La Lettre jamais écrite
Genre : Documentaire - Durée : 0H0 mn

Résumé du film

L’idée de ce film m’est venue d’une photo de Duane Michals, accompagnée d’un texte : “J’ai toujours espéré que mon père m’écrive un jour une lettre pour me dire où il avait caché son amour pour moi. Puis il est mort et je n’ai jamais reçu la lettre...”
Après la mort soudaine de mon père, j’ai pensé que je pourrais peut-être écrire à sa place cette “lettre jamais écrite” en réunissant les moments (rares) où il m’avait montré son amour. Ces moments étaient surtout liés à la très belle maison de Kamakura au Japon où il s’était établi avec sa dernière femme et où je lui ai rendu visite vers la fin de sa vie.
J’ai donc imaginé - à travers la maison, le jardin et le cimetière voisin (où il est enterré) - un parcours qui me ramène finalement dans le bureau de mon père. C’est là que je retrouve la dernière et la plus importante trace de son amour pour moi, c’est-à-dire l’autorisation qu’il m’accordait enfin de voir le monde autrement que lui. Je pensais finir là ma lettre, mais j’ai été entraîné par mon plan séquence et j’ai continué jusqu’au bout...
Après coup, j’ai pensé que cette deuxième fin (cette fin des fins) répondait à la première (à cette autorisation d’être moi-même) et qu’elle signifiait que j’acceptais, à mon tour, l’homme qu’était mon père et la mort volontaire qu’il a choisie.
()
Nationalité : France
Duree : 0H0 mn
Année de production : 1990
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
Remonter