°612, page 36)
  • Première
    Première
    3 étoiles
    " L’influence de Woody Allen, idole absolue du néo-cinéaste, est, elle, clairement revendiquée dans cette romcom française atypique qui assume les clichés pour mieux les passer à la moulinette de l’absurde. "
    C.N. (article entier disponible dans Première n°418/419, page 64.)
  • Figaroscope
    Figaroscope
    3 étoiles
    " Une comédie romantique, légère et pétillante comme du champagne, sur les déboires sentimentaux de Marc Marronnier, critique littéraire et chroniqueur mondain. Frédéric Beigbeder, roi des cocktails, dose avec doigté les mots d'esprit, les scènes d'humour désabusé, de mélancolie et d'amour fou. Il a trouvé en Gaspard Proust son parfait alter ego cinématographique. L'Amour dure trois ans "
    Emmanuèle Frois (article entier disponible dans Figaroscope du 18/01/2012)
  • Le Journal du Dimanche
    Le Journal du Dimanche
    2 étoiles
    " Malheureusement, entre chute de rythme et marivaudage romantique un brin répétitif, Beigbeder ne tient pas entièrement la distance. "
    Barbara Théate (article entier disponible dans le Journal du Dimanche du 16/01/2012)

Caractéristiques du DVD

Bonus :
- 12 scènes coupées commentées par le réalisateur
- Interviews de , et Frédéric Begbeider
- "Les Potes"
- "L'amour dure trois ans, vraiment ???"
- Parodie de l'émission "Le Cercle"
- Avant-Première

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
5/55/53/52/53/5

Test DVD

0 étoile

Et oui, côté bonus, vous serez comblés. Au menu donc :
- Des scènes (parfois malheureusement) coupées et introduites par le réalisateur himself, avec toujours beaucoup d’humour.
- Des interviews un peu courtes de , et .
- Deux mini-docs : Réflexion sur l’amour et les potes (soit l’équipe du film, ici).
- L’Avant-Première au Grand-Rex.
- La parodie (très amusante) de l’émission Le Cercle.

Notes de Prod.

Entretien avec Frédéric Beigbeder

Pourquoi avoir choisi d’adapter un de vos romans pour votre premier long métrage ?
Pour me rassurer. Je me suis dit que si je prenais une histoire personnelle, un roman autobiographique, je pouvais le trahir autant que je voulais ! Et puis cela me permettait d’inscrire mon premier film dans un genre (la comédie romantique). Pour un premier film, il faut d’abord vaincre la peur du ridicule. Tarantino a choisi le polar dans Reservoir Dogs. D’autres préfèrent le fantastique ou la science-fiction. Moi j’ai choisi la « rom-com » qui offre un canevas pratique pour ne pas être obligé de réinventer la narration depuis les frères Lumière. Comme dans toutes les comédies que j’aime, cela commence avec un personnage qui est revenu de tout. Et c’est quand il ne croit plus en l’amour qu’il rencontre une femme qui lui redonne goût à la vie. Après la rencontre, le programme est toujours le même : la dispute, la séparation, puis les retrouvailles. Et ça laisse toute liberté pour s’amuser à l’intérieur de ce cadre.

Les acteurs par le réalisateur


Comme pour , je la voulais depuis le début. Mais elle a été compliquée à draguer. J’ai mis quatre ans pour la convaincre. Chaque fois, elle me disait que oui, elle aimait le projet, mais elle avait toujours autre chose à faire. Je crois aussi qu’il fallait la rassurer, que, même si c’était un premier film, elle comprenne que j’avais déjà une certaine expérience des plateaux. Et aussi que nous avions fait ensemble Le Grand Journal et que nous avions le même humour. Et, même si elle a trouvé bien meilleure l’ultime version du scénario, comprenant que j’en avais fait quelque chose de vraiment personnel, c’est mon insistance qui, je crois, a fini par la convaincre. Elle était ma première idée et j’ai réussi à la conquérir à l’usure. Les femmes apprécient les hommes qui insistent ! Je suis très heureux du résultat. A mon avis, il n’y avait pas d’autres comédiennes françaises qui pouvaient donner ce type de performance « à la Cameron Diaz », très drôle, intelligente et sexy à la fois. Dans les situations les plus cocasses, elle sait garder une vraie élégance. Elle sait vomir à l’écran… Et nous faire passer du rire aux larmes en quelques secondes.

Actualités

27 Avril 2011 - et dans le premier film de

L'humoriste et la comédienne tiendront les premiers rôles du premier long métrage de l'écrivain , tiré de son roman L'Amour Dure Trois Ans, révèle le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France daté du 27 avril.

Les avis sur le film L'Amour dure trois ans