Résumé du film

Eléonore est une superbe jeune fille d’une vingtaine d’années, dont la particularité est de n’avoir, depuis sa naissance, qu’un seul bras. Abandonnée par ses parents, elle a grandi dans un orphelinat en Bourgogne.

Le Juge London, juge en province, et d’un âge respectable, veut faire le bonheur de la jeune fille. Il ne tarde pas à la prendre sous sa protection, allant même jusqu’à l’adopter et à l’installer dans son château.

Eléonore, de son côté, est amoureuse de Robinson, jeune prestidigitateur au cabaret « le fétichiste ». Cet estaminet borgne est tenu par un certain Renaud Duraquet, arriviste sans scrupule, et mêlé à différents trafics.

Une série de crimes odieux, perpétrés sur des jeunes femmes, fait rapidement porter les soupçons du juge sur Robinson, lequel fût compromis jadis dans un mauvais coup, lui ayant valu plusieurs mois de prison.

Le juge, collectionneur de pièces à conviction, a lui aussi sa part d’ombre. A la faveur d’un miroir sans tain, installé entre sa chambre et celle de la jeune fille, il l’observe chaque soir lorsqu’elle fait sa toilette à l’endroit de son bras manquant.

Eléonore aurait-elle trouvé refuge et protection chez un dangereux maniaque ?
Nationalité : France
Duree : 1H37 mn
Sortie en salles le 11 Janvier 2012
Année de production : 2010
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous

Bande-annonce

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

En savoir plus sur L'Orpheline avec en plus un bras en moins

Entretien avec Noémie Merlant

Comment avez-vous rencontré ?

J’étais en deuxième année de cours Florent et j’avais envie de jouer, besoin de commencer à participer à des projets. Je regardais régulièrement les annonces de casting et je suis tombée sur celle de Jacques qui cherchait une “orpheline” pour son prochain film avec , et . Je l’ai donc appelé et nous sommes allés boire un verre pour parler du film et se connaître. Je me souviens de son look ce jour-là, avec son chapeau et sa pipe, c’était très drôle. La rencontre s’est très bien passée, je l’ai trouvé très intéressant et j’avais vraiment envie de faire partie de son film.

Notes de Production

“J’avais envie de travailler avec Roland Topor depuis longtemps, j’adore Le Locataire de Polanski, film que j’ai dû voir une bonne dizaine de fois et qui est tiré d’un roman de Topor intitulé Le Locataire Chimérique, un univers à la lisière de la réalité et du fantasme.
Je suis donc allé le voir avec une idée de départ : raconter l’histoire d’un collecti > Plus
Remonter