La ferme une comedie bio

La ferme une comedie bio

Un film de , avec , Nigel Hawthorne et Rufus Sewell.
Genre : Comedie Dramatique - Durée : 1H46 mn
Sortie en salles le 02 Mai 2001
Spectateurs

Résumé du film

Un film de , avec , Nigel Hawthorne et Rufus Sewell.


SYNOSPIS :

Ross (Rufus Sewell) est un artiste, un musicien qui a mis son talent entre parenthèses pour sauver la ferme familiale de ma ruine. Pour lui, tout passe par l'argent. En fait d'homme d'affaires, il est plutôt le roi de la stratégie du désastre financier et amoureux. Il arrive même à se convaincre qu'il est fou de Kendal (Mimmie Driver), modèle de femme d'affaires accomplie, tendance new age.

Il y a pourtant en Ross suffisamment de poésie pour supporter les délires de son frère – écologiste réfugié dans un mode de vie à l'indienne – qui s'est lancé dans la plantation d'un ruineux et mystérieux arboretum, et ceux de l'oncle Cullen (Nigel Hawthorne), spécialiste des arts divinatoires qui, tel Siméon le stylite, contemple du haut d'une colonne la bande de doux dingues que constitue sa famille.


A PROPOS DE LA FERME? UNE COMEDIE BIO… PAR :

Les personnages :


Je me suis inspiré de gens que j'ai rencontrés, un peu allumés, hauts en couleurs, dont l'originalité et les excentricités masquaient les doutes et les hésitations quant aux choix à faire pour ne pas oublier leurs rêves en route, et approcher le bonheur.
Ils me rappellent un peu les héros des romans de John Irving ou Tomas Pynchon.

La ferme :

Elle pourrait se trouver n'importe où : c'est un domaine délabré au milieu de jardins luxuriants. C'est là que se déroulent les rêves, les émotions et les délires de cette maisonnée fantasque. À la ferme, les relations se développent, se défont et renaissent.

La comédie :

Les excentricités de chacun déclenchent des situations qui prêtent à rire : de l'ex-plongeur olympique compulsif à l'oncle Cullen qui érige une colonne du haut de laquelle il pourra contempler la petite humanité que constitue son entourage, tous traversent des situations cocasses.


L’AVIS DE LA PRESSE :

Ciné Live :

"Premier avertissement : La Ferme n'est pas une comédie et n'a de bio que le scénario. Deuxième avertissement : les intentions obscures de l'auteur n'ont d'égal que l'ennui distillé d'un bout à l'autre de la projection (…).
L'œuvrette vaguement porteuse d'un message New Age poussiéreux (va où la nature te portera) traîne les panards de scènes anecdotiques gonflées au-delà du supportable en ellipses incongrues sur la psychologie des protagonistes."


Philippe Paumier (Article entier disponible dans Ciné Live N°46 p.76)


Télérama :

"Le titre est un brin mensonger : la ferme en question est en réalité une magnifique propriété "de caractère" avec piscine et dépendances, sans la moindre vache (…).
Tout ce petit monde follement bohème et branché s'agite en rond, avec une fantaisie à peu près aussi "bio" et authentique que le colorant des fraises Tagada. "


C.Mu. (Article entier disponible sur le site de Télérama)


Chronic’art:

"Tel le tonton qui se prend pour Saint Siméon, on a envie de fuir et de se réfugier sur une colonne, loin de toute cette agitation factice. Loin de ce fourre-tout new age qui entonne une petite note convenue et mille fois entendue : "l'argent n'est pas tout, les vrais valeurs sont ailleurs". Allez carpe diem et retour à la case départ : après tout c'est le lot de tous les cercles qu'ils appartiennent à des poètes ou à des soi-disant agriculteurs disparus. Un film bio soit, mais qui oublie ses racines étymologiques ("bios" c'est avant tout la vie), nous réservant des sujets à la mode (bouddhisme version Richard Gere, écologie, végétarisme, blabla) sur une pellicule glacée et aseptisée."

Nathalie Piernaz (Article entier disponible sur le site de Chronic’art)
Duree : 1H46 mn
Sortie en salles le 02 Mai 2001
Votre avis sur ?
Ma note :
Exprimez-vous
Remonter