Genre : Drame - Durée : 2H10 mn
Sortie en salles le 17 Mai 2013 - en VOD/DVD le 18 Septembre 2013
Presse ★★★
Spectateurs ★★★
Déjà vu ce film ?
Ma note :

Résumé

Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce.

Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie.

Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.

Prix d'interprétation féminine pour au 66ème Festival International Du Film De Cannes 2013

Prix du Meilleur Film Étranger au National Board Of Review Awards 2013
Nationalité : Iran
Duree : 2H10 mn
Sortie à la Vente en VOD/DVD le 18 Septembre 2013
Sortie en salles le 17 Mai 2013
Année de production : 2013
Présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes le 17 Mai 2013

Critiques

  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★★
  • ★★★
  • ★★★

Actu à propos de Le Passé

Le Passé d'Asghar Farhadi sélectionné par l'Iran pour les Oscars

Le Passé d'Asghar Farhadi sélectionné par l'Iran pour les Oscars

Le Passé du cinéaste iranien Asghar Farhadi, déjà oscarisé pour Une séparation, a été sélectionné pour représenter l'Iran aux Oscars de 2014, ont annoncé les médias locaux. (29/09/2013) > Suite
Bérénice Bejo et Tahar Rahim en couple bouleversé dans Le Passé (Vidéo)

Bérénice Bejo et Tahar Rahim en couple bouleversé dans Le Passé (Vidéo)

Après l'ovation d'Une séparation, le réalisateur iranien Asghar Farhadi met en scène Le Passé. (11/04/2013) > Suite

En savoir plus sur Le Passé

Entretien avec Asghar Farhadi

Entre Une Séparation et Le Passé, il a été question d’un autre film. Que s’est-il passé ?

Effectivement, j’ai écrit un autre scénario après À Propos D'Elly pendant un séjour à Berlin. Puis j’ai réalisé Une Séparation et mon distributeur français, , m’a demandé de lire ce scénario. Il l’a aimé, et a manifesté son désir de produire le film, soit en Allemagne, soit en France. Après plusieurs voyages, j’ai choisi Paris et je me suis mis à travailler sur ce projet. Un jour où nous étions dans un café en train d’en parler, j’ai dit, de façon très soudaine, que j’avais une autre histoire en tête. Je n’avais qu’un synopsis, mais en le racontant je me suis rendu compte que quelque chose commençait à se cristalliser, à s’étoffer et qu’un autre récit venait à ma rencontre. Petit à petit, on a basculé sur cette nouvelle histoire. Je l’ai développée et je suis rapidement arrivé à un premier traitement. C’est ainsi que Le Passé est né. Et Paris y avait tout son rôle : quand on veut faire un film qui traite du passé, il faut l’inscrire dans une ville telle Paris qui respire le passé. Je n’aurais pas pu transposer cette histoire n’importe où.

Entretien avec Bérénice Bejo

Quelle a été votre première impression en recevant le scénario du Passé ?

Je l’ai reçu après un mois d’attente. J’avais rencontré Asghar, j’étais partie en vacances à l’étranger et j’ai attendu de savoir s’il allait me donner ou pas le scénario, me proposer ou pas le rôle. Quand je l’ai reçu, je l’ai pris comme un bijou, un objet inespéré que j’avais beaucoup de chance d’avoir entre les mains. J’ai retrouvé tout ce que j’avais aimé dans ses films précédents. Une atmosphère, des personnages qui ne sont pas d’une seule couleur, qui gardent toujours une part de mystère, une histoire complexe qui ne cesse de faire changer d’avis celui qui en est le témoin. J’ai fini le scénario enchantée.

Entretien avec Tahar Rahim

A l’origine, vous deviez faire un autre film que Le Passé, avec . De quoi s’agissait-il, et qu’est-il arrivé ?

Asghar avait vu Un Prophète, il m’a dit que l’envie de travailler avec moi était venue de là. On s’est rencontrés, il m’a parlé d’un projet. C’est assez lointain aujourd’hui, mais je me souviens qu’il y avait un homme et une femme qui tombaient amoureux via internet. L’écriture butait sur un problème précis : l’utilisation d’une webcam... Bref. On devait se revoir trois semaines plus tard et à ce rendez-vous il m’a raconté l’intrigue du Passé. « Et l’autre film ? » Il m’a répondu : « Non je préfère faire celui-ci, il est plus proche de moi. » C’était surprenant, mais comme on n’avait pas commencé à travailler...

Entretien avec Ali Mosaffa

Quand avez-vous rencontré pour la première fois ?

La première fois que j’ai vu M. Farhadi, il était venu parler d’un scénario à Leila Hatami, mon épouse. Auparavant, j’avais suivi sa carrière, j’avais vu ses films et je connaissais son travail. On se connaissait comme deux professionnels du cinéma iranien.

Quel a été votre parcours ?

Entretien avec Mahmoud Kalari, chef opérateur

En quoi est-ce spécifique de travailler avec , pour un chef opérateur ?

Travailler avec est toujours exaltant parce qu’il y a beaucoup d’inconnues. C’est une méthode où les choses se décident dans l’instant et sont donc imprévisibles. Je trouve cela passionnant. Très difficile mais passionnant. a une caractéristique très particulière : selon moi, il ne sait pas faire de mauvais film. Je crois qu’il y a une raison importante à cela. Il est totalement impliqué dans son projet et il ne marche qu’à l’affectif. Pour des gens peu familiers de sa démarche, ça peut être difficile, c’est certain. Mais si on l’accepte, on se trouve dans une découverte permanente, dans une surprise de chaque instant.

Caractéristiques du DVD

Bonus
Making-of (26 min) - Audio description pour sourds et malentendants
Bande-annonce> Plus

Notes de Production

24 Août 2012 - Bérénice Bejo remplace Marion Cotillard dans le prochain Asghar Farhadi
Lauréate du César 2012 de la meilleure actrice pour son rôle dans The Artist > Plus

Avis sur Le Passé

    Remonter