CommeAuCinema

L'orphelinat

    en DVD le 30 Septembre 2008
Un premier long-métrage d’une maîtrise époustouflante !
Un film de , avec , , ,
Titre original : EL ORFANATO (Espagne)
Genre : Drame, Horreur - Duree : 1H42 mn
Distributeur : Wild Bunch Distribution - Editeur DVD : Wild Side Video
Sortie à la Vente en DVD le 30 Septembre 2008
Sortie Blu-Ray le 30 Septembre 2008
Sortie en salles le 05 Mars 2008
Année de production : 2007
Présenté à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes le 20 Mai 2007
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.8/5 (302 notes)
Grand Prix du 15ème Festival Gerardmer - Fantastic'arts 2008

Résumé du film L'orphelinat

Laura a passé son enfance dans un orphelinat entourée d’autres enfants qu’elle aimait comme ses frères et sœurs. Adulte, elle retourne sur les lieux avec son mari et son fils de sept ans, Simon, avec l’intention de restaurer la vieille maison. La demeure réveille l’imagination de Simon, qui commence à se livrer à d’étranges jeux avec «ses amis»... Troublée, Laura se laisse alors aspirer dans l’univers de Simon, convaincue qu’un mystère longtemps refoulé est tapi dans l’orphelinat...

Bande annonce et vidéos (6 vidéos )

Galerie Photos ( 41 photos )

  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat
  • L'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinatL'orphelinat

Critiques : L'orphelinat 3 étoiles

  • Première
    Première
    4 étoiles
    " Au risque de passer pour classique et démodée, son économie d’effets garantit une narration solide et une atmosphère originale. "
    Gérard Delorme (article entier disponible dans Première n°373, page 59.)
  • VSD
    VSD
    4 étoiles
    " (…) ce film d’une grande élégance visuelle et d’une superbe sophistication dramatique ressuscite le cinéma d’épouvante adulte. "
    B.A. (article entier disponible dans VSD n°1593, page 54)
  • Metro
    Metro
    4 étoiles
    " Dans la veine des thrillers hitchtcockiens, l'Orphelinat impressionnera à la fois les amateurs de sensations fortes que d'intrigues complexes. Une révélation. "
    T.S. (article entier disponible dans Metro du 05/03/2008)
  • Positif
    Positif
    4 étoiles
    " (…) le serein respect des formes classiques du conte gothique, de ses nuances et conventions, par le jeune débutant Juan Antonio Bayona (…) ne peut étonner que ceux qui connaissent mal le contexte culturel et cinématographique ibérique. "
    L.C. (article entier disponible dans Positif n°565, page 52)
  • Score
    Score
    3 étoiles
    "Juan Antonio Bayona (…) cultive avec élégance le cliché et les figures imposées pour mieux trouver des points de bifurcation et surprendre son audience. "
    Emmanuelle Spadacenta (article entier disponible dans Score n°35, page 87)

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Master certifié THX | 2.35
Son : Espagnol Dolby Digital 2.0 et DTS 5.1, Français Dolby Digital 5.1
Sous-titres : Français

Bonus - Edition simple :
- Commentaire audio du réalisateur J.A Bayona et du scénariste Sergio G. Sanchez

Bonus - Edition collector 2 dvd:
DISQUE 1 : Edition simple
DISQUE 2 :
- Présentation de l’édition Collector par le réalisateur
- Scènes coupées commentées
- Making-Of
- Entretiens avec J.A. Bayona, et Belèn Rueda
- Le générique de début / les décors / le maquillage
- Scènes commentées sur les couleurs et l’étalonnage
- Séquence de parapsychologie commentée par un ingénieur du son
- Galeries : photos, affiches....

Bonus - Edition Ultime 3 dvd:
DISQUE 1 : Edition simple
DISQUE 2 : Edition Collector
DISQUE 3 :
- Entretien avec J.A Bayona et (Paris 2008)
- Entretien avec (Paris 2008)
- Le sommet de la peur : conférence avec l’équipe du film - Les influences croisées de J.A Bayona
- Animatiques commentées par J.A Bayona
- Comparatif film / story-board
- Essai comédien du rôle de Simon
- Le film perdu
- Livret collector 40 pages

BLU-RAY
Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – 2.35
Son : Espagnol DTS Master Audio, Française DTS High Resolution – Bonus et commentaires en DTS Surround
Sous-titres : Français

Bonus :
Idem les 3 DVD de l’Edition Ultime

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
5/55/54/55/54/5

Notes de Prod.

Notes de Guillermo Del Toro

A propos de L’Orphelinat

Cela fait maintenant plusieurs années que je suis de près le travail de J.A. Bayona, le réalisateur des courts-métrages My Holidays et The Sponge Man et d’un nombre incalculable de vidéo clips délirants pour lesquels j’ai la plus grande admiration. Son talent le destinait à réaliser des longs-métrages. Produire L’Orphelinat n’était donc pour moi rien d’autre qu’une façon de répondre à cette évidence. Maintenant que j’ai vu le film, je sais que ça en valait la peine.

Notes de production

Porter l’histoire de L’Orphelinat à l’écran comme Bayona la visualisait nécessitait de doubler le budget d’origine et le temps de tournage. C’est alors que est entré en scène. « Je connais Guillermo depuis quatorze ans, je l’ai rencontré quand il est venu présenter son premier film Cronos au festival du cinéma fantastique de Sitges. Dès qu’il a pris connaissance du projet, il a proposé de coproduire le film. Tout est devenu beaucoup plus simple après ça », raconte Bayona.

Entretien avec Juan Antonio Bayona, le réalisateur

Pourquoi un film de genre?
C’est l’étendue des possibilités offertes par le script de L’Orphelinat qui m’a poussé à le réaliser. Un projet doit être attirant au-delà du genre auquel il appartient. Ceci étant dit, il est vrai aussi que le cinéma fantastique est une école formidable, qui permet notamment de manipuler l’espace et le temps comme on le souhaite, ou d’utiliser certains mouvements de caméra avec une efficacité immédiate. En tant que metteur en scène débutant, cela vous donne un certain sentiment de sécurité. Mais ce qui fait la force d’un film, c’est toujours ce qui dépasse la question réductrice des genres : les thèmes sous-jacents, la qualité des interprétations, le degré d’implication vis-à-vis de ce que l’on raconte…

Les avis sur le film L'orphelinat