La Nuit de la possession - la Lila de derbera
Spectateurs

Résumé du film

Une nuit de transe filmée dans une famille Gnawa à Essaouira au Maroc. Pour la première fois, tout le cérémonial musical et thérapeutique Gnawa est filmé, depuis l’achat des animaux, le sacrifice, la partie profane et ses danses, la partie sacrée qui convoque les esprits des Djin et des Mlouk aux sons des tambours, et les chants et le gembri qui guident la transe jusqu’au lever du soleil. Avec Mahmoud Guinea, un des plus grands Maâlmin Gnawa du Maroc et se femme Malika la moqadma ; voyante et thérapeute.

Les Gnaoua sont des descendants d’esclaves d’Afrique subsaharienne qui ont conservé les chants et les rites divinatoires des cérémonies de possession qu’ils pratiquent au cours d’une longue nuit ritualisée : « la Lila de Derdeba ». Au cours de la cérémonie, où la musique se joue jusqu’au bout de la nuit, le maâlem et la voyante invoquent les entités surnaturelles pour conduire les adeptes vers la libération du corps et de l’esprit par la transe. La musique est à la fois festive et thérapeutique.
De ville en ville, en bus, en taxi, en train, « Gnawa Music » nous conduit à la rencontre des Gnaoua dans leur intimité familiale pour nous faire aimer une confrérie d’hommes et de femmes longtemps diabolisée du fait de ses relations avec les entités invisibles.
Le film va jusqu’au coeur même des cérémonies de transe pour nous conduire corps et âme au-delà de la musique et nous faire partager la splendeur d’un message universel qui a traversé le temps pour célébrer la vie et donner de la joie.
Nationalité : France
Duree : 0H0 mn
Année de production : 2011
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
Remonter