CommeAuCinema

L'incroyable Hulk

    en DVD le 23 Janvier 2009
Di-vert-issez vous avec Hulk
Un film de avec , , et
Titre original : THE INCREDIBLE HULK (Etats-Unis)
Genre : Super-héros, Action - Duree : 1H52 mn
Distributeur : SND - Editeur DVD : Fox Pathé Europa (FPE)
Sortie à la Vente en DVD le 23 Janvier 2009
Sortie Blu-Ray le 23 Janvier 2009
Sortie en salles le 23 Juillet 2008
Année de production : 2008
Film à partir de 12/14 ans
Avis spectateurs : 3 étoiles 3.06/5(205 notes)

Résumé du film L'incroyable Hulk

Le scientifique Bruce Banner cherche désespérément un antidote aux radiations gamma qui ont créé Hulk. Il vit dans l’ombre, toujours amoureux de la belle Betty Ross, et parcourt la planète à la recherche d’un remède. La force destructrice de Hulk attire le général Thunderbolt Ross et son bras droit Blonsky, qui rêvent de l’utiliser à des fins militaires. Ils tentent de développer un sérum pour créer des soldats surpuissants. De retour aux Etats-Unis, Bruce Banner se découvre un nouvel ennemi. Après avoir essayé le sérum expérimental, Blonsky est devenu L’Abomination, un monstre incontrôlable dont la force pure est même supérieure à celle de Hulk. Devenu fou, il s’est transformé en plein cœur de New York. Pour sauver New York de la destruction totale, Bruce Banner va devoir faire appel au monstre qui sommeille en lui...

Galerie Photos ( 58 photos )

  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk
  • L'incroyable Hulk

Les avis sur le film L'incroyable Hulk

 

    Notre critique : L'incroyable Hulk

      Di-vert-issez vous avec Hulk

    • Comme Au Cinema
      Comme Au Cinema
      0 étoile
      Le retour de notre super-héros-géant-vert préféré dans une histoire qui se déroule cinq ans après celle du Hulk vert fluo d'Ang Lee.

      Pour le coup, on sort agréablement surpris de ce nouvel Hulk qui se distingue nettement des autres films de super-guignols moulés, slippés, capés ou collantés qui submergent les écrans ces dernières années.

      On retrouve un Bruce Banner usé, en fuite, qui cherche à se débarrasser de l'alter ego vert qui lui abîme ses vêtements. Il pense être à l'abri de l'armée américaine mais, un jour, quelques gouttes de son sang tombent dans une bouteille de boisson au guarana. Et là, c'est le drame. Le pauvre vieux monsieur qui la boit se trouve encore plus énergisé que s'il avait pris un cocktail amphet-cafeine-viagra. Du coup, les méchants qui poursuivent le gentil Bruce réussissent à le localiser et le gentil Bruce est contraint à une course-poursuite qui va lui faire perdre son pourtant légendaire self-contrôle et le pousser à se transformer en vilain vilain Hulk.

      Un début de film réussi qui se voit terni par une suite un peu rapide, et quelques scènes un brin caricaturales. On pense notamment aux séquences romantico-sentimentales dont on se serait passé, et à un moment d'anthologie où le pauvre Tim Roth, brisé en mille morceaux, se répare tout seul comme un grand et ouvre un œil vengeur (à mourir de rire).

      Mais vu qu'on découvre enfin comment le pantalon de Bruce Banner fait pour ne pas exploser quand il se transforme en Hulk, on veut bien pardonner ça à Louis Leterrier ! On ira même jusqu'à lui dire que son film est plutôt pas mal, mais que l’on aurait bien aimé qu'il développe un peu plus les intrigues et les personnages secondaires. Pour le reste, rien à redire. L'image est soignée, la musique colle bien au film et les passages (volontairement) humoristiques ponctuent agréablement un scénario qui a cherché à rendre une dimension psychologique à son personnage principal.

      Enfin, Edward Norton, qui nous prouve décidément sa crédibilité dans à peu près n'importe quel rôle, dispose d'un avantage de taille par rapport au Bruce Banner du précédent opus : plus de deux expressions faciales à son répertoire.

    Critiques : L'incroyable Hulk 3 étoiles

    • L'écran fantastique
      L'écran fantastique
      4 étoiles
      " Edward Norton et Liv Tyler savent nous toucher. Leur histoire d’amour meurtrie et leur cavale (…) est le moteur même du film de Louis Leterrier. "
      Gilles Penso (article entier disponible dans L'écran fantastique n°289, page 12)
    • VSD
      VSD
      3 étoiles
      " (…) un Hulk grognant, cognant, détruisant tout sur son passage (…). "
      Jean-Pascal Grosso (article entier disponible dans VSD n°1613s, page 83)
    • Télé7Jours
      Télé7Jours
      3 étoiles
      « Show devant ! Dopé aux effets spéciaux et à l’action bodybuildée, le géant vert incarne enfin sa légende (…) »
      Julien Barcilon (article entier paru dans Télé7Jours n°2513, p 128)
    • Première
      Première
      3 étoiles
      " Non seulement l’incroyable Hulk brille par ses scènes d’action mais le script creuse le sillon intimiste du premier volet avec une véritable valeur ajoutée : Edward Norton."
      C.N. (article entier disponible dans Première n°378, page 86.)
    • Le Figaro
      Le Figaro
      3 étoiles
      " (…) une aventure captivante et spectaculaire plutôt réussie. "
      Dominic Borde (article entier disponible dans Le Figaro du 23/07/2008)

    Caractéristiques du DVD

    Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 2.35
    Son : Dolby Digital 5.1 et 2.0 Anglais, Français.
    Sous-titres : Français.

    Bonus Edition simple :
    - Scènes coupées (9mn)
    - Inédit : commentaires audio français de Louis Lerretier
    - Avant Premières Parisiennes (14min)

    Bonus Ed. Collector & Blu Ray :
    - Scènes coupées & ouverture alternative
    - Making of (30mn)
    - Hulk se déchaîne (30mn)
    - Naissance de Hulk et de l’Abomination (19mn)
    Exclusif :
    - Croquis / Story-bords et dessins préparatoires
    -Planches animés (6mn)
    - Interview de (23mn)
    Spécial BR :
    -Multi angles (6mn) / sous-titres modulables commentaires audio filmés de L.Leterrier.

    Notes Techniques

    SonImagePackagingMenuBonus
    4/54/53/53/53/5

    Notes de Prod.

    Notes de tournage...

    Le 16 Avril 2007 - va passer l’été au vert

    Le comédien américain (American History X, Fight Club) va endosser le rôle de Hulk dans le prochain Marvel. Le film distribué par Universal sera réalisé par (Le Transporteur, Danny The Dog). Marvel dispose d’un budget de 525 millions de dollars pour cette suite qui devrait être plus proche de la BD et de la série télévisée que la version d’Ang Lee.

    Hulk, la genèse

    Depuis plus de quarante ans, Hulk est l’un des super-héros préférés du public. Grâce à sa force surhumaine, sa taille, sa résistance, sa vitesse et sa rage incontrôlable,il est devenu un des super héros les plus populaires au monde. Créé par le scénariste et le dessinateur Jack Kirby, le géant vert fait sa première apparition en mai 1962 dans une série à son nom publiée par Marvel Comics. Encore jeune auteur, venait de terminer les premières aventures des 4 Fantastiques et cherchait un nouveau héros complètement différent capable de capter l’attention des lecteurs de Marvel. Lee et Kirby voulaient « un héros incompris ».

    La création de

    Le travail du département des effets visuels a commencé par la création de Hulk. Le producteur raconte :« Nos artistes ont réalisé des centaines de dessins avant d’arriver à sa forme définitive. La préproduction a été très longue, de nouveaux dessins et avant-projets arrivaient sans cesse. Tout le monde avait sa propre vision de Hulk, mais à force de travail nous avons réussi à combiner toutes les versions pour créer un Hulk... vraiment incroyable ! »

    A la frontière du virtuel et du réel

    Personne ne connaît mieux que tous les obstacles à surmonter quand il s’agit d’intégrer de façon homogène des effets visuels aux prises de vues réelles. Il explique :« Pour réussir un film avec des effets visuels, il faut tromper l’œil du spectateur parce qu’il s’est habitué à voir des images créées par ordinateur et les reconnaît immédiatement. Vous pouvez par exemple utiliser des prothèses ,de vraies personnes, de faux corps, ajouter des effets et tout mélanger. De cette façon,les gens ne savent plus ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.»

    L’Abomination

    observe : « L’incroyable Hulk se termine sur une bataille titanesque entre les deux créatures du film. D’un côté il y a Hulk, le héros, et de l’autre un monstre encore plus grand, plus puissant et plus dangereux que lui. Et cette bataille se déroule dans les rues de New York. Ça, c’est le choc des titans,du pur bonheur ! »

    Le tournage au Brésil

    Avec son équipe, le chef décorateur Kirk M.Petruccelli a conçu plus de 100 décors pour le film. Quand L’Incroyable Hulk commence, Bruce Banner vit au Brésil et travaille dans une usine de mise en bouteilles tout en continuant de chercher un remède à son mal.Retrouvé par le général Ross, Banner fuit à nouveau, traverse l’Amérique latine, remonte la côte Est des Etats-Unis, et atterrit à Harlem.

    Bataille finale à Manhattan

    L’Incroyable Hulk se termine sur une bataille monumentale dans laquelle Hulk doit sauver New York et ses habitants de la fureur de L’Abomination. Kirk M.Petruccelli se souvient :« Quand Louis m’a dit qu’il voulait que le climax du film se déroule à Harlem devant l’Apollo Theater, j’ai répondu “ OK, mais il va falloir le reconstruire en studio ”. Personne ne nous aurait jamais autorisés à lancer des voitures,provoquer des explosions, salir et semer le chaos dans ce lieu historique pendant deux semaines ! »