CommeAuCinema

La Maison de cire

    en DVD le 18 Janvier 2006
Massacre à la cire de bougie…
Un film de Jaume Serra, avec , ,
Titre original : HOUSE OF WAX (Etats-Unis)
Genre : Horreur, Fantastique - Duree : 1H53 mn
Distributeur : Warner Bros - Editeur DVD : Warner Home Vidéo
Sortie à la Vente en DVD le 18 Janvier 2006
Sortie à la Vente en UMD le 18 Janvier 2006
Sortie à la Location en DVD le 18 Janvier 2006
Sortie en salles le 25 Mai 2005
Année de production : 2005
Interdit aux moins de 16 ans
Avis spectateurs : 3 étoiles 3.42/5 (721 notes)

Résumé du film La Maison de cire

Un week-end festif tourne au cauchemar pour six jeunes, prisonniers de la Maison de Cire…
Carly (), Paige () et leur copains ont pris la route pour assister au plus grand match de foot de l'année. Le groupe décide de camper dans la nature, et les ennuis commencent avec l'intrusion nocturne d'un mystérieux routier. La tension et l'angoisse montent rapidement, et Carly aura fort à faire pour désamorcer une bagarre entre son petit ami Wade () et son frère Nick ().
Le lendemain, les jeunes découvrent que leur voiture a été sabotée. Un autochtone offre de les conduire à Ambrose, la seule ville à des kilomètres à la ronde. L'attraction locale est un musée à nul autre pareil, peuplé de statues de cire d'un réalisme stupéfiant, qu'on jurerait… VIVANTES. Cary et ses amis ne vont pas tarder à comprendre pourquoi, et à découvrir les noirs secrets d'Ambrose et son "sculpteur" fou…

Bande annonce

Galerie Photos ( 21 photos )

  • La Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cire
  • La Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cire
  • La Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cire
  • La Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cireLa Maison de cire
  • La Maison de cire

Notre critique : La Maison de cire

    Massacre à la cire de bougie…

  • Comme Au Cinema
    Comme Au Cinema
    0 étoile
    Comme il est loin le temps où Vincent Price terrorisait les ados téméraires des années 50 dans L'HOMME AU MASQUE DE CIRE ! Aujourd'hui, dans ce remake plus ou moins avoué du film « culte » de 1953, Paris Hilton embrasse avec la langue, fait un striptease et court à moitié nue dans la forêt, poursuivie par un tueur masqué qui aimerait bien enfoncer son gros couteau dans sa chair fraîche.

    Vous l'aurez compris, Freddy, Jason et tous ces gentils tueurs increvables amateurs d'ados en tee-shirts moulants ont fait un petit, répondant au doux nom de Vincent et affublé d'un terrible masque… de cire bien sûr. Mais comme son l'indique, La Maison de Cire a du être écrit à la lumière d'une bougie et le scénario fondre pendant l'écriture… Loin de renouveler le genre, La Maison de Cire dégouline de clichés brûlants : la balade en voiture, le raccourci sur une route perdue, la bière, le sexe et le rock'n'roll signé Marilyn Manson, les jolies filles en tenue extra courte, la panne de voiture, le campement dans les bois - et comme toujours, le groupe se sépare puisque c'est tellement plus rigolo de se retrouver tout seul quand on est sur le territoire d'un tueur fou à lier… Dommage que le film n'ait pas su jouer et se jouer de ces stéréotypes trop souvent obligés. Loin de renouveler le genre, La Maison de Cire ressemble étrangement à MASSACRE A LA TRONCONNEUSE, manque paradoxalement un peu d'action, cruellement d'originalité et de mise en scène stylisée : on doit patienter plus de quarante-cinq minutes pour ressentir un léger frisson...

    Il faut tout de même décerner une mention spéciale à Elisha Cuthbert qui vole la vedette à Paris Hilton et au tueur masqué, magnifique les lèvres collées à la super glue et le doigt coupé… La belle reste, avec les effets spéciaux particulièrement impressionnants, le principal atout du film. Enième shlasher movie à la souviens toi à Halloween dernier quand tu criais devant Freddy et Jason, LA MAISON DE CIRE risque de vous brûler les yeux, griller les neurones, mais pourquoi pas de vous faire fondre si vous aimez la cire des bougies. A prendre au quatorzième degré !

Critiques : La Maison de cire 1 étoile

  • Score
    Score
    4 étoiles
    " Au final, une excitation qu'on avait pas connu depuis longtemps dans le cinéma d'horreur - comme un enivrant parfum de nouveauté."
    Alcazar Bob (article entier disponible dans Score n°9, page 100)
  • L'express
    L'express
    3 étoiles
    " Jaume Collet-Serra met en scène un jouissif jeu de torture prenant le contre pied du style actuellement trop lisse de ce cinéma de genre "
    J.W (article entier disponible dans L'express Mag n°2812, page 68)
  • CinéLive
    CinéLive
    2 étoiles
    " Sans jamais trahir le genre du film d'horreur, LA MAISON DE CIRE se permet en plus …. une séquence éblouissante de beauté et des pointes d'humour sadique."
    Gregory Alexandre (article entier disponible dans Cinélive n°91, page 66)
  • Les Cahiers du cinéma
    Les Cahiers du cinéma
    2 étoiles
    " Le film de Collet-Serra évite l'exhibition rigolarde pour tirer le carburant d'une admirable poésie du faux"
    Malausa Vincent (article entier disponible dans Les cahiers du cinéma n°603, page 47).
  • Libération
    Libération
    1 étoile
    " Ecriture indigente, plombée par des personnages implacablement caricaturaux, des dialogues ineptes, trois ou quatre considérations psychologiques d'invertébrés et un pudding sonore "
    Gilles Renault (article entier disponible sur le site de Libération)

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français
Sous-titres : Français, Anglais, Italien

Bonus :
- Commentaires audio des acteurs
- Les coulisses du tournage : "Cire et décors"
- Le bêtisier
- dévoile la Maison de Cire
- Les effets spéciaux
- Début alternatif
- Bande-annonce

Notes Techniques

SonImagePackagingMenuBonus
4/54/53/52/52/5

Notes de Prod.

Notes de production

(Producteur) :
"LA MAISON DE CIRE est la version contemporaine des histoires de tueurs à l'arme blanche chères aux années 1970-80. Construit sur une succession de rebondissements et de scènes choc, ce film exploite nos peurs les plus profondes : être enfermé, tombé aux mains d'une créature monstrueuse, etc. Il nous entraîne dans un monde cauchemardesque, sans issue apparente, où ne subsiste plus rien de normal."

Bienvenue chez Trudy !

Le design et la fabrication des "citoyens" de cire d'Ambrose mobilisa pas moins de 35 artistes sous la direction de Jason Baird, expert en maquillages spéciaux et prosthétiques, qui a notamment travaillé sur MATRIX RÉVOLUTIONS et MATRIX RELOADED, ainsi que STAR WARS : ÉPISODE II.

Les avis sur le film La Maison de cire