Spectateurs ★★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

Un bon Disney propre et sans bavure où les gentils gagnent à la fin…C’est promis

Le jeune Stanley Yelnats vit au sein d’une famille excentrique, victime d’une très ancienne malédiction. Un jour, au coin d’une rue déserte, l’adolescent reçoit sur le crâne une paire de baskets, mystérieusement tombée du ciel. Accusé d’avoir dérobé celle-ci au légendaire champion Clyde Livingstone, Stanley est condamné à passer dix-huit mois au Camp de Green Lake.
Le " camp " n’a malheureusement rien d’une colonie de vacances – c'est un centre de rééducation pour adolescents désaxés, agressifs et analphabètes - et le " lac " qui fut jadis vert, n’est plus qu’une immense étendue de sable, perdue au milieu d’un désert torride.
Le comité d’accueil n’est guère plus réjouissant : le gardien-chef, Mr. Sir, est un bouffon sujet à de brusques et délirants accès de colère, le " psy " et conseiller éducatif Pendanski est un escroc doublé d’un pleutre névrosé. La Directrice apporte à ce tableau une touche de fraîcheur… glaciale.
Rarement vue, mais redoutée de tous, cette femme cruelle oblige ses " pensionnaires " à creuser inlassablement de grandes trous dans le sable. Raison officielle : forger leur tempérament. Mais Stanley ne tarde pas à soupçonner que cette étrange et épuisante corvée a un but secret : retrouver, sous le sable du lac où il dort depuis un siècle, le trésor de la légendaire " bad girl " de l’Ouest, Kissin’ Kate Barlow, devenue hors-la-loi pour venger le meurtre de son amant…
Sam creuse, ignorant que se cachent tout près de lui la réponse à une plus lointaine énigme, la clé de sa liberté, de son avenir d’homme et de la prospérité des Yelnats…

"Etre mordu par un serpent à sonnette ou piqué par un scorpion n’est pas la pire chose qui puisse vous arriver. On n’en meurt pas. En principe. Parfois, un campeur essaie de se faire piquer par un scorpion ou même mordre par un petit serpent à sonnette. Comme ça, il passera un ou deux jours à se reposer dans sa tente au lieu d’être obligé de creuser des trous dans le lac.
En revanche, personne n’a envie de se faire mordre par un lézard à tâches jaunes. Ca, c’est la pire chose qui puisse vous arriver. On en meurt dans de longues et terribles souffrances.
Quand on se fait mordre par un lézard à taches jaunes, il vaut encore mieux aller s’allonger dans le hamac, à l’ombre des chênes.
Parce que personne ne pourra plus rien faire pour vous."


Extrait du roman " Le Passage " de
Titre original : HOLES (Etats-Unis)
Duree : 1H57 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 28 Avril 2004
Sortie en salles le 29 Octobre 2003
Année de production : 2003

En savoir plus sur La morsure du lézard

Caractéristiques du DVD

Image : DVD 9 - 16/9 compatible 4/3 – Format 1.85
Son : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français, Espagnol
Sous-titres : Français, Anglais, Espagnol, Danois, Norvégiens, Suédois, Finnois

Bonus :
- Commentaire audio d'Andrew Davis, Louis Sachar, Shia Labeouf, Khleo Thomas, Jake M. Smith> Plus

Notes de Production

Salué d’ores et déjà comme un classique, le roman de Louis Sachar " Holes " a été publié dans près de trente pays, d’Amérique, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient et a récolté vingt-cinq prix, dont la Médaille Newbery 1999 du meilleur ouvrage de fiction po > Plus

Avis sur La morsure du lézard

    Remonter