Le Diable s’habille en Prada
Genre : Comedie - Durée : 1H50 mn
Sortie en salles le 27 Septembre 2006 - en VOD/DVD le 28 Mars 2007
Presse
Spectateurs

Résumé du film

Amour, gloire et beauté, des mots qui font rêver…

Si la mode est un royaume, Miranda Priestly en est incontestablement la reine. A New York, son magazine, Runway, fait et défait les tendances au gré de ses pages et de ses avis souverains. Tyrannique, hyper fashion, fascinante et redoutée, Miranda fait trembler tout le milieu.
A priori, Andy Sachs, jeune et brillante diplômée, pas vraiment accro aux marques, n’avait pas le profil pour intégrer ce milieu ultra fermé. Et pourtant, elle va décrocher le job dont rêvent des milliers de jeunes femmes à New York : devenir l’assistante de Miranda.
Andy envisage son nouveau travail comme un tremplin vers une illustre carrière de journaliste. Mais celle qui pensait que la mode était un monde de légèreté et de charme va découvrir que l’enfer est peut être bien sur terre.

Adapté du best-seller Le Diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger (Editions Fleuve Noir / Pocket).
Titre original : THE DEVIL WEARS PRADA (Etats-Unis)
Duree : 1H50 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 28 Mars 2007
Sortie en salles le 27 Septembre 2006
Année de production : 2006
Votre avis sur ce film ?
Ma note :
Exprimez-vous
EXCELLENT
0 0 Commenter
le 12 octobre 2008 à 13:41
Ce film est une pure bombe !
Meril Streep est parfaite dans le rôle de Miranda.
0 0 Commenter
le 13 mars 2007 à 15:54

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Le Diable s’habille en Prada

Emily Blunt dans le thriller Sister

Emily Blunt dans le thriller Sister

L'actrice anglaise vue dans Le Diable s’habille en Prada et Looper est reliée au rôle principal de Sister. (25/11/2013) > Suite
Morning Glory : après le film, le roman

Morning Glory : après le film, le roman

Pour les amoureuses(x ?) de chick lit (ou « littérature de nanas »), fans de Gossip Girl, de Sex & the city, de Le Diable s’habille en Prada et autres confessions d’une accro du shopping, un nouveau petit produit a débarqué à la fois dans les salles obscures et sur les rayonnages de librairies : Morning Glory. > Suite
Anne Hathaway au pays des Merveilles

Anne Hathaway au pays des Merveilles

Depuis Le Diable S’habille En Prada, l’actrice américaine Anne Hathaway multiplie les projets. > Suite

En savoir plus sur Le Diable s’habille en Prada

Caractéristiques du DVD

Image : DVD9 - 16/9 compatible 4/3 - Format 2.35
Langues : Dolby Digital 5.1 Anglais, Français
Sous-titres : Français, Anglais, Hollandais

Bonus DVD simple :
- Commentaires audio
- 6 documentaires inédits
- 15 scènes coupées
- Bêtisier
- Bande-annonce
- Roman de Lauren Weisberger « Le Diable s’habille en Prada »

Bonus DVD collector :
- Commentaires audio
- 6 documentaires inédits
- 15 scènes coupées
- Bêtisier
- Bande-annonce
- Roman de Lauren Weisberger « Le Diable s’habille en Prada »> Plus

Notes de Production

La femme de pouvoir qui, peut-être, sommeillait en vous s’est-elle réveillée grâce à ce rôle ?
(Rire) J’adorerais que l’on frémisse au moindre froncement de sourcils, ou que l’on obéisse au simple son de ma voix, mais croyez-moi, ce n’est pas le cas ! Je suis très différente de Miranda, et nullement une femme de pouvoir. Miranda est une femme d’affaires, efficace : elle veut des résultats, et les obtient ! Moi, je fais un film, et j’espère… Je ne produis pas de films, je n’ai aucune influence sur l’industrie du cinéma. On s’imagine que les acteurs ou actrices ont un quelconque pouvoir, mais c’est faux. Sauf si vos films rapportent des milliards, et encore… Je suis parfois perçue comme une « éminence grise » par ma profession mais mon seul pouvoir réside dans le choix de mes rôles et dans ma façon de les interpréter.

Justement, pourquoi avoir choisi ce rôle de rédactrice de mode tyrannique ?
J’ai d’abord adoré le scénario, un des mieux écrits qu’il m’ait été donné de recevoir récemment, et les idées très précises qu’avait David Frankel sur Miranda et son univers. J’ai aussi voulu m’amuser avec ce personnage : une femme moins dure qu’excessive dans sa quête de l’excellence, une femme dont j’ai désiré montrer les failles et la fragilité sous ses dehors tyranniques. > Plus
Remonter