La Capture

Un drame familial abracadabrant
Un film de avec (France)
Duree : 1H32 mn
Sortie en salles le 18 Juin 2008
Avis spectateurs : 3 étoiles 2.58 / 5 (53 notes)

Résumé de La Capture

Rose (20 ans) vit à Montréal. Elle ne ment presque jamais. Elle a une élégance naturelle et une sincérité que possèdent peu de filles de son âge. Pourtant, ni ses amis ni son amoureux ne connaissent son passé chargé de violence familiale. Après deux ans d’absence, elle revient voir sa mère et son frère Félix (16 ans) dans sa banlieue natale. Rien n’a changé, la résignation de la mère, le frère en difficulté, et le père qui les terrorise. Elle décide d’intervenir dans leur vie.

Photos de La Capture (6)

Critiques

Moyenne : 2 étoiles (2 / 4)
Comme au Cinema 2 étoiles
CineLive 3 étoiles
Positif 3 étoiles
Libération 3 étoiles
A nous Paris 2 étoiles
Paris Match 2 étoiles
TéléCinéObs 2 étoiles
Le Monde 2 étoiles
Les Inrocks 2 étoiles
Elle 2 étoiles
Studio Magazine 2 étoiles
Ouest France 1 étoiles
Première 1 étoiles
Télérama 1 étoiles

Voir en détail

Avis des Spectateurs

Moyenne : 3 étoiles (2.58 / 5)
17 avis 4 étoiles
7 avis 3 étoiles
19 avis 2 étoiles
10 avis 1 étoiles

Notes de Prod. de La Capture

Notes de la réalisatrice

Rose parcourt le film en proie à des émotions très contrastées. Comment parler d’agressivité douloureuse, intensément vécue dans une famille ? Comment aller de l’avant tout en gardant la mémoire de ses blessures ? Tout est possible : ni nos gènes ni notre milieu d’origine ne nous interdisent d’évoluer, de changer.

Entretien avec Carole Laure

La Capture est votre troisième film. Pourquoi l’aborder avec un sujet aussi difficile que la violence conjugale ?
Je ne crois pas qu’il y ait de sujet facile ou difficile, c’est le regard que l’on porte qui compte. Rose, mon héroïne, a 20 ans. Elle est née et a grandi dans une famille sous le joug de la violence à cause d’un père tyrannique. C’est une jeune fille qui refuse d’être victime, contrairement à sa mère. Je dresse le portrait juxtaposé de deux femmes, l’une soumise, l’autre animale, à l’instinct préservé. Le malheur, aussi grand soit-il, n’est pas une fatalité, il peut rendre plus fort.

Réagir sur La Capture