CommeAuCinema

L'an 1 : des débuts difficiles

    en DVD le 20 Janvier 2010
Un film de , avec ,
Titre original : THE YEAR ONE (Etats-Unis)
Genre : Comedie - Duree : 1H27 mn
Sortie à la Vente en DVD le 20 Janvier 2010
Sortie Blu-Ray le 20 Janvier 2010
Sortie en salles le 12 Août 2009
Année de production : 2009
Avis spectateurs : 2 étoiles 2.25/5(92 notes)

Résumé du film L'an 1 : des débuts difficiles

Au tout début de notre ère, Zed et Oh, deux « chasseurs-cueilleurs » pas vraiment dégourdis, sont bannis de leur village natal. Feignants, peureux et incapables de chasser, les deux compères se retrouvent livrés à eux-mêmes dans un environnement hostile. Ils n’ont pas d’autre choix que de quitter l'endroit qu'ils ont toujours connu pour s'aventurer vers l'inconnu...

Galerie Photos ( 35 photos )

  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles
  • L'an 1 : des débuts difficiles

Les avis sur le film L'an 1 : des débuts difficiles

 

    Jack Black est chaud comme la braise...

    Qui a les plus grosses maracas ? Jack Black alias Zed a beau être feignant, peureux et incapable de chasser, il a un sex appeal vraiment très développé ! Une petite souris était sur le tournage de L'an 1 : des débuts difficiles pour le suivre jusque dans sa caravane... Un vent de folie soufflait, et on sentait la bonne humeur et l'excitation dans l'air ! Quels sont ses secrets, ses rituels de préparation, pour être aussi viril et chaud comme la braise ?! Il chante, bouge, marche comme un Dieu, et sait parler aux femmes... Prenez-en de la graine les mecs ! (10/08/09)

    Notes de Prod.

    Entrer dans l’histoire a coups de massue

    Ensemble, Zed et Oh quittent leur village pour explorer le monde. Leur voyage va leur faire traverser l’Histoire et rencontrer certains des personnages les plus célèbres des temps anciens, dont Caïn et Abel, Abraham et Isaac, et les habitants de la cité de Sodome. Comme c’est souvent le cas, l’une des dernières étapes avant de considérer le scénario comme achevé et de pouvoir commencer le casting et le tournage, a été l’organisation par le studio d’une lecture complète du script.

    Au commencement étaient les bons a rien

    Au début, il n’y avait rien. Puis Harold Ramis eut une idée. « J’ai repensé à deux choses qui m’avaient bien fait rire, raconte-t-il. La première était le personnage de Mel Brooks, « L’Homme âgé de 2000 ans », et l’autre était une improvisation que j’avais mise en scène il y a trente-cinq ans avec John Belushi et Bill Murray. Bill jouait un homme de Cro-Magnon branché et moderne, et John un Néandertalien complètement idiot. Ce sont les deux références que j’ai gardées en tête quand j’ai eu l’idée de raconter l’histoire d’un personnage avec une conscience moderne évoluant dans un monde très ancien. »

    Tous les décors d’un monde à decouvrir

    L'an 1 : des débuts difficiles marque les retrouvailles du chef décorateur Jefferson Sage avec Harold Ramis, avec qui il a travaillé comme directeur artistique sur Mafia Blues, et avec Judd Apatow pour qui il a conçu les décors de The TV Set et Walk Hard de Jake Kasdan, et ceux de En Cloque, mode d'emploi et de Funny People réalisés par Apatow. Jefferson Sage raconte : « Le scénario m’a tout de suite attiré parce qu’il nous offrait la possibilité de faire un film qui fait référence à plusieurs périodes historiques.

    Peaux de bêtes et bottes disco

    La chef costumière Debra McGuire raconte : « Peu de films vous offrent la possibilité de créer des costumes pour plusieurs époques, l’expérience a donc été amusante et enrichissante. Faire toutes ces recherches a été une grande aventure, et c’est un des aspects de mon métier que j’aime le plus. » Comme Jefferson Sage avec ses décors, la chef décoratrice a choisi de créer des costumes fidèles aux époques montrées dans le film. Elle explique : « Plus on s’approche de la réalité, plus les choses peuvent être drôles parce que les costumes s’intègrent dans le contexte sans détonner. Les costumes ne doivent pas être amusants ou fantaisistes, il faut laisser la comédie être drôle d’elle-même. »